Identifiez-vous
stages_180
Accueil > Les étudiants privilégient l’intérim pour trouver rapidement un emploi

Les étudiants privilégient l’intérim pour trouver rapidement un emploi

Les étudiants et jeunes diplômés utilisent l’intérim pour trouver un emploi
L’observatoire de l’intérim et du recrutement (OIR) révèle quels sont les profils et les attentes des salariés intérimaires dans son enquête. Qui sont-ils ? Pourquoi choisissent-ils cette forme de contrat ? Quelles sont leurs perspectives d’avenir ? Eléments de réponse.


Qui sont les intérimaires ? L’observatoire de l’intérim et du recrutement répond à cette question dans son étude « Regards croisés sur l’intérim », publiée en décembre 2017. L’intérim rassemble en grande partie des hommes (73 %), jeunes : 42 % des intérimaires interrogés ont entre 15 et 29 ans, 27 % ont entre 30 et 39 ans. L’intérim séduit très tôt, puisque 63 % des intérimaires avaient moins de 25 ans lors de leur première inscription en agence. A cette même première inscription, 68 % des sondés étaient sans emploi et 15 % étaient étudiants.

Au niveau des secteurs, l’industrie fait beaucoup appel aux intérimaires : elle propose 43 % des missions. Le BTP arrive deuxième, avec 18 % des contrats. Ce sont les ouvriers qualifiés (41 %) et les ouvriers non qualifiés (36 %) qui constituent la plus grande part de main d’œuvre en intérim.

A LIRE AUSSI >> L’intérim : un moyen de débuter pour les jeunes diplômés

Les raisons de choisir l’intérim

76 % des sondés se sont tournés vers l’intérim pour trouver un emploi rapidement. Chez les étudiants, ce pourcentage s’élève à 62 %. De plus, 25 % des étudiants choisissent l’intérim car cette formule s’accorde avec leur emploi du temps et leur besoin d’arrondir leurs fins de mois. 36 % se sont inscrits en agence en vue d’acquérir rapidement une expérience et d’entrer plus facilement dans le monde du travail.

Car les apports de l’intérim sont nombreux. 80 % des sondés déclarent ainsi avoir gagné en capacité d’adaptation, 75 % estiment avoir développé de nouvelles compétences, 71 % sont plus autonomes, 71 % ont appris à travailler en équipe et 63 % ont acquis le sens des responsabilités.

A LIRE AUSSI >> Pourquoi et comment s’inscrire dans une agence d’intérim ?

Comment les intérimaires voient leur futur ?

49 % des sondés en intérim en mars 2016 l’étaient toujours en mars 2017. Parmi eux, 7 % veulent multiplier les expériences professionnelles avant de se fixer et 3 % y trouvent un bon moyen de se former. 49 % de ceux qui continuent l’intérim ont moins de 35 ans.

Mais certains sont recrutés à plus long terme : sur les 19 % des interrogés qui sont désormais en CDD ou CDI, 47 % ont été embauchés dans une entreprise dans laquelle ils avaient effectué une mission en intérim. D’un point de vue plus global, l’intérim apparaît pour 37 % du grand public (intérimaires, salariés du privé, salariés du public, demandeurs d’emploi et étudiants) comme une solution d’attente. 37 % des intérimaires partagent la même vision, mais 36 % pensent que l’intérim est une bonne solution d’emploi durable.

Nina Simonneau

Méthodologie : Double enquête de l’observatoire de l’interim et du recrutement (OIR). 1. « Parcours et stratégies d’emploi » : enquête réalisée en mars et avril 2017 par téléphone auprès de 1 518 intérimaires ayant réalisé au moins une mission en mars 2016. 2. « Image de l’interim » : enquête réalisée par internet auprès de 3 004 intérimaires, salariés du privé, salariés du public, demandeurs d’emploi et étudiants.

Recruteurs à la une
2 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement