8898 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Conseils aux candidats > Comprendre le marché > Handicap et carrière > Banque et handicap : perspectives de recrutement pour les Bac +4/5

Banque et handicap : perspectives de recrutement pour les Bac +4/5

Cet article est issu des archives de StudyramaEmploi.com et n'est accessible que par un moteur de recherche.
Nous vous invitons donc à rechercher, dans les rubriques en ligne de StudyramaEmploi.com, une information actualisée sur ce sujet.
Pour les personnes en situation de handicap disposant d’un diplôme du secteur bancaire de niveau Bac +4/5, les possibilités de faire carrière sont facilitées par la politique volontariste mise en place depuis plusieurs années au sein des entreprises.

Les métiers du secteur bancaire réservés aux diplômés de niveau Bac +4/5 sont nombreux et variés : analyste financier, gestionnaire, conseiller en gestion privée, responsable back office et middle office, opérateur de marché, etc. Sont-ils tous accessibles aux personnes ayant un handicap physique ? « Oui, répond Régis Guyony, responsable des ressources humaines de la Banque Populaire Atlantique et référent handicap et diversité. S’il n’existe pas de postes spécialement dédiés au recrutement d’une personne handicapée, il n’y a pas non plus de postes qui leur soient fermés. »

Lors de l’entretien, ce sont donc les compétences de la personne qui sont retenues. « Si nécessaire, nous adaptons l’entretien au handicap, par exemple en faisant appel à un interprète, mais pour le reste, le processus de recrutement est parfaitement habituel. » Régis Guyony reconnaît tout de même que les personnes handicapées retenues bénéficient d’un suivi d’intégration plus poussé. « En tant que référent, explique-t-il, je rencontre systématiquement tout nouvel employé ayant un handicap et je m’efforce de solutionner les éventuels problèmes d’adaptation, en coopération avec le médecin et l’ergonome. »

Des locaux adaptés

Les grandes institutions bancaires ont très tôt pris les mesures nécessaires pour faciliter l’intégration des personnes handicapées. A la Banque Populaire comme chez la concurrence, chaque site régional à son référent handicap et solidarité. Un référent national chapeaute le tout et donne les directives. « Une charte en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap existe depuis janvier 2008 », précise Régis Guyony. Ses objectifs : développer le recrutement, favoriser l’insertion professionnelle et penser l’aménagement des postes de travail et leur accessibilité.

De son côté, Coralie Foucher, manager marchés financiers chez Hays, a d’ailleurs constaté que « les grands groupes banquiers ont généralement des locaux et un accès bien conçus pour l’accueil des personnes en situation de handicap », avec notamment des ascenseurs, des couloirs larges et des bureaux adaptés.

Dans les faits pourtant, on retrouve assez peu de diplômés Bac +4/5 ayant un handicap au sein des banques. C’est surtout à des postes d’agent d’accueil ou de téléconseiller, ne nécessitant qu’un niveau Bac à Bac +2, qu’ils sont les plus nombreux. « C’est un problème à solutionner plus en amont, assure Régis Guyony, le système éducatif français n’aide pas forcément encore assez bien toutes les typologies de handicap, ce qui fait que proportionnellement, les personnes handicapées sont moins représentées parmi les diplômés Bac +4/5. » Autre problème plus général qu’a noté Coralie Foucher : la difficulté pour certains handicapés de pouvoir se rendre sur le lieu de leur travail. « Quand par exemple le poste à pourvoir est en banlieue parisienne, les transports en commun ne sont pas toujours adaptés », illustre-t-elle. Preuve que la problématique du handicap est à envisager dans sa globalité.

Régis Delanoë

 

Recruteurs à la une
26 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :