Identifiez-vous
Accueil

Interview

« Les trois premières minutes donnent le ton de l’entretien d’embauche »

C'est bien connu, l’entretien d’embauche est une épreuve redoutée par les jeunes diplômés. Boris Vincent, consultant chez Capgemini France et l’un des auteurs de « Décrocher un job en informatique », aux éditions Dunod, dévoile ses secrets pour franchir les étapes de l’entretien d’embauche et des tests de sélection avec brio.


Comment se démarquer des concurrents ?

Se démarquer est un enjeu crucial dans la préparation d’un candidat aux entretiens d’embauche. Tout commence avant l’entretien par la définition de son projet professionnel.

En effet, il faut proposer une présentation claire et cohérente de son histoire, de son parcours et de son projet d’évolution. Cette cohérence, cette lisibilité, aura un impact très positif vis-à-vis du recruteur.

Dès lors tout doit concourir à servir ce projet : l’exposition de votre personnalité, la mise en perspective du cursus, la hiérarchisation de vos expériences. Le choix de « sponsors » prêts à vous recommander sera également particulièrement différentiant.

Je veux mettre aussi l’accent sur deux outils qui doivent soutenir votre projet et permettre de vous démarquer. Le CV tout d’abord, qui ne doit pas se restreindre à une chronologie de votre vie professionnelle mais bien être considéré comme un véritable outil de communication, porteur d’un message clair. Egalement les réseaux sociaux professionnels sur lesquels vos contributions sont de nouvelles opportunités de sortir du lot.

Vient alors l’entretien d’embauche. Le moment clé est l’accroche, ces trois premières minutes qui donnent le ton de la discussion. Il est primordial de soigner cette première impression. On dit toujours qu’il n’y a qu’une seule opportunité de faire une première bonne impression. La sortie de l’entretien est aussi un moment important. C’est la dernière image que vous laisserez au recruteur.

Comment se déroule un entretien avec un opérationnel ? Quelles différences avec l'entretien du service RH ?

Le recruteur en entretien technique n’est pas là pour vous piéger. Il se présente devant vous car il recherche un candidat apte à répondre à son besoin. A vous de montrer que vous êtes celui qu'il recherche.

En tant que candidat, vous devez donc vous mettre dans la peau de votre interviewer et ajuster en permanence vos réponses aux réactions de celui-ci.

L’entretien opérationnel et l’entretien RH sont complémentaires et participent tous les deux à juger l’adéquation de votre projet au profil recherché. Bien sûr, l’entretien opérationnel sera davantage centré sur vos compétences techniques, sur vos capacités de raisonnement, quand l’entretien RH observera davantage votre cursus, votre personnalité, votre savoir-être.

Pourquoi passe-t-on des tests techniques dans le secteur informatique ? Quelles compétences sont mises à l'épreuve ?

Dans la culture anglo-saxonne et singulièrement dans les plus grands groupes informatiques, le recrutement intègre parfois des séries de QCM techniques comme un examen de passage. Dans la culture française, c’est différent. Les entretiens techniques sont avant tout un moyen pour le recruteur de pousser le candidat dans ses retranchements pour identifier si ce dernier correspond au profil attendu.

L’objectif des questions techniques n'est pas de vérifier votre connaissance encyclopédique des technologies, mais plutôt de vous faire raisonner et réagir sur différentes problématiques. D’aller au-delà de la question, de montrer que vous avez compris le sens profond de ces problématiques.

Les questions techniques peuvent être très diverses, souvent « courtes » pour être traitées dans un temps limité, parfois nécessitant une analyse plus importante. Elles couvrent en général les problématiques de développement objet, d’intégration de progiciels, de bases de données (modélisation, SQL…), de tests de logique et d’algorithmique, de connaissances des outils du marché, ou des méthodologies projet (cycle en V, en Y, agile…)

Comment se préparer efficacement ?

La préparation est essentielle pour être efficace. Et une fois encore, l’identification claire de votre projet professionnel est fondamentale. Dans la perspective de ce projet, vous devez faire alors un diagnostic de vos points forts et de vos faiblesses. Puis travailler autant que possible sur ces faiblesses. Au-delà, un certain nombre de recommandations complèteront cette préparation.

Propos recueillis par Rachida Soussi


 

Recruteurs à la une
5 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement