Identifiez-vous
alternance_bouton_2019_180
Accueil > Avez-vous d’autres propositions d’embauche ou, en tout cas, d’autres pistes d’emplois ?

Avez-vous d’autres propositions d’embauche ou, en tout cas, d’autres pistes d’emplois ?

Ne croyez pas qu’une réponse négative sera synonyme du grand attachement que vous portez à l’entreprise. Le poste que vous visez a beau constituer votre seule piste un peu sérieuse, le recruteur ne sera pas tellement réceptif à cette touchante confession.

Les recruteurs aiment bien savoir qu’ils ne sont pas les seuls sur un bon profil.

Surtout, ne brodez pas. « Combien de candidats nous disent qu’ils sont en contacts avancés avec telle ou telle entreprise, s’exclame un directeur de publicité. Deux ou trois questions plus loin, on s’aperçoit qu’ils ont tout juste envoyé un CV et une lettre. Comment voulez-vous qu’on fasse confiance à des gens qui mentent aussi effrontément ? »

Conseil : dites que vous avez un certain nombre de pistes, que certaines sont plus avancées que d’autres, mais que celle qui vous intéresse c’est peut-être celle qu’on vous fera au terme de l’entretien (ou de la série d’entretiens) en cours. Résultat : votre interlocuteur sait que vous n’êtes pas totalement démuni(e), il sait aussi qu’il représente beaucoup pour vous.

A côté de la plaque :

• « Je croule sous les propositions. » Alors pourquoi êtes-vous là ?

• « Cela marche plutôt bien en ce moment, mais je fais un petit tour d’horizon du marché. » Le recruteur aura l’impression que vous le considérez comme quantité négligeable.

• « C’est le calme plat. Alors si ça ne marche pas avec vous, je ne vois pas très bien ce que je vais pouvoir faire. » Si gentil soit le recruteur, il n’est pas là pour vous rendre service mais pour rendre service à son entreprise.

• « Monsieur Machin m’a parlé de vous, il m’a dit que vous me feriez une proposition inférieure à la sienne. » Vous mettez le couteau sous la gorge du recruteur.

Vous avez une autre proposition très précise par ailleurs. Evitez de rentrer trop dans les détails. Le recruteur n’a pas besoin de savoir quel est votre contact dans l’entreprise X ou Y, et quelle rémunération on vous propose. Vous êtes là pour un poste et une entreprise en particulier, ne l’oubliez jamais. Un cadre d’entreprise n’apprécie pas forcément qu’on se « répande » sur un voisin, aussi bien de façon positive que négative d’ailleurs.

Variantes de la question :
• Rencontrez-vous d’autres entreprises dans un avenir proche ?
• Allez-vous devoir faire un choix entre les propositions ?

A lire : L'entretien d'embauche, aux éditions Studyrama.

Agenda
du recrutement