8304 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Conseils aux candidats > Comprendre le marché > Energie - Environnement - Chimie
Energie - Environnement - Chimie

Le recrutement de jeunes diplômés dans le secteur de l'énergie (pétrole, gaz, électricité, nucléaire, eau...)

Le développement des activités dans le nucléaire et les énergies renouvelables conduit à la création d'emplois. De nombreuses opportunités sont donc à saisir et les profils recherchés sont variés : du CAP au Bac +5 et plus.

Focus marché :
- Energie : des milliers de recrutements prévus pour 2014
- Le développement durable, source d’emplois




Articles liés

Tout savoir

Environnement : quelles possibilités d'emploi ?

De l’ingénieur forestier à l’agent d’entretien d’une station d’épuration, du garde-pêche à l’hydrogéologue, les métiers attachés au domaine environnemental sont nombreux et variés. Ils bénéficient de l’intérêt croissant pour l’écologie et séduisent ainsi de nombreux candidats. Pourtant, bien peu de métiers sont entièrement tournés vers la nature et la préservation de ses espaces. Car l’environnement n’est pas à proprement parler un domaine d’activité. En réalité, la plupart des secteurs économiques, comme les transports, l’urbanisme ou l’industrie, font état de contraintes environnementales de plus en plus importantes. La prise en compte de ces considérations écologiques fait appel à de nombreuses disciplines, comme la chimie ou la biochimie, le droit, la communication, l’assainissement, la productique, ou même l’éducation.

Énergie : les profils Bac +4/5 recherchés

Les entreprises ont avant tout besoin de compétences techniques. Les diplômés d'écoles d'ingénieurs ou d’universités des secteurs des énergies alternatives et de l’environnement sont ainsi très courtisés. « Lorsque des profils proviennent de formations sans rapport avec l’énergie ou la chimie, les candidatures sont épluchées dans le détail car les exigences sont fortes », constate Laurence Pinget, consultante chez Cleverlink, cabinet de recrutement. Posséder une double compétence scientifique et gestion ou autre est un avantage clé. RTE cible les élèves d’écoles d’ingénieurs, de commerce ou issus de la formation universitaire.  « Mais au-delà du diplôme, c’est la capacité à s’intégrer que nous observons au moment de recruter, détaille Bertrand Signé, directeur général adjoint chargé des ressources humaines chez RTE. Il faut que les collaborateurs soient convaincus pour être convaincants, notamment lorsqu’ils expliquent l’intérêt auprès de la population de développer un réseau à haute tension. » Les périodes d’alternance ou de stages comptent beaucoup pour les entreprises. Autre impératif : le niveau linguistique. Maîtriser plusieurs langues représente un atout indiscutable. Enfin, « les candidats sont forces de proposition, ils doivent posséder une fibre entrepreneuriale et se montrer volontaires », précise Vincent Tardy, responsable recrutement et relations école chez Arkema..

 

 

 

Énergie nucléaire : les salaires Bac +4/5

28 000 à 33 000 €

D’après le cabinet de recrutement Page Personnel, les salaires d’embauche pour les ingénieurs débutants dans le secteur de l’énergie oscillent entre 28 000 et 33 000 € bruts en moyenne. Mais ces chiffres varient bien sûr en fonction de l’école dont est issu le jeune diplômé, du stage de fin d'études réalisé et de l’entreprise qui le recrute. Dans les grands groupes, les salariés bénéficient souvent, en plus de leur salaire fixe, de nombreux avantages (intéressement, participation, PEE, mutuelle, etc.)

 

 

 

Énergie nucléaire : les métiers proposés aux Bac +4/5

« On recrute des ingénieurs bureau d'études, des ingénieurs mise en service, des chargés d'affaires », annonce Julien Weyrich, Directeur chez Page Personnel, un cabinet de recrutement.

EDF recrutera 3 550 jeunes diplômés sur les 6 000 recrutements prévus pour 2014, dont 1 700 cadres. Le groupe recherche des ingénieurs en exploitation, travaux, génie civil, électricité, mécanique, automatismes, génie nucléaire. Total annonce 1 500 CDI dont 500 réservés aux jeunes diplômés. Le groupe pétrolier recrute majoritairement des ingénieurs : des géologues, géophysiciens, ingénieurs spécialisés en forage, exploitation, procédés, ingénieurs HSE... Mais également des scientifiques et des spécialistes en énergies nouvelles ou en développement durable. Le parapétrolier Subsea 7 recherche des ingénieurs en conception (structures, risers, pipelines, flexibles, R&D, corrosion…), des ingénieurs projet, des ingénieurs opération en mer, des ingénieurs fabrication.

 

 

Environnement : des postes à pourvoir du CAP au Bac +5

L’environnement préoccupe et passionne un bon nombre de personnes. Particulièrement les jeunes qui sont très présents. Les postes sont à pourvoir dans l’ensemble des domaines : eau, déchets et énergie. Tout projet environnemental implique une phase amont d’études et de diagnostic.

Ingénieurs et responsables hygiène, sécurité et environnement (chargés de définir, piloter et optimiser la politique de sécurité et environnement du site, conformément aux réglementations en vigueur) sont donc très courtisés parmi les jeunes diplômés Bac + 4/5. « Nous avons besoin d’ingénieurs de niveau bac +5 qui rejoignent nos équipes d’études pour développer des projets dans l’électrotechnique, la mécanique, la thermohydraulique ainsi que quelques profils plus spécialisés dans l’univers nucléaire : neutronique ou sûreté nucléaire », ajoute un responsable du recrutement chez Areva. 

Côté installation et maintenance, les profils Bac + 2 type BTS, DUT mais aussi les CAP, BEP, Bac pro ont toutes leurs chances parmi un large éventail de métiers. Des profils technico-commerciaux sont également très recherchés. Ils devront avoir à la fois des compétences commerciales mais aussi techniques sur le traitement de l’eau, l’installation des éoliennes, des panneaux solaires…

R.S.

Energie, la situation de l'emploi des Bac +4/5

Le secteur de l’énergie a de beaux jours devant lui. Odile Saliou, consultante chez Manpower le confirme : « Le marché énergétique va poursuivre sa croissance car des lois se créent en faveur des énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque, biomasse…). L’objectif étant de porter à 23 % la consommation d’énergie renouvelable d’ici 2020, en France ». Pour répondre à cet objectif, les entreprises sont en quête de nouveaux talents.

Les ingénieurs très recherchés

« Les recrutements se situent également au sein des bureaux d'études et de la R&D où les équipes développent de nouvelles solutions. Les ingénieurs généralistes ou spécialisés seront également très attendus », assure Julien Weyrich, en charge de la division Ingénieurs et Techniciens du cabinet de recrutement Page Personnel.

Pour preuve, le groupe EDF entend, à lui-seul, embaucher 3 550 jeunes diplômés sur les 6 000 recrutements prévus pour 2014. Et 1 700 postes concerneront des cadres. « Pour pallier les prochains départs à la retraite, nous allons renouveler 35 à 40 % de nos effectifs dans les prochaines années », déclare Henri Proglio, le PDG. Pour assurer la relève, le groupe propose également des centaines d’offres de stages de fin d’études. Et près de 5 000 alternants sont accueillis chaque année, dont 3 000 nouveaux. L’alternance étant une véritable porte d’entrée dans le secteur. Plus de 460 alternants ont été embauchés à l'issue de leur formation en 2011 chez ERDF. Cette filiale du groupe EDF accueille environ 1 000 nouveaux alternants par an.
TOP Recruteurs
24 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :