Identifiez-vous
1_emploi_bouton_180
Accueil > Job à l'étranger : zoom sur le contrat de travail

Job à l'étranger : zoom sur le contrat de travail

Job à l'étranger : zoom sur le contrat de travail
Lorsque vous aurez trouvé le poste qui vous convient, n'attendez pas pour signer votre contrat, méfiez-vous d'un employeur qui remettrait sa signature à plus tard.


Si un recruteur désire vous imposer une période d'essai, même très courte, demandez à ce qu'elle apparaisse sur votre contrat. Dites-vous qu'il vous sera plus facile d'obtenir réparation d'un préjudice si vous possédez la preuve de votre embauche. Rien de plus simple, par exemple, pour un employeur que de ne pas respecter un nombre d'heures de travail hebdomadaires ou de ne pas vous donner les jours de congés auxquels vous auriez droit, voire de vous renvoyer sans préavis ni justification et sans la moindre rémunération.

Que doit contenir le contrat ?

Il est conseillé de vérifier, avant la signature, que votre contrat de travail comprend certaines clauses essentielles, parmi lesquelles :
identification des parties ;
lieu de travail et durée du contrat (pour un contrat à durée déterminée, vous pouvez demander à ce que soient incluses les conditions de reconduction éventuelle) ;
fonction à exercer et, éventuellement, liens de subordination ;
montant de la rémunération brute (hebdomadaire ou mensuelle,
éventuellement horaire, calculée sur une base annuelle) ;
avantages accordés (s'il y a lieu, tels que logement, tickets restaurant, remboursement des frais de transport, etc.) ;
régime de prévoyance, sans oublier un régime complémentaire en fonction du pays d'affectation ;
durée et répartition de vos jours de repos (calculées mensuellement ou hebdomadairement) ;
conditions de rupture de contrat et ses conséquences pour l'une ou l'autre partie ;
• en cas de période d'essai (même très courte), faites indiquer sa durée ;
lieu de signature du contrat (en cas de différend, c'est le tribunal de la région de signature qui sera compétent).

Il est toutefois possible, si vous partez pour une période inférieure à trois mois grâce à un échange ou dans le cadre d'un placement prévu par votre école, que le contrat de travail soit remplacé par une lettre de mission. Celle-ci se contentera de spécifier la durée et le lieu de la mission, les modalités de déplacements, la rémunération et d'éventuels suppléments de rémunération, ainsi que le remboursement de certains frais professionnels (restauration, déplacements).


Agenda
du recrutement