Identifiez-vous
1_emploi_bouton_180
Accueil > L’insertion des jeunes diplômés est au beau fixe ! Enquête Apec

L’insertion des jeunes diplômés est au beau fixe ! Enquête Apec

Les jeunes diplômés Bac+3 et plus très recherchés
Les jeunes diplômé.e.s accèdent plus rapidement à l'emploi et dans de meilleures conditions. C'est ce que révèle le dernier baromètre Apec 2019 consacré aux jeunes diplômés. Le taux d’emploi des diplômés Bac+5 et plus de la promotion 2017 s’élève à 85 % un an après l’obtention de leur diplôme. Découvrez tous les résultats de cette enquête d’insertion professionnelle.


Les jeunes de niveau Bac+5 et plus bénéficient de la dynamique du marché de l'emploi cadre. 76 % des Bac+5 sont en emploi 6 mois après l'obtention de leur diplôme (+6 points) et 85 % le sont 12 mois après (+2 points) quand 6 % sont toujours en quête de leur premier emploi.

Autre bonne nouvelle. Les jeunes en emploi 6 mois après l'obtention de leur diplôme le sont encore à 12 mois dans 94 % des cas. Une tendance qui devrait se confirmer pour la promotion 2018. Selon l’Apec (Association pour l’emploi des cadres), les jeunes diplômés représenteraient plus d'1 embauche de cadre sur 5 en 2019.

A LIRE AUSSI >> Plus de 50 000 recrutements de jeunes cadres en 2019

Plus de CDI et de cadres

Parmi ceux en emploi un an après l’obtention du diplôme, près d'un sur deux bénéficie à la fois du CDI et du statut cadre. Ainsi 62 % des Bac+5 et plus occupent un poste cadre (vs 59 % pour la promotion précédente). Ils sont également 68 % à être en CDI, contre respectivement 62 % et 55 % pour les diplômés des promotions 2016 et 2015.

Par ailleurs, les jeunes ont mis moins de temps à décrocher leur premier emploi que la promotion 2016 : 2 mois en moyenne (contre 2,6 mois). Pour le trouver, les offres d’emploi restent le premier canal de recherche. Près de 3 jeunes diplômés Bac+5 et plus sur 10 ont obtenu leur poste en répondant à une offre (28 %). Le dépôt de CV sur internet arrive en deuxième position. 14 % d’entre eux ont décroché leur emploi après avoir envoyé une candidature spontanée et 11 % suite à un stage.

Des jeunes satisfaits de leur insertion professionnelle

Pour 78 % des sondés, l'emploi occupé est en phase avec les aspirations professionnelles (+4 points). Un engouement qui s'explique notamment par une meilleure adéquation de l'emploi occupé avec la discipline de formation (+5 points) et le niveau de qualification (+4 points). Ainsi la note globale de satisfaction est supérieure ou égale à 8 sur 10 pour près d'un diplômé sur deux. Seul un quart considère leur emploi comme un « job alimentaire », une proportion qui demeure stable depuis la promotion 2015.

A LIRE AUSSI >> Premier emploi : que veulent les futurs diplômés de grandes écoles ?

30 000 euros bruts par an

Mais où sont-ils recherchés ? Les jeunes diplômés Bac+5 et plus en emploi travaillent majoritairement dans le secteur des services, l’industrie et le commerce. Ils occupent notamment des fonctions de « Gestion, finance, administration » (19 %), « Commercial-marketing » (16 %) ou Etudes, recherche, développement » (12 %). 38 % d’entre eux sont recrutés par des PME et 24 % dans des entreprises de plus de 5 000 salariés. De plus, 78 % des jeunes sondés exercent leur métier dans le secteur privé.

Du côté des salaires, ils restent stables par rapport à la promotion précédente : le salaire médian d’un jeune diplômé s’élève à 30 000 euros bruts par an.

A LIRE AUSSI >> Les salaires des profils juniors par secteur d'activité

Les Bac+3 et plus profitent aussi de l’embellie

Cette embellie bénéficie également aux Bac+3/4 : 58 % d'entre eux sont embauchés en CDI, (soit presque 10 points de plus que leur prédécesseurs) et près de un sur trois accède au statut de cadre. Ces diplômés ont mis en moyenne 1 mois pour décrocher un premier emploi. La réponse à une offre (30 %) et la candidature spontanée (25 %) ont été les deux canaux les plus efficaces pour eux, loin devant le dépôt de CV (13 %).

Côté salaires, ils gagnent 22 800 € euros bruts par an (soit 800 euros de plus que la promotion précédente).

A LIRE AUSSI >> Les secteurs qui embauchent des Bac+2/3

Rachida Soussi

Enquête menée auprès de 500 jeunes diplômés de niveau Bac +3/4 et Bac+5, et de 1 000 jeunes diplômés de niveau Bac+5 ou plus, âgés de 20 à 30 ans au moment de l’enquête, ayant obtenu leur diplôme en 2017 et résidant en France métropolitaine.

 

15/04/2019

Agenda
du recrutement