Identifiez-vous
jobs_t_bouton_180
Accueil > Le hackathon pour casser les codes du recrutement

Le hackathon pour casser les codes du recrutement

Le hackathon pour se faire recruter
Les entreprises se veulent proches des étudiants. Pour varier les plaisirs, elles proposent de plus en plus de challenges aux étudiants passionnés de code. Le hackathon en est l’un des exemples les plus connus. Cas de figure avec la Marine nationale qui a lancé la deuxième édition de son Hackathon. 


La deuxième édition du Hackathon Marine nationale s’est déroulée du 5 au 7 juin 2018, à l’école de développement informatique 42 à Paris. Organisé conjointement par la Marine nationale, 42, l’association Matrice et le groupe Thales, ce challenge a réuni une vingtaine d’étudiants provenant de différentes écoles (école 42, Science po, Strate, école navale) et des experts du monde marin et industriel. En équipes de 3 à 5, les étudiants participants ont eu trois jours pour réfléchir et développer un outil collaboratif de partage destiné à nourrir un cloud de situation maritime entre les usagers de la mer.

A LIRE AUSSI >> Être recruté lors d’opérations événementielles

Un stage de 6 mois à la clé

Les deux équipes lauréates Sea Trust et Prévision ont remporté un stage de six mois au Centre d’expertise des programmes navals (CEPN) à Toulon ou au sein de l’entreprise Thales. Le but de ce stage : développer leur projet dans une perspective de soutien à l’innovation dans la marine.

« Il est important d’innover dans nos métiers, explique la Marine. Le hackathon nous prouve qu’on peut trouver et développer des idées en peu de temps. Il faut donc accélérer nos cycles d’innovation. » Ce que confirme Gwendoline Blandin, vice-présidente Stratégie et Marketing DMS Thales : « Le hackathon nous enrichit, nous inspire et nous amène à changer nos manières de travailler. » Les futurs stagiaires bénéficieront également d’un accompagnement de 10 mois de l’école 42, via son programme d’entrepreneuriat inter-écoles Matrice, pour développer leur solution.

A LIRE AUSSI >> Jeunes diplômés, que font les entreprises pour vous séduire ?

Un marathon de recrutement

Pour les entreprises organisatrices, c’est l'occasion de repérer des talents potentiels, de développer et soigner sa marque employeur, sa communication RH. Le hackathon est l’opportunité de réunir ensemble des marins, des ingénieurs, des designers, des étudiants codeurs ou non et des industriels sur un projet commun. Mais pas seulement. Pour la Marine, c’est aussi l’opportunité de se constituer un vivier de futurs talents. Une manière de rappeler aux jeunes que la Marine nationale offre des opportunités variées et notamment dans le digital. En 2018, l’institution prévoit d’ailleurs de recruter 3 800 jeunes.

Si le premier objectif du groupe Thales était d’accompagner la Marine nationale dans sa transformation numérique, le hackathon est aussi l’occasion pour le groupe de sortir des sentiers battus et d’approcher d’autres profils. « Il existe une réelle chasse aux talents, prévient Stéphane Verwaerde, conseiller Défense (Marine) chez Thales. Il est donc important de faire connaître Thales au sein de l'école 42 et de faire connaître cette école au sein de Thales. » Mais la Marine nationale et Thales sont loin d’être les seuls employeurs à s’être lancés dans ce marathon de recrutement. Les jeunes sont de plus en plus sollicités par les entreprises afin qu’ils apportent leur talent et leur créativité. Danone Produits Frais France ou BNP Paribas l'ont déjà testé également.

Et les étudiants répondent à l'appel. Le hackathon représente, pour eux, une expérience hors du commun. « Cette compétition rassemble des inconnus autour d’un projet commun, déclare Florian, 19 ans, étudiante à Strate Ecole de Design. C’est très challengeant. » Armand, 22 ans, élève de l’école 42, a participé à cette aventure pour « se défier et développer un projet en quelques heures. » Même son de cloche pour Mathilde, 21 ans, étudiante de Sciences po : « C’est une façon de se surpasser et d’apprendre sur soi ».

Rachida Soussi

08/06/2018

Agenda
du recrutement