Identifiez-vous
1_emploi_bouton_180
Accueil > Plus de 2,6 millions de projets de recrutement pour 2019

Plus de 2,6 millions de projets de recrutement pour 2019

 projets de recrutement pour 2019
Les entreprises prévoient de recruter bien plus de collaborateurs en 2019. Réalisée par Pôle emploi et le Crédoc, l’enquête « Besoins en main-d’œuvre » (BMO)* qui recense, chaque année, les projets de recrutement des entreprises de l’Hexagone annonce une nouvelle hausse des besoins pour 2019 : + 14,8 % par rapport à 2018. Découvrez dans quels secteurs et métiers les besoins se situent.


Le marché de l'emploi confirme son dynamisme en 2019. Avec 2 693 000 projets, les intentions d’embauche progressent de 350 000, soit une hausse de +14,8 %, après une augmentation de +18,7% en 2018. Autre bonne nouvelle : plus de 2 recrutements sur 3 (65 %) concernent des emplois durables (CDI et CDD de 6 mois et plus). Ce dynamisme positif est porté par un surcroît d’activité.

Les secteurs qui recrutent le plus en 2019

Avec 37 % de l’ensemble des intentions d’embauche, soit 997 500 projets, les services aux particuliers constituent le premier secteur recruteur. Les projets de recrutement y progressent de 12 % par rapport à 2018. Les intentions d’embauche progressent également dans le secteur des services aux entreprises (+ 20 %), qui représente 26 % de l’ensemble des projets de recrutement de l’économie. Les services aux particuliers et les services aux entreprises rassemblent à eux seuls près des deux tiers des projets de recrutement.

Pour la troisième année consécutive, le secteur de la construction affiche la plus forte progression des intentions d’embauche (+ 26 %). L’industrie poursuit également son évolution, avec une hausse de 20 % des projets de recrutement. Les intentions progressent de 11 % dans le commerce et de 8 % dans l’agriculture, par ailleurs.

LIRE AUSSI >> Les entreprises qui recrutent des jeunes diplômés

Les 10 métiers qui recrutent le plus en 2019

Parmi les métiers (recrutements de non saisonniers) les plus recherchés en 2019, figurent :

- les agents d’entretien de locaux (86 900 projets) ;

- les aides à domicile et aides ménagères (61 700) ;

- les aides-soignants (57 800 projets) ;

- les aides/apprentis/employés polyvalents de la restauration (57 300 projets) ;

- les ingénieurs et cadres d’étude, R&D en informatique et chefs de projets informatiques (46 900 projets) ;

- les employés de libre-service (43 400) ;

- les ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires (41 300 projets) ;

- les conducteurs routiers (36 100) ;

- les artistes (musique, danse, spectacles : 35 300 projets) ;

- les serveurs de cafés/restaurants (35 200).

Des entreprises en mal de professionnels

L’année 2019 marque également une hausse des projets de recrutement présumés difficiles. Les employeurs sondés anticipent 50,1 % de projets difficiles (contre 44,4 % en 2018). Soit le plus fort taux de difficultés de recrutement enregistré depuis 10 ans. Cette difficulté est particulièrement marquée au sein des établissements de petite taille et de plus de 50 salariés.

Les entreprises peinent notamment à recruter des carrossiers automobiles, des couvreurs, des aides à domicile et aides ménagères, des mécaniciens et électriciens de véhicule, des chaudronniers, tôliers, serruriers, métalliers et forgerons qualifiés.

L’inadéquation du profil du candidat, les conditions de travail ou le manque de moyens financiers sont les principales raisons évoquées par les recruteurs en difficulté. En 2018, les principales difficultés effectivement rencontrées concernaient notamment le manque d’expérience, le manque de motivation des candidats et le manque de compétences techniques.

Rachida Soussi

12/04/2019

Agenda
du recrutement