7221 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Conseils aux candidats > Comprendre le marché > Julie Voidye : « le métier de commercial est très valorisant mais peu valorisé »

Julie Voidye : « le métier de commercial est très valorisant mais peu valorisé »

Cet article est issu des archives de StudyramaEmploi.com et n'est accessible que par un moteur de recherche.
Nous vous invitons donc à rechercher, dans les rubriques en ligne de StudyramaEmploi.com, une information actualisée sur ce sujet.
A 26 ans, Julie Voidye est une jeune diplômée relativement satisfaite. Après un master d’ingénieur commercial, elle décroche, en 2011, son diplôme et son premier emploi en tant qu’ingénieur d’affaires. Elle revient sur son parcours et nous livre ses impressions sur son métier.

Pourquoi avoir voulu vous lancer dans des études commerciales ?

Grâce à plusieurs emplois étudiants, j’ai développé mon sens du relationnel. Je souhaitais dans un premier temps m’orienter vers le secteur bancaire. J’ai alors fait une licence en finance. Puis, avec la maturité, j’ai préféré m’intéresser au public professionnel plutôt qu’aux particuliers. En 2009, j’ai intégré l’école supérieure de commerce des hautes technologies, Euridis. J’apprenais alors le métier d’ingénieur commercial en alternance dans la société de service d’ingénierie en informatique, Osiatis. A l’issue de mon master, mon contrat d’apprentissage dans la société s’est conclu par un contrat en CDI. Je souhaitais me tourner vers l’informatique car c’est actuellement un secteur attractif et porteur qui, pour moi, a de beaux jours devant lui.

Quelles sont vos différentes missions au sein de cette société ?

Je travaille au sein de la business unit DICC : Dynamic infrastructures et cloud computing. Notre métier est de démontrer notre valeur ajoutée d’intégrateur autour de solutions Microsoft, LANDesk, BMC… ainsi que sur des prestations ITIL (missions de conseil). J’occupe différentes missions au sein de l’agence : prospection et prise de rendez-vous client, rendez-vous en avant-vente, présentation de consultants, rédaction de propositions commerciales et closing.

Avez-vous rencontré des difficultés pour trouver un emploi ?

Non, l’école dans laquelle j’ai été formée est spécialisée dans les nouvelles technologies. C’est donc un secteur assez particulier et dynamique qui a cependant connu la crise en 2008-2009. J’ai eu la chance d’arriver sur le marché de l’emploi juste après. En juillet, à la sortie de mon master, je recevais jusqu’à 10 appels de recruteurs par jour ! Mes camarades de promotion ont également trouvé un poste en CDI rapidement. L’apprentissage de l’école, notre expérience sur le terrain, et nos intervenants nous ont permis de trouver un emploi plus facilement. Finalement, je trouve la fonction plutôt ouverte aux jeunes.

Quels sont les atouts à posséder pour débuter dans le commercial ?

Souvent, les entreprises s’orientent plus naturellement vers des profils confirmés. Ce qui peut alors jouer en faveur du jeune diplômé, c’est l’expérience professionnelle qu’il aura acquise lors de stages ou de formations en alternance. S’ajoute à cela un certain dynamisme dont les entreprises sont friandes. Enfin, je pense que ce qui joue dans le bagage du commercial, c’est aussi sa personnalité.

Que pensez-vous du métier ? Pour vous, quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Ce n’est pas un métier de tout repos : fréquemment, le commercial commence tôt le matin et finit tard le soir. Il faut donc être disponible et cela peut peser sur sa vie personnelle. Il y a également l’image que l’on peut avoir du métier. En effet, on associe toujours le commercial à l’argent. Mais ce qui m’importe avant tout, c’est la valeur ajoutée que je vais pouvoir apporter au client. Et je trouve que les médias ironisent beaucoup notre métier, ce qui ne nous met pas en valeur. Mais cela est compensé par différents avantages tels que le travail en équipe, la diversité culturelle des collaborateurs, le développement de nouvelles relations professionnelles. C’est un métier très valorisant, mais qui est malheureusement peu valorisé dans notre société.

Propos recueillis par Charles-Antoine Chavaudrey

Dossier : carrières commerciales

Qui peut devenir commercial de nos jours? Tous les jeunes ont la possibilité de faire carrière dans le secteur. En effet, de nombreuses entreprises recrutent des jeunes diplômés.

TOP Recruteurs
13 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :