Identifiez-vous
alternance_bouton_2019_180
Accueil > Les diplômés de masters Recherche ont leur place dans les grands groupes

Les diplômés de masters Recherche ont leur place dans les grands groupes

Les entreprises s’intéressent aux universitaires

Depuis 2007, l’Opération Phénix, initiée par PwC, favorise la rencontre entre les entreprises et les étudiants en Master Recherche. Ainsi, les jeunes diplômés ont accès à des postes dans de grands groupes et à une formation professionnelle en alternance.



C’est dans l’ambiance feutrée du Grand Rex qu’étudiants en Master 2 Recherche et recruteurs se sont rencontrés le 27 mars dernier. PwC, HSBC, L’Oréal, EDF, Vinci, l’Armée de terre, la BRED, Saguez & Partners ou encore Helpline sont venus proposer leurs offres d’emploi à un public qui n’envisage pas toujours de travailler dans une grande entreprise. « Nous voulons offrir des opportunités à ceux qui ne souhaitent pas continuer dans la recherche ou l’enseignement. Que chacun trouve chaussure à son pied », explique François Guerder, chargé de mission RH chez HSBC. Les postes à pourvoir chez les entreprises partenaires touchent différents domaines : ressources humaines, audit, conseil, fonctions support, communication… Un dispositif qui semble fonctionner, puisque 250 jeunes sont passés par le programme depuis sa création. D’ailleurs, Océane Martinoty a été recrutée chez PwC via l’Opération Phénix en 2011. Elle est aujourd’hui la coordinatrice nationale du programme.

A LIRE AUSSI >> L’insertion professionnelle des jeunes diplômés s’améliore !

Des profils divers recherchés et pleins d’atouts

Les étudiants en lettres, sciences humaines ou sciences sont un vivier de compétences moins formaté que des étudiants en école de commerce par exemple. « Dans cette diversité des profils, on recherche la richesse et la performance, déclare Pauline Gondon, responsable de développement RH chez Vinci. Les universitaires ont de l’agilité dans l’auto-formation et dans l’apprentissage ». François Guerder complète : « Les étudiants en recherche sont des jeunes qui ont appris à apprendre. Ils savent travailler en équipe et en totale autonomie. Ils savent faire des recherches et travailler rapidement, puisqu’ils ont eu à écrire un mémoire. Ils ont également de bonnes capacités d’écoute, une intelligence de compréhension. Cela fait partie des attentes de nos clients. »

A LIRE AUSSI >> Premier emploi : ce que veulent les futurs jeunes diplômés

L’alternance pour être opérationnel rapidement

Lorsqu’un jeune est recruté grâce à l’Opération Phénix, il intègre un Master 2 professionnel « Métiers de l’entreprise » à la Sorbonne, qu’il suit en alternance. « On acquiert les bases et une spécialisation à l’université, avant de se confronter à la réalité du métier dans l’entreprise », explique Naïlah, Phénix de la promotion 2017. Après des études en littérature et audiovisuel, elle a intégré HSBC en septembre dernier. « C’est une autre manière d’envisager la fin de son parcours universitaire. C’est plus rassurant quand on ne sait pas trop où l’on va ». Constance, étudiante en Master 2 littérature comparée, espère trouver sa voie pendant le forum. « Je n’ai pas envie d’être prof. Ici je vois pleins d’offres, même si je n’ai qu’une vague idée de ce que je souhaite faire. Cependant, je viens de découvrir un métier qui m’intéresse : chargée de recrutement. J’aime l’analyse que j’ai développée dans mes études.  Pour être chargée de recrutement, il faut analyser les gens. Je vais réfléchir pour postuler ». Constance a jusqu’au 11 avril pour candidater en ligne et espérer décrocher un entretien.

Nina Simonneau

Recruteurs à la une
1 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement