Identifiez-vous
stages_180
Accueil > Le numérique recrute en alternance

Le numérique recrute en alternance

L'alternance dans le numérique
Chaque année, nombreuses sont les entreprises à la recherche de jeunes étudiants en alternance. Les entreprises du secteur du numérique ne dérogent pas à la règle : des milliers d’alternants de tous niveaux et d’horizons variés sont accueillis. Tour d'horizon.


Le secteur du numérique est friand de l’alternance. En forte croissance, l’apprentissage dans le secteur du numérique a augmenté entre 2013 et 2016. 2 892 apprentis ont ainsi été recrutés dans le numérique en 2016, soit une progression de 23 %. Un volume en hausse également en 2017 : avec 3 569 apprentis recrutés dans le secteur numérique uniquement et un total de 10 033 apprentis dans la branche du Numérique, de l’Ingénierie, des Études et du Conseil et des métiers de l’évènement. Durant l’année 2018, plus de 10 000  contrats de professionnalisation ont par ailleurs été signés au sein de la Branche (dont 6 694 dans le secteur numérique).

Les entreprises du numérique recrutent en alternance

Les entreprises proposant des services touchant aux nouvelles technologies recherchent des alternants chaque année. Par exemple, l’ESN Atos recrute 700 alternants en 2019. Sopra Steria propose environ 400 contrats en alternance. Le groupe Visiativ, éditeur et intégrateur de solutions logicielles innovantes, offre une trentaine de postes à pourvoir en alternance en 2019. L'ESN Open accueille également une trentaine d'alternants en 2019. Neurones, groupe de conseil et de services informatiques, propose des contrats d’alternance pour des postes variés : ingénieur cloud ou sécurité, analyste, chef de projet, développeur, administrateur système et réseaux, technicien d’exploitation ou encore ingénieur d’affaires. Orange forme, tous les ans, environ 5 000 jeunes dans les métiers du très haut débit.

LIRE AUSSI >> Réforme de l'apprentissage : ce qui change pour les apprentis 



Des profils homogènes

En 2018, 81 % des contrats de professionnalisation dans la branche du numérique et de l’ingénierie concernaient les jeunes de moins de 26 ans. Les profils recherchés pour les contrats d’alternance dans le secteur du numérique varient peu.  51 % des apprentis sont des étudiants de niveau Bac+5 et 19 % de niveau Bac+4.

La plupart des entreprises sont à la recherche de profils mixtes, issus le plus souvent de formations en commerce et marketing ou bien de profils plus techniques pour des postes comme consultants ou développeurs. Pour ces postes, les entreprises recrutent principalement des jeunes diplômés d’écoles d’ingénieurs. Pourtant, certaines entreprises du numérique proposent également des contrats d’alternance à des étudiants de cursus universitaires. Neurones s’est déjà vu offrir une alternance à des jeunes diplômés de Master de Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises (MIAGE).

L’alternance représente un bon tremplin vers l’emploi pour les étudiants. 50 % des contrats d’alternance de chez Neurones débouchent sur un CDI. Les alternants de Visiativ ont 30 % de chance d’être embauchés en CDI à la suite de leur contrat. En 2018, 65 % des alternants ont été recrutés en CDI chez Open.

LIRE AUSSI >> L'alternance, un tremplin vers l'emploi pour 93 % des diplômés Bac+5 

Mathilde Reydet


=> Pour rencontrer des écoles et entreprises qui forment en alternance, RDV à l'un des Salons Studyrama Sup'Alternance. Informations et invitations

 

Agenda
du recrutement