Identifiez-vous
alternance_bouton_2019_180
Accueil > Modèles de lettre de motivation par secteurs d'activité > Des milliers d'emplois à pourvoir dans l'audit-conseil

Des milliers d'emplois à pourvoir dans l'audit-conseil

Les cabinets d'audit et conseil recrutent
Qu’ils soient grands ou moyens, les cabinets d’audit et de conseil poursuivent leur développement et leurs embauches pour répondre aux besoins de leurs clients issus de secteurs très variés. Tour d’horizon des cabinets qui recrutent des jeunes diplômés.


L’audit-conseil est un secteur porteur pour les jeunes diplômés. Les prévisions d’embauche des cabinets demeurent très élevées pour 2019-2020.

Les cabinets d’audit et conseil qui recrutent

L'entreprise internationale de conseil et de technologies Accenture propose 1 500 postes à pourvoir pour l'année fiscale 2019-2020. Les jeunes diplômés, stagiaires et alternants représentent près de deux tiers des recrutements. Deloitte propose 1 350 CDI, 650 stages et 40 contrats en alternance. EY recherche 1 000 jeunes diplômés, 800 stagiaires et 20 alternants. Le groupe d’audit et de conseil Grant Thornton recherche activement 700 collaborateurs dont 280 jeunes diplômés (et jusqu’à un an d’expérience). De son côté, Mazars entend embaucher 400 jeunes diplômés ainsi que 400 stagiaires et apprentis. Le groupe propose également 160 stages et 70 contrats en alternance. Le cabinet d’audit et de conseil PwC recrute, quant à lui, 600 jeunes diplômés et 500 stagiaires et apprentis. Le réseau mondial d'audit, expertise et conseil RSM prévoit de recruter 200 collaborateurs en 2020.

Dans le domaine du conseil, Colombus Consulting proposera 40 postes en 2020. AUSY, société de conseil et d’ingénierie en hautes technologies, filiale du groupe Randstad France, recrute 750 personnes en CDI d’ici la fin de l’année 2019.

LIRE AUSSI >> Les recrutements dans le conseil en management

Les métiers d’audit et de conseil qui recrutent

EY recrute dans les métiers historiques d’audit, de conseil en transaction ou en management. Mais aussi de plus en plus dans les métiers de l’IT, du data management, de la cybersécurité… Et ce n’est pas le seul cabinet à se tourner vers les profils IT et ingénieurs. « Nous recherchons également des consultants ayant des expertises très variées comme le contrôle en gestion des risques, la transformation digitale, la data, la cybersécurité, la transformation des systèmes d’information ou l’excellence opérationnelle, pour répondre aux besoins toujours plus nombreux de nos clients dans ces domaines porteurs », explique Virginie Groussard, directrice du recrutement chez PwC France.

Deloitte recherche en priorité des auditeurs, des consultants en cybersécurité, des consultants en transformation digitale, des consultants en transformation de la fonction finance, des consultants en analytics, des consultants en développement durable. Grant Thornton recrute majoritairement des ingénieurs, des consultants IT, des consultants AMOA, des consultants Finance Transformation, des consultants Data et Risques IT, des consultants RPA (robotisation des processus). Mazars recrute aussi bien dans l’audit financier et les systèmes d’information, le conseil en management (transformations des organisations), le digital & technologies (cybersécurité, data sciences...), que dans l’expertise-comptable et conseil comptable, le conseil financier ou encore la fiscalité.

Parmi les profils attendus pour ces postes, figurent, sans surprise, les jeunes diplômés Bac+5 d’écoles de commerce, les diplômés d’IAE et d’universités (sciences économiques, master CCA « Comptabilité, Contrôle et Audit »). Et les diplômés d’écoles d’ingénieurs sont également de plus en plus sollicités par les cabinets d'audit et de conseil.

Des recrutements originaux pour attirer les meilleurs talents

Mais ces jeunes diplômés sont sursollicités par les cabinets d’audit et de conseil qui se concurrencent. Pour vous attirer dans leur sein, les entreprises du secteur imaginent des scénarios toujours plus créatifs. Accenture organise tout au long de l’année des événements originaux pour mettre en avant ses différents métiers tels que des business games, des challenges, des coding games. Afin d’attirer ses futurs talents, RSM organise, plusieurs fois dans l’année, des job datings « Meet and eat ».

Les processus de recrutement évoluent également et font de plus en plus place au gaming. Chez Mazars, le jeu est l’occasion de promouvoir la marque employeur et donner envie aux jeunes férus de nouvelles technologies de rejoindre le cabinet. « Nous menons une stratégie de communication qui tourne autour de trois axes principaux : la transparence, le fun et l’innovation, explique Mathilde Le Coz, directrice des talents et innovation RH de Mazars. Nous essayons de surfer sur les tendances technologiques pour montrer que Mazars est une entreprise innovante. » Même son de cloche chez PwC : « Les candidats au poste d’auditeur participent à une session d’escape game en situation réelle durant laquelle les compétences attendues vont être évaluées », confie la directrice du recrutement.

Rachida Soussi

LIRE AUSSI >> Les salaires des juniors dans le secteur de l'audit-conseil

Agenda
du recrutement