Identifiez-vous
1_emploi_bouton_180
Accueil > Comment démissionner de son stage ?

Comment démissionner de son stage ?

Rompre sa convention de stage
Votre stage ne répond pas à vos objectifs ou les missions confiées ne correspondent pas à celles décrites dans la convention ? Pas de panique, il existe des solutions pour résoudre votre problème.


Plusieurs raisons poussent chaque année des étudiants à mettre un terme à leur stage : aucun rapport pédagogique, missions inadéquates ou différentes de celles annoncées dans la convention, encadrement défaillant du tuteur… Bien que le Code du travail ne prévoit pas de dispositions de démission pour les stagiaires, il est toutefois possible d'interrompre un stage, quand celui-ci ne se déroule pas comme prévu. 

Mais avant de rompre votre convention de stage, vous pouvez désamorcer le problème en abordant le sujet avec votre tuteur en entreprise. Essayez de trouver un terrain d'entente (redéfinir les tâches de votre mission). Vous pouvez également vous adresser à votre tuteur pédagogique de votre établissement. Il pourra également intervenir auprès de l'entreprise, notamment pour lui rappeler ses objectifs de formation. Ou bien trouver un accord avec elle pour pouvoir mettre un terme au stage.

A LIRE AUSSI >> Tout savoir sur les droits et devoirs du stagiaire

Rompre sa convention de stage : les modalités

Si le stage n'a aucun intérêt pédagogique ou si vous ne vous entendez pas avec vos responsables, vous pouvez casser votre convention de stage. Certaines conventions contraignent les trois parties à se mettre d'accord pour interrompre le stage, d'autres ne prévoient pas de rupture par le stagiaire mais uniquement par l'entreprise et l'établissement. Lisez bien votre convention avant afin de voir les modalités. Si votre convention vous permet de rompre facilement votre convention, vous devrez envoyer à l’entreprise et à votre établissement une lettre indiquant les raisons de cette rupture de contrat (inadéquation, incompatibilité...) et ce, le plus tôt possible pour ne pas être pénalisé. Vous aurez notamment besoin de temps pour trouver un nouveau stage. Sachez également que l'entreprise d'accueil peut rompre la convention de stage en cas de manquement grave du stagiaire à ses obligations.

« En cas de souci plus important tel qu’un problème de sécurité ou de travail illégal, l’étudiant peut se tourner vers l’inspection du travail pour relater les manquements observés, explique Damien Baud, avocat en droit social et co-auteur de l’ouvrage Le droit du travail décrypté pour tous, aux éditions Studyrama. Si les conditions dans lesquelles son stage se déroule, et notamment ses missions, s’apparentent au travail d’un salarié, il peut avoir recours au Conseil des Prud’hommes. Si cela est avéré, le conseil pourra alors requalifier ce stage en CDI. »

Mais pour éviter d’en arriver jusque-là, tâchez de bien comprendre l'étendue de votre mission avant de signer votre convention. Vous éviterez alors les mauvaises surprises.

Rachida Soussi

A LIRE AUSSI >> Qu'est-on en droit d'attendre d'un stage

Agenda
du recrutement