7186 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Le BTP en quête de cadres et d’ingénieurs

Le BTP en quête de cadres et d’ingénieurs

Cet article est issu des archives de StudyramaEmploi.com et n'est accessible que par un moteur de recherche.
Nous vous invitons donc à rechercher, dans les rubriques en ligne de StudyramaEmploi.com, une information actualisée sur ce sujet.
Malgré des incertitudes quant à l’état du marché pour l’année 2013, le secteur du bâtiment et des travaux publics cherche à recruter nombre de jeunes diplômés. Débutants, des places sont à prendre. A vos CV !


Malgré la crise, l'activité se poursuit dans le BTP. « 2012 a été une belle année en termes d’activité en France et à l’international, note Amélie Quidor, directrice du développement RH de Bouygues Construction. Et nous disposons d’une bonne visibilité pour 2013 ». En effet, même si le groupe perçoit quelques signaux de vigilance, l’année se présente plutôt bien. Même constat chez Colas où on indique un niveau de commande en croissance l’an passé, mais avec une moindre visibilité pour la suite. Malgré la crise, la plupart des grands groupes évoquent ainsi une politique de recrutement soutenue.

Cap sur les entreprises qui recrutent en 2013

Traditionnellement, le secteur recrute en nombre des maçons, carreleurs, menuisiers, peintres, charpentiers. cependant, toutes les entreprises du secteur le soulignent : cadres et ingénieurs sont difficiles à attirer vers le BTP. Illustration chez Spie, leader européen des services en génie électrique, mécanique et climatique, où on embauche environ 1 000 personnes par an en CDI, dont un quart d’ingénieurs. « La part de jeunes diplômés recrutés s’élève à près de 15 % de ce volume, précise Eric Yonnet responsable du développement RH de l’entreprise. En 2013, les projections laissent penser qu’on sera sur la même tendance ». L’entreprise fait appel à des responsables de site et responsables contrat, des conducteurs de travaux, des assistants responsables d’affaires et des chefs de projets. Chez Colas, les postes à pourvoir concernent surtout les métiers de l’exploitation dans les domaines tels que les travaux routiers, le ferroviaire, la sécurité et signalisation routière, l’étanchéité, le génie civil, le bâtiment et la déconstruction. Le groupe recrute ainsi des ingénieurs études, carrière ou matériel pour ses filières études et méthodes et R&D. De son côté, VINCI annonce 6 000 recrutements, dont 1500 cadres et 60 % de jeunes diplômés. Le groupe est en quête de candidats pour ses métiers de conducteur et ingénieur travaux, de chargé d’affaires, d’ingénieurs études et d’ingénieur matériel. Par ailleurs, VINCI accueille 5000 stagiaires et 2500 alternants du CAP au Bac +5. Bouygues Construction prévoit d’embaucher autour de 2 000 personnes, dans ses quatre branches : conception, commercial, développement immobilier et technique. Enfin, Apave, spécialiste de la maîtrise des risques, indique que 3 000 CDI devraient être recrutés d’ici 2016, parmi eux, 15 % de jeunes diplômés de Bac à Bac +5. Le groupe embauche dans l’inspection, le bâtiment, la formation, les essais et mesures et le conseil. 40 % des recrues sont des ingénieurs. Kiloutou (location de matériels) recrute des conseillers technico-commerciaux et des techniciens, de niveau Bac à Bac +2.

Les ingénieurs très recherchés

Une bonne part des profils recrutés est issue d’écoles d’ingénieurs. Le reste provient des DUT, IUT en génie civil notamment, des écoles de commerce ou de cursus universitaires. En vogue : les économies d’énergie et la construction durable. Les RH des grands groupes indiquent une volonté de recruter hors de la sphère BTP en se tournant de plus en plus vers les formations généralistes, le commerce, le management et la gestion. « Mais le diplôme ne suffit pas », remarque Cédric Mendès de Colas. « La motivation, la capacité à apprendre, la curiosité intellectuelle ainsi qu’un important sens relationnel seront également des qualités recherchées », précise Mana Sadi Pe, consultante recrutement pour Manpower Cadres BTP. « On recherche des candidats qui apprécient le terrain, aptes à coordonner une équipe, donc à manager, à communiquer et à convaincre », ajoute Cédric Mendès. Autres critères clés : posséder l’esprit d’entreprise, être créatif, innovant et autonome.

25 000 à 41 000 €

« Un profil Bac +2 (conducteur de travaux) peut espérer entre 25 000 et 30 000 euros par an », annonce Mana Sadi Pe. Chez Spie, le salaire d’embauche brut moyen d’un ingénieur s’élève à 34 600 €. Un jeune cadre diplômé Bac +5 qui a suivi une école d’ingénieur hyperspécialisée peut percevoir du groupe Colas une rémunération allant de 34 000 à 41 000 €. En moyenne, le salaire annuel d’un ingénieur peut atteindre 32 000 à 34 000 €, en début de carrière.

Yves Deloison et Rachida Soussi

Plus d'infos sur les métiers et les salaires dans notre dossier BTP.

Candidature : découvrez nos modèles de lettre de motivation Industrie / BTP et nos modèles de CV Bâtiment.

TOP Recruteurs
13 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :