Identifiez-vous
alternance_bouton_2019_180
Accueil > 6 conseils pour concilier job et études

6 conseils pour concilier job et études

 concilier job et études
Que cela soit pour servir leur quête d’indépendance ou bien pour subvenir à leurs besoins, 35 % des étudiants allient études et petits boulots selon une étude de l’Observatoire de la vie étudiante. Les avantages sont nombreux : découverte du monde de l’entreprise, nouvelles rencontres, naissance d’une vocation, etc. Mais quels sont les reflexes à adopter pour que ce job n’empiète pas sur la vie scolaire ?


1. Organisation : le maître mot     

Pour Amandine, tout est question d’organisation. Alors en école de commerce, elle a travaillé en tant que vendeuse pour acquérir un peu d’indépendance à l’égard de ses parents.  L’idéal serait « de faire son travail en avance et ne pas  préparer son TD cinq minutes avant le début du cours ». Pour pouvoir concilier vie scolaire, job étudiant et vie sociale, son conseil est de « ne pas perdre une minute de son temps libre ». Mais avant tout ; « il faut prévenir ses professeurs de sa situation et prévenir son employeur pour fixer un planning qui permette de suivre les cours ! ».

2. Un job près de son domicile

L’objectif est de chercher une activité près de chez soi pour ne pas perdre du temps dans les transports. Hawa, en CDI dans un grand parc d’attractions confirme, « il faut préférer un job assez proche de son domicile pour ne pas accumuler la fatigue et le stress inhérent aux transports en commun».

A LIRE AUSSI >> 5 conseils pour trouver un job étudiant

3. Les études avant tout

Kevin, quant à lui, travaille dans les services à la personne. Le point le plus important pour lui est « de toujours bien mettre en priorité les études et ne pas se laisser emporter par les heures supplémentaires ». La clé : « ne jamais louper un TD, sous aucun prétexte ». Un contrat de 5 heures par semaine semble être pour lui une bonne solution puisque cela lui permet de refuser toute heure dépassant ce quota, «  très utile en période d’examen ! ».

A LIRE AUSSI >> Comment structurer un CV pour un job étudiant ?

4. Ménager sa monture

Mener de front les études et son job étudiant peut se révéler fastidieux. Au regard de Simon, animateur au sein d’un centre de loisirs et de colonie,  le tout consiste à « évaluer en amont la charge de travail que ce petit boulot va nous apporter en plus de nos études, en termes de rythme, d’amplitudes horaires et de fatigue physique et psychologique ». Et d’ajouter : « il faut savoir se préserver de la  fatigue engendrée, de la pression supplémentaire et ne pas trop en faire ».

5. Savoir dire non

Bien que la tentation soit grande de troquer quelques heures de cours au profit du job quand l’employeur le demande, il faut être ferme et savoir dire non. Par ailleurs, d’après Benjamin, abonné aux petits boulots, « il ne faut pas hésiter à chercher un autre travail si celui que l’on possède actuellement se passe mal ou si le patron se comporte mal à notre égard ».

6. Trouver un job en rapport avec ses études

« La meilleure option serait de trouver un travail qui rentre un minimum dans le cadre d’un projet professionnel », pour Julien, hôte événementiel. En effet, « cela permet d’inscrire cette activité dans un quotidien global, que ce ne soit pas mes études d’un côté et mon travail de l’autre », précise t-il. Le must selon lui : « être fier de ce que l’on fait, qu’on y trouve un intérêt autre que l’argent ».

Au-delà de l’argent, tous s’accordent à dire que travailler en parallèle de ses études apporte une expérience professionnelle considérable et personnellement enrichissante. Au-delà d’un savoir-faire acquis dont ils pourront faire valoir dans leur domaine plus tard, ces jobs leur apprennent « le savoir-être en entreprise », qualité primordiale pour bien démarrer dans la vie active.   

Marie-Amélie Marchal

 

Recruteurs à la une
1 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement