Identifiez-vous
alternance_bouton_2019_180
Accueil > Quelles sont les prévisions d'embauche pour 2019 ?

Quelles sont les prévisions d'embauche pour 2019 ?

Les recrutements 2019
Selon le dernier baromètre ManpowerGroup des perspectives d’emploi pour le deuxième trimestre 2019, les intentions d’embauche augmentent dans le secteur manufacturier et l’hôtellerie-restauration, mais diminuent dans les transports et la logistique.


Les employeurs interrogés en France par ManpowerGroup* annoncent, globalement, des intentions d’embauche positives : la prévision nette d’emploi, corrigée des variations saisonnières, s’établit à +5 %, comme au trimestre précédent. Cela représente une hausse d’un point par rapport à la même période en 2018.

Une progression dans toutes les régions, sauf dans le Sud

Les intentions d’embauche pour le deuxième trimestre 2019 restent stables en France. Dans les cinq régions étudiées, quatre affichent des intentions d’embauche en progression par rapport au premier trimestre 2019. C’est dans le Centre-Est qu’elles progressent le plus : 4 points de mieux qu’au trimestre précédent, et 7 de plus par rapport au premier trimestre 2018. Dans le Centre-Ouest, les intentions d’embauche ont gagné 4 points en un an, et 3 points par rapport au trimestre précédent.

Dans le Sud, les intentions d’embauche reculent d’un point par rapport au trimestre précédent, mais progressent de 4 points en un an. Elles ralentissent également en région parisienne (-2 points par rapport au 2ème trimestre 2018).

A LIRE AUSSI >> L'intérim, un bon moyen de débuter pour les jeunes diplômés

Des intentions d’embauche positives dans l’industrie manufacturière et l’hôtellerie-restauration

Quels sont les secteurs qui recrutent ? Les intentions d’embauche des employeurs progressent ou restent stables, par rapport au trimestre précédent, dans 8 secteurs d’activité parmi les 10 étudiés. Le secteur manufacturier manifeste des intentions d’embauche en forte hausse : +10 points par rapport au trimestre précédent, et +13 points sur un an. L’hôtellerie-restauration affiche elle aussi des intentions d’embauche en hausse : + 8 points en un an. Dans le secteur du commerce, les intentions d’embauche progressent de 3 points par rapport au précédent trimestre, mais perdent un point par rapport au deuxième trimestre 2018. En revanche, les transports et la logistique accusent une baisse de régime : les intentions d’embauche perdent 24 points par rapport au trimestre précédent et 10 points en un an, selon ce baromètre. En cause notamment, la crise des « Gilets Jaunes » qui fait peser encore plus d’incertitudes sur le futur de la croissance dans les mois à venir.

Les TPE recrutent davantage en 2019

Dans les quatre catégories d’entreprises étudiées, trois affichent des prévisions d’embauche plus élevées qu’au trimestre précédent. Les perspectives d’emploi semblent positives dans les petites entreprises (11 à 49 salariés) : +3 points par rapport à la même période en 2018. Les grandes entreprises (+de 250 salariés) annoncent, quant à elles, des intentions d’embauche en hausse de 2 points par rapport au trimestre précédent, mais en baisse de 4 points sur un an. Les PME (50 à 250 salariés) sont celles qui affichent les prévisions d’embauche les moins favorables : 12 points de moins qu’au trimestre précédent, et 7 points de moins qu’au deuxième trimestre 2018.

La Croatie, le Japon et la Grèce en tête des prévisions d’embauche

Au niveau international, les intentions d’embauche sont stables ou en progression dans 26 des 44 pays étudiés par rapport au premier trimestre 2018. La Croatie arrive en tête du classement avec 34 % des entreprises interrogées qui anticipent une croissance de leurs effectifs. En hausse de 20 points par rapport au trimestre précédent. Le Japon arrive en deuxième place : 27 % des entreprises interrogées comptent y augmenter leurs effectifs, comme au trimestre précédent. Il est suivi de la Grèce : 21% des entreprises prévoient d’augmenter leurs effectifs. Ce chiffre est en hausse de 2 points par rapport au trimestre précédent, et de 6 points en un an.

En revanche, en Hongrie, en Espagne et en Turquie, les entreprises interrogées ne comptent pas augmenter leurs effectifs.

Rédaction Studyram@Emploi.com

* Le Baromètre ManpowerGroup des perspectives d’emploi pour le 2ème trimestre 2019 a été réalisé dans 44 pays et territoires, entre le 16 et le 29 janvier 2019, auprès de plus de 59 000 employeurs issus d’entreprises privées et d’organismes publics, dont 1 002 employeurs en France.

12/03/2019

Agenda
du recrutement