7111 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Conseils aux candidats > Choisir sa carrière > Stages > Un stage à l’étranger pour muscler son CV

Un stage à l’étranger pour muscler son CV

Cet article est issu des archives de StudyramaEmploi.com et n'est accessible que par un moteur de recherche.
Nous vous invitons donc à rechercher, dans les rubriques en ligne de StudyramaEmploi.com, une information actualisée sur ce sujet.
Les stages à l’étranger sont de plus en plus intégrés dans les programmes des écoles et universités. Et pour cause, ces diverses expériences sont très appréciées des recruteurs. Alors pourquoi ne pas en profiter pour développer votre employabilité, améliorer vos compétences linguistiques et booster votre CV ?


« Réaliser un stage à l’étranger est très formateur. Cela démontre, par exemple, une capacité à s’adapter à des cultures et des réglementations différentes », remarque Anthony Buchenet, Manager executif senior au sein du cabinet de recrutement Michael Page. Véritable valeur ajoutée sur le CV, un stage hors de l’Hexagone vous permet également de vous faire la main tout en perfectionnant une langue étrangère. Sachez que les entreprises internationales privilégient les jeunes parlant plusieurs langues, et notamment l’anglais. « Un bon niveau d’anglais représentent un avantage certain. Un jeune diplômé bilingue aura plus d’opportunités en termes d’évolution dans une entreprise internationale », confirme Romain Werlen, Directeur senior, division Comptabilité & Finance de Page Personnel. 

Un stage à l’étranger est donc un bon tremplin vers l’emploi. Car à diplôme égal, la maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères peut faire la différence, et particulièrement dans les entreprises implantées partout dans le monde. Profitez donc, par exemple, d’une année de césure pour partir.

Où chercher ?

Plusieurs pistes peuvent être suivies. Le ministère des affaires étrangères propose des stages de 2 à 9 mois aux étudiants (Bac +2 minimum) issus d’établissements avec lesquels il a signé une convention-cadre. Les missions peuvent être réalisées dans une chancellerie politique, un service de presse, un service de coopération et d’action culturelle, une section consulaire… Des logements sont parfois prévus pour les stagiaires. Les institutions européennes et les organismes internationaux tels que l’ONU ou l’Unesco font aussi appel à des stagiaires. Attention, les places ne sont pas nombreuses : mieux vaut vous y prendre un an à l’avance. Autre possibilité : les programmes d’échanges. Par exemple, le programme Leonardo permet de réaliser des stages de trois mois minimum en Europe, avec l'attribution d'une bourse. Il s’adresse aux jeunes de moins de 28 ans titulaires au minimum d’un Bac + 2 ou jeunes diplômés.

Et si vous souhaitez connaître l’ensemble des entreprises hors du territoire, consultez les annuaires en ligne comme le Kompass. Des millions d’entreprises y sont répertoriées par pays et secteurs d’activité. Une fois les entreprises sélectionnées, rendez-vous directement sur leur site Internet pour vous renseigner sur le type de postes proposés et postuler par la suite.

Une candidature qui parle

Pour obtenir plus d’informations sur les pays et bien préparer votre départ, faites un tour sur le site de la Maison des Français de l’étranger. Il regorge d’informations et de conseils sur les démarches à suivre. Des fiches par pays et un annuaire des consulats et des ambassades y sont accessibles par ailleurs. Dans tous les cas, n’attendez pas la dernière minute pour débuter votre recherche. Trouver un stage est un travail de plusieurs semaines voire plusieurs mois. Et pensez à rédiger votre CV (resume en anglais, Lebenslauf en allemand) et votre lettre de motivation dans la langue du pays où vous comptez postuler. Vous prouverez d’autant plus votre motivation et vos compétences linguistiques. Deux qualités indispensables pour réussir votre expérience à l’étranger.

À ne pas oublier… pour être prêt le jour du départ 
Avant de postuler, vérifiez bien que votre carte d’identité et votre passeport sont en cours de validité. Vous aurez également besoin d’un visa dans certains pays. Et n’oubliez pas de faire les démarches nécessaires auprès de votre caisse primaire d’assurance maladie pour bénéficier de vos droits en Europe et de certains frais médicaux hors zone UE.

Rachida Soussi

Voir nos modèles de CV en langue étrangère

TOP Recruteurs
13 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :