Identifiez-vous
alternance_bouton_2019_180
Accueil > Airbus et LVMH, employeurs préférés des futurs diplômés

Airbus et LVMH, employeurs préférés des futurs diplômés

Airbus et LVMH employeurs préférés des futurs diplômés

L’étude Universum 2018 révèle les aspirations des étudiants d’écoles de commerce et d’ingénieurs pour leur carrière. Découvrez aussi dans quelles entreprises ces jeunes rêvent de travailler !



Pour cette étude, 37 902 étudiants de Grandes Ecoles d’ingénieurs et de commerce* ont été interrogés sur leur employeur idéal. Chez les ingénieurs, le classement est similaire à celui de 2017. Airbus, Google et Thales constituent le trio de tête, suivis de Safran, Dassault Aviation et Apple. EDF et VINCI gagnent respectivement 1 et 2 places, pour arriver 7ème et 8ème. Air France et Microsoft, qui a perdu 3 places, ferment le Top 10. C’est donc le secteur de l’aéronautique qui attire le plus les futurs ingénieurs. D’ailleurs 32 % d’entre eux positionnent l’aéronautique, l’aérospatial et la défense en tête de leurs secteurs d’activité favoris. Ils sont ensuite 22 % à être particulièrement attirés par l’énergie, 20 % par l’ingénierie industrielle et la production, 16 % par l’automobile et 14 % par le conseil en stratégie et le management.

A LIRE AUSSI >> Les 20 métiers qui recruteront d’ici 2022

LVMH leader, bataille entre L’Oréal Group et Google

Pour les étudiants en écoles de commerce, le podium des employeurs rêvés connaît un petit changement. Si LVMH reste leader, L’Oréal Group passe devant Google. Viennent ensuite Chanel, Apple et Air France. Amazon fait une ascension fulgurante sur un an : l’entreprise de e-commerce gagne 13 places pour se hisser à la 7ème place aujourd’hui. Goldman Sachs et Disneyland Paris sont 8ème et 9ème. Enfin, Deloitte remonte de 8 places et ferme le palmarès des 10 employeurs préférés des étudiants. Comme en 2017, les commerciaux privilégient le conseil en stratégie et management (28 %), les secteurs mode, luxe et accessoires (23 %) et médias et communication (21 %). 19 % d’entre eux classent la banque parmi leurs secteurs d’activité favoris. Il en va de même pour l’audit et le conseil.

A LIRE AUSSI >> Les entreprises qui recrutent des jeunes diplômés

Donner du sens à son travail

Les jeunes interrogés ont globalement confiance dans leur avenir professionnel. Ils sont alors particulièrement sélectifs et ambitieux sur leur rémunération et les caractéristiques du poste idéal.

Ainsi, avoir des perspectives de revenus élevés devient le 1er critère d’attractivité d’un emploi pour les étudiants en commerce et le 2ème pour les futurs ingénieurs. D’ailleurs, hommes et femmes n’ont pas les mêmes prétentions salariales. Les étudiantes des deux filières souhaitent 32 958€ annuels en sortie d’école, alors que les étudiants espèrent 37 041€.

Les jeunes interrogés sont toujours plus nombreux à désirer un travail ambitieux, challengeant, avec de hautes responsabilités et axé sur la performance. En plus du challenge, les jeunes cherchent à donner du sens à leur travail. Avoir une mission/une raison d’être inspirante, travailler pour une entreprise attachée au respect des salariés et aux principes éthiques sont des critères secondaires, mais en forte progression chez cette jeune génération.

Nina Simonneau

*Méthodologie : Enquête réalisée auprès de 21 302 étudiants de niveau Master en écoles de commerce et de management, 14 786 étudiants en écoles d’ingénieurs et 1 814 étudiants d’autres formations. Les personnes interrogées sont issues de 154 établissements. Données collectées entre octobre 2017 et février 2018.

Recruteurs à la une
1 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement