9081 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Conseils aux candidats > Services aux entreprises et aux collectivités
Services aux entreprises et aux collectivités

Le recrutement de jeunes diplômés dans le secteurs des services aux entreprises et aux collectivités

Le secteur regroupe des activités diverses et variées. Mais quel que soit le domaine professionnel, les employeurs privilégient les profils opérationnels. Les techniciens et commerciaux ont la cote.






Articles liés

Tout savoir

Services : les salaires proposés aux Bac +4/5

27 000 à 60 000 €

La fourchette de rémunération à forte amplitude s’explique par la grande diversité des secteurs d’activités. Ceux de la sécurité ou de la propreté sont par exemple moins rémunérateurs que dans le numérique. Chez Sodexo, la moyenne des salaires à l’embauche d’un jeune diplômé oscille entre 35 et 45 000 euros brut annuel selon le poste occupé et le cursus. Le groupe Chèque Déjeuner place le curseur entre 33 et 35 000 € avec de nombreux avantages sociaux à la clé. Enfin, chez PagesJaunes, la rémunération peut atteindre 60 000 euros dans certaines activités de niche.

 

 

 

Services : les métiers proposés aux Bac +4/5

« Le léger ralentissement que nous connaissons ne freine pas pour autant les embauches dans ce domaine commercial, bien au contraire, argumente Laëtitia Segrétain, chargée emploi et carrières chez Chèque Déjeuner. Il est essentiel de promouvoir nos produits en ces temps bousculés ». Chez PagesJaunes, d’importants besoins en commerciaux existent aussi, mais pas uniquement. « Comme nous intervenons dans les nouvelles technologies et le développement numérique, les aspects étude, veille et marketing stratégique comptent beaucoup », indique Anne Chaintron, responsable recrutement, communication et innovation participative du groupe. De son côté, Manpower continue à embaucher nombre de diplômés dans les domaines des ressources humaines, le cœur de métier de l’entreprise. Surtout pour des postes de managers de proximité, de consultants et d’attachés de recrutement, indique-t-on au sein du groupe. Chez Sodexo, 75 % des embauches de diplômés concernent les fonctions managériales et opérationnelles. Certaines entreprises cherchent aussi des compétences dans les activités plus transversales ou dans les fonctions support : RH, juridique, etc.

 

Services : les profils Bac +2/3 courtisés

À chaque domaine d’activité, sa filière de prédilection. L’intérim qui recherche des commerciaux gestionnaires accueille des titulaires d'un BTS Management des unités commerciales, Force de vente..., ou d’une Licence AES. Dans la location, le BTS Maintenance a la côte.

Dans les entreprises de nettoyage et de propreté, les titulaires de diplômes professionnels liés à l'hygiène-propreté ou aux multiservices propreté sont les bienvenus. C’est le cas des BTS Hygiène propreté environnement.

Dans la sécurité électronique, les Licences pro métiers de la sécurité sont prisées. « 95 à 100 % des BTS de l'Institut national privé d'électronique de sécurité (Ines) de Saint-Marcel (27) trouvent un emploi à l’issue de leur formation, constate Marc-Antoine Leroux, le directeur. Mais ils doivent connaître les produits, le matériel et les normes. Les entreprises ne veulent pas perdre six mois à les former. »

Services : les salaires proposés aux Bac +2/3

18 000 € à 27 000 €

Employés au sein d’une collectivité territoriale, les BTS Hygiène propreté environnement perçoivent un salaire de 18 000 € brut par an, primes comprises. Dans le secteur privé, ils gagnent plus, soit 20 000 €. Les rémunérations dépendent du domaine d'activité. C'est aussi le cas pour les commerciaux dans la location et le nettoyage industriel, qui peuvent percevoir jusqu'à 22 000 €.

Dans les activités liées à la propreté, la rémunération d’un responsable de secteur va de 24 000 à 27 000 euros bruts par an (Fédération des entreprises de propreté et services associés). Ce salaire peut évoluer : un responsable de secteur qui a fait preuve de rigueur et montré ses capacités de management peut devenir chef ou directeur d’agence.

 


Services : la situation de l'emploi Bac +2/3

Même si la reprise économique ne fait que débuter, dans les services, les premiers signes positifs commencent à apparaître. « De janvier à novembre 2010, nous avons embauché 700 personnes, contre 250 en 2009, et l’année 2011 s’annonce au moins aussi bonne que 2010 », détaille Jean-Yves Drevet, en charge du recrutement chez Bureau Veritas France.

L’entreprise d’inspection, audit, conseil et certification annonce d’ores et déjà plus de 250 postes ouverts. « Le Grenelle de l’environnement impose la Réglementation thermique 2012. Par conséquent, nous recherchons des inspecteurs diplômés d’un Bac +2 ou des titulaires d’une licence professionnelle en thermique appliquée aux bâtiments. L’idée consiste à optimiser l’énergie, poursuit Jean-Yves Drevet. L’autre domaine porteur concerne le nucléaire, récemment remis au goût du jour. » Le groupe est notamment impliqué dans les projets d’EPR, un réacteur nucléaire troisième génération, et dans l’ITER (réacteur thermonucléaire expérimental international) de Cadarache. Résultat ? « Nous avons besoin d’inspecteurs spécialisés dans le soudage et la chaudronnerie pour contrôler les appareils à pression. » De son côté, la FEP (Fédération des entreprises de propreté et services associés) prévoit en 2011 d’intégrer entre 450 et 700 nouvelles recrues : « il nous faut des personnes pilotant l’activité des agents sur le terrain. Or, ces postes de maîtrise d’exploitation, accessibles dès Bac +2, touchent à toutes sortes de domaines : management, communication, gestion de chantiers, santé, développement durable… Il faut donc être capable de gérer une multitude de dossiers en même temps et cette agilité intellectuelle s’apprend avec l’expérience », répond Jean-Yves Drevet.

 

Services : les métiers proposés aux Bac +2/3

A Bac +2/3, les métiers proposés sont techniques ou commerciaux. Dans la sécurité, par exemple, le métier d’entrée est celui de technicien animateur sécurité. Dans le public (collectivités territoriales), il peut être coordinateur local de sécurité et de prévention de la délinquance. Dans le privé, il est coordinateur sûreté des entreprises de transport en commun. « Nous recrutons des techniciens polyvalents, capables de maîtriser toutes les techniques de gestion de la sécurité et des installations, ainsi que l’organisation et le management de la fonction sécurité », précisent les ressources humaines de Samsic sécurité France.

Dans les entreprises de travail temporaire, ils sont d’abord assistants d’agence ou conseillers en recrutement, puis évoluent vers des postes de directeur d’agence ou vers des postes transversaux de management auprès d’équipes locales. Les centres d’appels recherchent en priorité des téléconseillers parlant plusieurs langues, dont l’allemand et le néerlandais.

Services : la situation de l'emploi Bac +4/5

Depuis quelques années, la progression du nombre d’offres dans le secteur des services aux entreprises est spectaculaire. Selon l’enquête BMO (besoin de main d’œuvre) menée par Pôle Emploi en 2012, des « volumes de projets importants sont générés par le secteur ». Les besoins en compétences engendrent de nombreux projets de recrutement. C’est le cas de La Poste qui renforce son action dans la logistique pour le e-commerce et prévoit par ailleurs 15 000 recrutements d'ici à 2014. SGS, leader mondial du contrôle, de l’analyse et de la certification, continue à embaucher en masse. Teletech International a ouvert un centre d’appels à Dijon. Objectif d’ici 2017 : 600 recrutements. Euro CRM, société de gestion de la relation client à distance, a créé un centre d’appels à Lisieux fin 2012. « Même si les recrutements se tassent un peu, les jeunes diplômés ont la côte », explique Antoine Imbault, directeur du partenariat avec les écoles chez Sodexo. A noter, PagesJaunes recrute une trentaine de jeunes diplômés chaque année. Enfin, parmi les 50 profils embauchés par le groupe Chèque Déjeuner, environ 30 % ont un niveau Bac +5.

Services : les profils Bac +4/5 recherchés par les entreprises

« Pour exercer dans le secteur, il faut avant tout avoir le sens de la relation clients. C’est déterminant, note Rémi Malletrans, secrétaire général de GPS Entreprises, groupement des professions de services. On a aujourd’hui neuf chances sur dix de se faire recruter dans une entreprise de services ». Chez Manpower, on insiste sur la qualité de service à rendre. D’une part, il faut posséder le sens du client et, d’autre part, être capable de détecter quels sont les besoins profitables à l’entreprise cliente. Et cela requiert beaucoup d’agilité intellectuelle prévient-on. La personnalité compte aussi beaucoup pour Sodexo. « Le candidat doit comprendre qui il est, savoir à quoi il aspire et avoir mûri son projet », explique Antoine Imbault, directeur du partenariat avec les écoles chez Sodexo, qui attire l’attention sur la nécessité d’être en adéquation avec les valeurs de l’entreprise : « accepter de se remettre en cause, inventer de nouvelles choses pour et avec nos clients, se montrer curieux et créatif ». Enfin, ce qui fait réellement la différence, c’est l’ouverture d’esprit. « Les savoir-faire du candidat nous importent autant que les savoir-être, souligne Laëtitia Segretain, chargée emploi et carrières chez Chèque Déjeuner. Cela s’évalue sur la manière dont le candidat à su s’engager dans la vie associative ou participer à un programme international type Erasmus ou VIE. »

 

Recruteurs à la une
26 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :