6597 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Conseils aux candidats > Choisir sa carrière > Stages > Un stage à l’étranger pour muscler son CV

Un stage à l’étranger pour muscler son CV

Les stages à l’étranger sont de plus en plus intégrés dans les programmes des écoles et universités. Et pour cause, ces diverses expériences sont très appréciées des recruteurs. Alors pourquoi ne pas en profiter pour développer votre employabilité, améliorer vos compétences linguistiques et booster votre CV ?


De plus en plus intégrés dans les programmes des grandes écoles, les stages à l’étranger séduisent de nombreux étudiants chaque année. De leur côté, les universités mettent également en place des accords qui permettent aux étudiants de trouver des stages à l’étranger, encadrés et financés par le service relations internationales. Et pour cause ! À diplôme égal, la maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères peut faire la différence, et particulièrement dans les entreprises implantées partout dans le monde. Profitez d’un stage obligatoire ou d’une année de césure pour découvrir un marché du travail différent et acquérir de nouvelles méthodes de travail, aiguiser votre ouverture d’esprit, développer vos compétences linguistiques et votre débrouillardise, vous constituer un réseau de contacts pour votre future insertion professionnelle, tester votre éventuel projet d’expatriation et surtout enrichir votre CV d’une expérience professionnelle internationale.

Où chercher ?

Plusieurs pistes peuvent être suivies. Surfez sur les sites emploi tels que Studyrama Emploi, Apec, Pôle emploi international… : ils proposent, pour la plupart des offres de stage en France comme à l’international. Pour connaître l’ensemble des entreprises hors du territoire, consultez les annuaires en ligne comme le Kompass. Des millions d’entreprises y sont répertoriées par pays et secteurs d’activité. Une fois les entreprises sélectionnées, rendez-vous directement sur leur site Internet pour vous renseigner sur le type de postes proposés et postuler par la suite.

Dans le domaine public, le ministère des Affaires étrangères propose des stages de 2 à 9 mois aux étudiants âgés de 18 à 28 ans, issus d’établissements avec lesquels il a signé une convention-cadre. Les missions peuvent être réalisées dans une chancellerie politique, un service de presse, un service de coopération et d’action culturelle, une section consulaire… Des logements sont parfois prévus pour les stagiaires. Les institutions européennes et les organismes internationaux tels que l’ONU ou l’Unesco font aussi appel à des stagiaires (préparant un master ou un doctorat). Attention, les places ne sont pas nombreuses : mieux vaut vous y prendre un an à l’avance.

Autre possibilité : les programmes d’échanges. Par exemple, le programme Erasmus qui permet aussi à des étudiants d’établissements de l'enseignement supérieur de réaliser des stages de 3 à 12 mois dans une entreprise ou un organisme d’un pays participant. Et la formule attire de plus en plus : sur l’année 2011-2012, 7 345 étudiants français ont choisi de partir en stage Erasmus, contre 3 389 en 2007-2008. Et le nombre devrait augmenter dans les années à venir, avec le nouveau programme « Erasmus + » permettant de financer davantage de mobilités : 2 millions d'étudiants de l'enseignement supérieur, dont 450 000 stagiaires, pourront étudier ou se former à l'étranger sur la période 2014-2020.

Une candidature qui parle

Pour obtenir plus d’informations sur les pays et bien préparer votre départ, faites un tour sur le site de la Maison des Français de l’étranger. Il regorge d’informations et de conseils sur les démarches à suivre. Des fiches par pays et un annuaire des consulats et des ambassades y sont accessibles par ailleurs. Dans tous les cas, n’attendez pas la dernière minute pour débuter votre recherche. Trouver un stage est un travail de plusieurs semaines voire plusieurs mois. Et pensez à rédiger votre CV (resume en anglais, Lebenslauf en allemand) et votre lettre de motivation dans la langue du pays où vous comptez postuler. Vous prouverez d’autant plus votre motivation et vos compétences linguistiques. Deux qualités indispensables pour réussir votre expérience à l’étranger. Are you ready ?

À ne pas oublier… pour être prêt le jour du départ
Avant de postuler, vérifiez bien que votre carte d’identité et votre passeport sont en cours de validité. Vous aurez également besoin d’un visa dans certains pays. Et n’oubliez pas de faire les démarches nécessaires auprès de votre caisse primaire d’assurance maladie pour bénéficier de vos droits en Europe et de certains frais médicaux hors zone UE.

Rachida Soussi

Voir nos modèles de CV en langue étrangère

Recruteurs à la une
26 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :