Identifiez-vous
Accueil

Interview

« Le CDI intérimaire offre la sécurité du CDI et la flexibilité de l'intérim »

Alors que le CDI intérimaire fête ses trois ans le 6 mars prochain mais aussi son succès : le nombre de contrats signés en CDI intérimaires a doublé en 2016 par rapport à 2015. A fin février 2017, 15 000 contrats ont été signés. Le groupe Randstad France prévoit de recruter 1 000 salariés supplémentaires en 2017. Sébastien Buffet, porte-parole de Randstad, revient sur ce contrat et les actions menées pour favoriser l'insertion professionnelle des jeunes.


Qu'est-ce que le CDI intérimaire ?

Il s'agit d'un contrat de travail qui permet d'embaucher en CDI des candidats qui auront le statut d'intérimaire. Toutefois, les salariés en CDI intérimaire bénéficient d'une rémunération mensuelle, qu'ils travaillent ou non. Les intérimaires ne sont quant à eux pas rémunérés pendant les périodes d'intermission. Un salarié en CDI intérimaire (CDI-I), comme l'intérimaire d'ailleurs, est employé par une entreprise de travail temporaire qui le délègue chez ses clients au gré des missions.

Quels sont les enjeux du CDI intérimaire ?

Pour les candidats, le CDI intérimaire est une voie supplémentaire d'accès au CDI, avec tous les avantages associés à ce contrat. C'est donc, pour les intérimaires, un nouvel outil de sécurisation de leurs parcours professionnels. Pour les entreprises de travail temporaire ensuite, il s'agit d'un outil puissant de fidélisation des intérimaires. Enfin, pour le marché de l'emploi, le CDI-I donne corps à cette fameuse flexiscurité que chacun appelle de ses voeux sans pour autant la voir se concrétiser : sécurité pour les salariés et flexibilité pour les entreprises. C'est donc un contrat gagnant-gagnant.

Quels sont les avantages pour les jeunes diplômés ?

Le CDI intérimaire leur permet de bénéficier des avantages associés au CDI tout en leur donnant la possibilité de se confronter à des expériences professionnelles diverses (ils travaillent dans des entreprises différentes). Ce contrat est donc particulièrement adapté à ce public qui ne veut pas nécessairement se fixer dans une entreprise au début de sa carrière, mais sans pour autant sacrifier la sécurité d'un contrat durable.

A LIRE AUSSI >> L'intérim, un moyen de débuter pour les jeunes

Que peut-on en tirer comme bilan ?

Le bilan est très favorable. En 2014, quand ce contrat a vu le jour, Randstad avait prévu de compter 3 000 salariés en CDI intérimaire dans ses rangs en 2017. Nous y sommes d'ores et déjà. Sur l'ensemble de l'année, Randstad prévoit d'ailleurs d'en embaucher 1 000 de plus, ce qui signifie que le groupe comptera 4 000 CDI intérimaires dans ses effectifs à la fin de l'année. Bien davantage que notre objectif.

Que propose le Groupe Randstad pour favoriser l'emploi des jeunes ?

On leur propose du travail ! N'oublions pas, en effet, qu'un quart des salariés intérimaires ont moins de 25 ans. L'intérim permet donc à de nombreux jeunes de découvrir le monde du travail et donc d'acquérir des expériences professionnelles, de développer des compétences. Ce qui les rend plus employables. Via l'Institut Randstad, le groupe soutient par ailleurs des associations engagées dans l'insertion professionnelle des jeunes, comme par exemple l'Institut de l'Engagement, qui accompagne les jeunes à construire leur projet professionnel au terme de leur service civique.

Propos recueillis par Rachida Soussi

 

Agenda
du recrutement