8444 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Conseils aux candidats > Comprendre le marché > Les aspirations professionnelles des jeunes diplômés - Enquête TNS Sofres

Les aspirations professionnelles des jeunes diplômés - Enquête TNS Sofres

Cet article est issu des archives de StudyramaEmploi.com et n'est accessible que par un moteur de recherche.
Nous vous invitons donc à rechercher, dans les rubriques en ligne de StudyramaEmploi.com, une information actualisée sur ce sujet.
Les étudiants de grandes écoles sont optimistes quant à leur avenir professionnel. Tel est le constat d’une étude menée par TNS Sofres publiée fin septembre 2011. Les futurs diplômés se disent plutôt confiants pour trouver facilement leur premier emploi. Mais leurs attentes divergent selon leur cursus.

L’institut TNS Sofres a réalisé une étude sur la perception du monde du travail des jeunes diplômés. Premier constat. Les étudiants d’écoles d’ingénieurs sont plus optimistes que leurs homologues issus d’écoles de commerce. 80 % des futurs ingénieurs sondés pensent qu’il sera « facile voire très facile » de trouver leur premier emploi (+ 7 points par rapport à l’enquête 2010). Seulement 51 % des futurs managers partagent cet état d’esprit.

La banque et l’énergie attirent toujours

Deuxième constat. Les futurs diplômés d’écoles de commerce sont toujours attirés par la banque malgré les différentes crises qui ont secoué le secteur depuis 2008. D’ailleurs, BNP Paribas ou encore Société Générale sont les premiers établissements cités parmi les entreprises les plus attractives du marché. Les cabinets de conseil sont également plébiscités, au détriment des entreprises des secteurs luxe et agroalimentaire qui perdent de leur prestance. Alors que les cabinets KPMG et Deloitte arrivent en 3e position (ex-æquo), l'ex numéro 2 LVMH échoue ainsi à la 12e place et Danone passe de la 3e place à la 7e. Chez les ingénieurs, c’est le secteur de l’énergie qui prime. Total se place au 1er rang, EDF et GDF Suez à la seconde place ex-æquo.

Qualité de vie vs Argent

Les futurs diplômés d’écoles d’ingénieurs ont à cœur leur qualité de vie. 45 % d’entre eux (contre 40 % en 2010) sont prêts à gagner moins pour favoriser leur vie privée. A l’inverse, les commerciaux souhaitent travailler plus pour gagner mieux leur vie (67 % contre 62 % l’année dernière), alors qu’ils ne sont que 46 % des ingénieurs à l’anticiper.

Quant aux attentes salariales, elles restent élevées. La crise n’y changera rien. Les ingénieurs sont toujours aussi exigeants, ils espèrent percevoir un salaire à l’embauche égal à 36,1 K€ (35,9 en 2008). Un peu moins gourmands cette année, les commerciaux attendent un salaire de 33,8 K€. De quoi toutefois bien démarrer leur vie (active).

Rachida Soussi

 

Recruteurs à la une
26 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :