8659 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Immobilier

Le recrutement de jeunes diplômés dans l'immobilier

Le secteur a souffert durant la crise mais il reprend progressivement un souffle nouveau. Les recrutements se situent dans 3 grands métiers : l’administration de biens, le syndic de copropriété et la transaction.

Focus marché :




Articles liés

Actualité

La situation de l’emploi dans l'immobilier

« L’immobilier est un secteur cyclique. Comme pour tous les secteurs cycliques, il a été affecté par la crise économique. Les recrutements en ont donc souffert. Les jeunes diplômés ont été particulièrement touchés, annonce Gwénaël Perrot, directeur général d’Opteaman et consultant associé du cabinet Lincoln HR Group. Mais avec les relances gouvernementales (loi Scellier, taux zéro…), les grands acteurs de la profession ont repris leurs embauches, à des niveaux inférieurs d’avant la crise ». 

Pour autant, la santé du secteur reste fragile. Chez Hays, on observe une reprise modérée de l’activité en maîtrise d’ouvrage privée, les services immobiliers demeurent, quant à eux, dynamiques. Par ailleurs, « la loi Grenelle 2 impose aux bâtiments du secteur tertiaire de baisser leur consommation énergétique. Des métiers liés à l’évolution des normes environnementales émergent et devraient porter le secteur », confie Gwénaël Perrot.

2014 : année de reprise pour le marché de l'emploi

D'après le cabinet Hudson, l'immobilier reste un secteur prometteur : « 2013 pourrait être la dernière année d’un cycle défavorable et 2014 une année de reprise », annonce Laurent Derote, Directeur Immobilier & Construction chez Hudson.

 

Consultez notre dossier pour avoir plus d'infos sur l'emploi des jeunes diplômés dans l'immobilier. 

 

 

Tout savoir

Immobilier : les métiers des Bac +2/3

Dans le domaine de la transaction, on recherche des négociateurs (commerciaux), des assistants commerciaux, des chefs de vente et des secrétaires. 

Dans l’administration de biens et le syndic de copropriété, on recherche plutôt des gestionnaires de portefeuille ou de copropriété, des comptables. Soulignons également que des postes liés à la maintenance technique d’immeuble complexe sont à pourvoir. 

Consultez notre dossier pour avoir plus d'infos sur l'emploi des jeunes diplômés dans l'immobilier. 

 

 

Immobilier : les profils Bac +2/3 recherchés

Dans le domaine de la transaction, les professionnels du secteur recherchent des candidats ayant une fibre commerciale et un sens aiguisé du contact. Une expérience dans la vente est un plus apprécié. Il ne suffit pas d’être un bon commercial. En marge de l’aspect commercial et le relationnel, la rigueur, un dynamisme, une disponibilité et un esprit d’équipe seront des atouts indispensables. « Il faut être capable de s’adapter et d’intégrer une petite équipe. 90 % des cabinets immobiliers sont des TPE », prévient Pascal Cauchebrais, trésorier de la chambre Fnaim Paris Ile-de-France.

Dans les domaines du syndic et de l’administration de biens, on exige des diplômes reconnus comme le BTS PIM (professions immobilières). « Ce sont des métiers pointus qui nécessitent des connaissances solides du secteur. Ce BTS répond notamment aux attentes des recruteurs », ajoute Pascal Cauchebrais.

Enfin, soulignons que « des postes de maintenance technique d’immeuble complexe sont également à pourvoir pour les Bac+2 bâtiment ou électrotechnique-CVC », indique Laurent Derote, Directeur Immobilier & Construction au sein du cabinet Hudson. 

Consultez notre dossier pour avoir plus d'infos sur l'emploi des jeunes diplômés dans l'immobilier. 

 

 

Immobilier : les salaires proposés aux Bac +2/3

Le salaire du négociateur immobilier junior oscille entre 25 et 30 K€ selon l'étude de rémunération du cabinet Hays.

Consultez notre dossier pour avoir plus d'infos sur l'emploi des jeunes diplômés dans l'immobilier. 

 

Immobilier : les métiers des Bac +4/5

On recrute des ingénieurs sur des fonctions de responsable de programmes. Les embauches sont réalisées également dans l’administration, la gestion ou encore le juridique. Hors crise, les Bac +4/5 sont également recherchés dans la maîtrise d’ouvrage privée.

De nouveaux métiers liés à la finance, à la technologie et au développement durable

On a vu emmerger, dans le secteur de l'immobilier, de nouveaux métiers. Outre les métiers traditionnels (promotion immobilière privée et logements sociaux, administration de biens, vente et location immobilière en neuf et négociation immobilière pour l’ancien), les métiers de l’immobilier se sont considérablement élargis ces dernières décennies, notamment sur deux plans, comme l'analyse le cabinet Hudson. "D’une part, sur la financiarisation avec des métiers tels que l’Asset Management, l’Investment et le Fund Management. D’autre part, sur la rationalisation et l’introduction de la haute technologie dans l’exploitation des immeubles avec le Facility-Management et le développement durable." 

Consultez notre dossier pour avoir plus d'infos sur l'emploi des jeunes diplômés dans l'immobilier. 

Immobilier : les profils Bac +4/5 recherchés


Quels sont les profils de niveau Bac +4/5 particulièrement recherchés par les recruteurs dans l'immobilier ? En administration de biens, les gestionnaires locatif ainsi que les gestionnaires de copropriété, reste des fonctions très recherchée partout en France. Le syndic de copropriété requiert des compétences financières, techniques et juridiques. Les profils juridiques y sont très recherchés. 

« Les postes de management de projet restent demandés chez les ingénieurs. Les étudiants de grandes écoles s’exprimant parfaitement en anglais, pourront intégrer des métiers plus financiers dans un cercle beaucoup plus restreint sur Paris, tout de même limité par la crise », indique-t-on au sein du cabinet Hudson. 

Les jeunes diplômés recherchés dans de nombreux domaines

Dans la promotion immobilière privée et dans le secteur du logement social, de nombreux postes sont ouverts aux ingénieurs, diplômés d’écoles de commerce, sciences-po et Bac+5 en droit. 

Dans la maîtrise d’ouvrage privée, les ingénieurs issus d’écoles ou d’universités sont les profils les plus prisés.

Moins recherchés dans les domaines de la transaction et de l’administration de biens, les profils Bac +4/5 ne sont pas exclus pour autant. « Ils sont appréciés pour leur capacité d’adaptation rapide et d’analyse plus développée, confie Pascal Cauchebrais, trésorier de la chambre Fnaim Paris Ile-de-France. Enfin, les candidats doivent également être à la pointe de l’actualité. Le secteur bouge, les lois également. Il faut donc être attentif aux législations ».

Qualités requises

Adaptabilité (à l’environnement de travail, à l’entreprise, aux nouvelles exigences du secteur…), réactivité seront exigées quel que soit le métier visé (technique, juridique, financier). « Les recruteurs recherchent de plus en plus des candidats spécialisés aux connaissances pointues (lois, fiscalité…) », souligne Gwénaël Perrot, directeur général d’Opteaman et consultant associé du cabinet Lincoln HR Group.

Consultez notre dossier pour avoir plus d'infos sur l'emploi des jeunes diplômés dans l'immobilier. 

 

Immobilier : les salaires proposés aux Bac +4/5

de 25 000 à 38 000 €

A titre indicatif, un responsable de programmes ayant entre 0 et 2 ans d’expérience peut espérer entre 30 000 et 38 000 € selon l'étude de rémunération du cabinet Hays. Un ingénieur études junior peut gagner entre 25 et 30 K€.

Consultez notre dossier pour avoir plus d'infos sur l'emploi des jeunes diplômés dans l'immobilier. 

 

Recruteurs à la une
26 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :