8485 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Conseils aux candidats > Stage en entreprise
Stage en entreprise

Quelle stratégie développer pour choisir son stage ?

Outre le fait de savoir comment trouver une entreprise prête à vous accueillir en stage, vous vous posez probablement un certain nombre de questions quant au choix de la mission et/ou de ladite entreprise. Voici quelques réponses pour vous éclairer et vous guider dans vos choix.


Articles liés

Tout savoir

Focus sur le stage obligatoire

Définition

Le stage obligatoire fait partie du cursus scolaire suivi par l'étudiant. L'objectif de ce type de stage est de permettre à l'étudiant de mettre en pratique les connaissances théoriques qu'il a pu acquérir au cours de ses études, et c'est en cela qu'il fait partie intégrante de la formation.

Convention de stage

La convention de stage est obligatoire. Et elle est avantageuse pour toutes les parties en présence car elle vous permet de gagner jusqu'à 30 % du Smic sans que l'entreprise n'ait à payer de cotisations sociales ; le montant de l'indemnisation doit figurer obligatoirement sur la convention. Au delà de ce taux, vous êtes considéré comme un salarié à part entière et, en tant que tel, l'entreprise sera soumise aux charges patronales habituelles. De plus, la convention de stage permet au stagiaire d'être couvert en cas d'accident du travail (uniquement si ses indemnités ne dépassent pas les 30 % du Smic).

À noter :
- Si vous êtes indemnisé et que votre stage dure plus de trois mois, vous devrez en déclarer le montant au service des impôts.
- L'entreprise n'est pas tenue de vous indemniser ni de vous offrir des avantages en nature - tickets restaurants et remboursement de frais de transport si votre stage dure moins de deux mois.

Conseils

Les clés pour réussir son stage

Arrivez le matin avec le sourire et plein d'entrain. Le café ? Faites en sorte de ne pas en devenir un spécialiste, mais prenez votre tour avec enthousiasme si c'est une coutume de l'équipe. Observez, demandez des conseils, posez des questions sans devenir envahissant (choisissez vos moments). Montrez-vous humble car les professionnels détestent les stagiaires qui prennent la grosse tête. Ne vous braquez pas si l'on vous confie des tâches fastidieuses : faites-les de bonne grâce, mais débrouillez-vous pour qu'on vous en confie d'autres, et après quelque temps, pourquoi ne pas anticiper la demande ? Soyez curieux : posez des questions, intéressez-vous au fonctionnement de votre service, regardez travailler vos collègues. Prenez éventuellement des initiatives. Vous ne devez pas passer inaperçu mais laisser un bon souvenir : joignez-vous aux groupes de discussions qui se forment, éventuellement aux fêtes et repas si l'on vous invite.

Extrait de : Les métiers de la communication, aux éditions Studyrama

Tirer le meilleur parti des stages

Pour obtenir de bonnes références, il ne faut jamais prendre un stage à la légère, ne pas faire les choses à moitié. Mais, une fois dans la place, faire la preuve de votre motivation, de votre débrouillardise, de votre envie d'apprendre et de bien faire. Faites en sorte d'être bien intégré à l'équipe, même si vous n'êtes présent que pour quelques semaines. Plus vous connaîtrez de professionnels, plus votre réseau sera efficace. Une place de stagiaire peut se transformer en place fixe et un maître de stage satisfait de votre passage peut devenir un parrain fort utile.
N'hésitez pas non plus à contacter régulièrement vos anciens collègues de travail, ils sont bien placés pour faire circuler votre CV ou vous avertir quand une place se libère.

Source : Le guide des métiers du tourisme et de l'hôtellerie-restauration, aux éditions Studyrama.

Qu'est-ce qu'un bon stage ?

Un bon stage doit vous permettre d’aboutir à l’embauche de vos rêves. Pour y arriver, beaucoup d’entre vous manient la stratégie intuitive et font des choix à court terme.

Beaucoup se disent qu’il faut absolument inscrire sur son CV des stages longs, à l’étranger, dans des groupes prestigieux, le tout dans le secteur visé. Mauvais calcul : il n’y a pas vraiment de parcours type. Bonnes nouvelles : vous avez le droit à l’erreur et, surtout, chaque expérience est profitable.

Car ce n’est pas tant les expériences qui priment que la façon de les présenter au recruteur. Certes, un parcours linéaire est plus aisé à expliquer qu’un cheminement alambiqué. Mais il peut être stratégiquement plus judicieux d’expérimenter d’autres secteurs que celui visé dans votre projet professionnel. Rien n’est illogique. Tout peut avoir une explication et tout dépend du secteur recherché.

Un exemple concret

Celui de deux jeunes en école de commerce.
  • L’un veut débuter sa vie professionnelle dans la finance,
  • L’autre dans un cabinet de conseil.
Leur stratégie en matière de stages sera très différente.

Dans le premier cas, le jeune a tout intérêt à choisir rigoureusement ses différents stages de fin d’année dans la finance ou, a minima, dans la banque ou un secteur très proche.

En revanche, pour le conseil, le second a intérêt, par exemple, à réaliser un stage de vente en 1re année, puis de faire une année de césure en testant plusieurs secteurs. Cela peut être la banque, l’audit et le conseil. Son stage de 3e année pourrait se dérouler dans un cabinet de conseil, mais cela n’est pas nécessaire.

Pour les deux, le passage par la case stage à l’étranger sera un plus.

Paroles d'expert

Comment réussir son expérience de stage ?

Laurent Hermel est l'auteur de Chercher et trouver le bon stage, aux éditions Afnor.

« Bonne présentation, humilité, dynamisme... Pour réussir son stage et laisser une bonne impression, un stagiaire doit savoir faire preuve de professionnalisme. Il faut savoir prendre des initiatives et ne pas attendre dans son coin que le travail arrive ! Il faut savoir s'occuper, interroger, se renseigner, aller à la rencontre des différents collaborateurs avec lesquels vous êtes en lien durant la durée de votre stage. »

 

Faut-il privilégier un grand groupe ?

« Les entreprises aiment les jeunes qui ont fait des stages utiles et intelligents. Pas ceux qui accumulent les passages dans des entreprises prestigieuses sans avoir fait de missions intéressantes. » Le propos de Christian Darantière, directeur délégué à l’Afij (Association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés) est sans appel.

« En règle générale, un jeune en stage dans une PME a vraiment fait quelque chose, ce n’est pas un stage photocopies-café dans un grand groupe. » Il est faux de considérer qu’il faut faire son stage dans un grand groupe pour le valoriser. Ce n’est pas parce qu’une entreprise vous plaît que cela suffit pour y faire un stage. Il est bien sûr important d’être dans une bonne entreprise, mais c’est surtout la mission qui doit primer. « Vous aurez donc davantage de chances d’impressionner en entretien avec des missions très intéressantes dans une entreprise lambda, plutôt qu’un énième stage d’assistant dans un grand groupe. »

À lire également

Les stages longs sont-ils plus valorisants ?

Pas forcément ! Des stages courts peuvent être plus valorisants que certains stages de longue durée.

Les entreprises apprécient la curiosité des stagiaires qui ont touché à différents secteurs en faisant, par exemple, deux stages de six mois. Mais elles apprécient aussi la persévérance et le choix de ceux qui se lancent dans une aventure d’un an chez le même employeur.

Votre choix dépend davantage du secteur et de la fonction que vous visez. Pour des métiers comme la finance, il peut être intéressant d’envisager un stage de longue durée car il y a des actions – la clôture des comptes, par exemple – qui n’arrivent qu’une fois par an. Les métiers de la publicité, le marketing ou la presse autorisent des stages plus courts.
TOP Recruteurs
24 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :