Identifiez-vous
alternance_bouton_2019_180
Accueil > Quels secteurs payent bien les jeunes diplômés ?

Quels secteurs payent bien les jeunes diplômés ?

Les métiers qui paient le mieux les jeunes actifs

Selon l’enquête du cabinet Walters People sur la rémunération 2018-2019, 55 % des jeunes diplômés ont trouvé leur premier emploi avant l’obtention de leur diplôme ou dans les trois mois suivants. Quels métiers payent le mieux les jeunes actifs en 2019 ? Quels sont les profils recherchés par les entreprises ?



« 2019 s’annonce comme une année palpitante et riche en perspectives pour les jeunes diplômés, annonce Alain Mlanao, Managing Director de Walters People France. Trois facteurs jouent en leur faveur : un marché de l’emploi dynamique et porteur, une tension dans l’employabilité des candidats confirmés qui sont très sollicités, et la volonté des entreprises de ne pas manquer le cap de la croissance. » Un dynamisme qui se traduit également par une hausse des salaires. En 2019, les secteurs qui connaîtront les plus fortes augmentations de salaires sont, selon le cabinet Walters People, ceux de l’IT (Informatique et télécoms), de l’assistanat avec + 5 % et celui de l’immobilier avec + 4 %.

Les innovations augmentent les salaires

Les métiers de la paie voient leurs salaires augmenter de 6 % en 2019 grâce à la mise en place du prélèvement à la source. Les gestionnaires de paie pourront ainsi prétendre cette année à un salaire compris entre 28 et 32 000 euros.

Dans les secteurs de l’assurance et de l’assistanat, la digitalisation accélère le besoin de renouvellement des effectifs et entraîne une augmentation mécanique des salaires. Le métier de souscripteur devient un métier d’avenir offrant de belles opportunités avec des salaires compris entre 33 et 44 000 euros en 2019. Les postes s’ouvrent à une nette polyvalence, ainsi, les fonctions d’office management deviennent particulièrement prometteuses grâce à la diversité de leurs outils. Un Office manager gagnera entre 30 et 32 000 euros en 2019.

La construction et l’immobilier recrutent

Le secteur de la construction bénéficie d’une situation exceptionnelle avec des salaires en croissance sur la plupart des métiers, celui de chef de chantier prévoit par exemple une augmentation de 7 %. Le métier star dans ce secteur reste l’ingénieur travaux avec un salaire qui varie de 35 à 42 000 euros. Selon Walters People, la situation sur le marché de la construction est suffisamment porteuse pour que tous les jeunes diplômés obtiennent la certitude d’être embauchés dès la sortie de leur école.

Dans l’immobilier, les salaires devraient connaître une augmentation de 4 % en moyenne. L’immobilier d’entreprise et la promotion immobilière sont les deux domaines les plus accessibles pour les jeunes diplômés. Le volume d’offres d’emploi supérieur au nombre de candidats sur le marché permet de mettre en avant certains métiers comme celui d’assistant (salaire de 28 à 33 000 euros) ou de responsables de programmes (salaire de 34 à 38 000 euros).

Les profils juniors favorisés par les entreprises

Bonne nouvelle : l’employabilité des jeunes diplômés est confirmée aussi bien pour les candidats Bac +4/5 que pour les titulaires d’un Bac + 2/3, dont les perspectives sont positives dans tous les secteurs d’activité.

Les soft kills sont de plus en plus recherchées par les entreprises et font la différence en entretien d'embauche. Contrairement au secteur de la construction, dans lequel les recruteurs se doivent de proposer des  rémunérations attractives pour attirer les jeunes diplômés hautement qualifiés et très sollicités, les secteurs de la paie, de l’assurance et de l’immobilier s’ouvrent à des profils non-expérimentés, aussi appelés « profils juniors ». L’objectif est de les former après le recrutement et de les retenir.

La pénurie des candidats dans le secteur de l’IT et du digital participe depuis un an à la hausse des salaires (+5 % en moyenne) des profils juniors. Les métiers phares demeurent les ingénieurs étude et développement avec des salaires compris entre 38 et 42 000 euros. Le numérique devient ainsi un secteur de choix pour les jeunes diplômés.

Connaissant les secteurs qui payent le mieux les jeunes diplômés, il ne vous reste plus qu'à négocier votre premier salaire. Alain Milano, Managing Director de Walters People France explique que pour connaître sa valeur sur le marché du travail, il est important de se renseigner sur les grilles des salaires. Pour vous aider, lisez nos 5 conseils pour bien négocier son salaire à l'embauche

L’étude a été menée en juillet 2018 par le cabinet Walters People auprès de 200 candidats de moins de 26 ans, issus de région parisienne (Paris et Île-de-France).

Mathilde Reydet

09/01/2019

Agenda
du recrutement