Identifiez-vous
1_emploi_bouton_180
Accueil > Vaincre son stress et sa timidité en entretien d’embauche

Vaincre son stress et sa timidité en entretien d’embauche

vaincre son stress et sa timidité en entretien
Vous pensez être le seul à ne pas savoir gérer votre stress en entretien ou montrer votre motivation sans vous laisser dépasser par l’émotion ? Détrompez-vous ! Nombreux sont les candidats qui ratent leur entretien à cause d’un manque de préparation. Pour diminuer le stress et vaincre sa timidité en entretien, suivez ces quelques conseils.


L’entretien d’embauche reste une étape cruciale du processus de recrutement. Mais aussi une étape très stressante pour tous les candidats, même les plus extravertis ! « La prise de parole en public est l’une des peurs les plus citées au monde, confie Rebecca Sfedj, co-auteure de 10 étapes pour prendre la parole en public, aux éditions Studyrama, et coach en épanouissement professionnel. C’est donc normal de ressentir cette peur avant un entretien d’embauche. »

Des exercices pour vaincre son stress et sa timidité en entretien

Pour affronter ses peurs, il faut d’abord les comprendre. « Les candidats peuvent créer un tableau à trois colonnes, préconise Rebecca Sfedj. Dans la première colonne, ils pourront lister leurs peurs. Dans une seconde, ils expliqueront ce qu’ils aimeraient à la place. Dans la troisième colonne, ils indiqueront les actions qu’ils pourraient mettre en place pour les surmonter. Si un candidat a peur de bafouiller en entretien, il peut écrire, dans la 2ème colonne, qu’il souhaite parler de manière fluide et, dans la 3ème, l’exercice qu’il va réaliser pour y parvenir. Par exemple, répéter son discours d’introduction trois fois sans bégayer. »

Cette introspection permet aussi de faire ressortir ses atouts. « On se focalise souvent sur ses faiblesses alors qu’il faut aussi connaître ses forces », indique Laurent Trèves, co-auteur de cet ouvrage et professeur agrégé d’anglais.

Pour les repérer, vous pouvez demander à votre entourage (famille, amis…) de vous lister 3 points forts. « N’ayez pas peur de vous mettre en valeur, c’est le but de l’entretien ! », rappelle Rebecca Sfedj. Bien sûr, l’humilité est également très importante. Appuyez-vous de faits concrets pour argumenter vos propos. Être timide n’est pas une fatalité. « Vous pouvez progresser en demandant des retours aux différents recruteurs rencontrés lors d’entretiens », recommande Laurent Trèves.

Préparer l’entretien pour diminuer le stress

On se fait beaucoup de scénarios catastrophiques avant un entretien qui peuvent augmenter la jauge de stress. « On peut aussi imaginer des scénarios où tout se passe bien, ajoute Rebecca Sfedj. C’est souvent l’inconnu qui fait peur, or en ayant déjà visualisé l’entretien dans sa tête, le cerveau aura l’impression d’avoir déjà vécu cette scène. Et cela peut considérablement diminuer le stress le jour J. » Pour optimiser cette visualisation, recherchez des informations sur la personne qui vous reçoit, l’entreprise, le lieu de l’entretien…. Ensuite, « imaginez-vous dans ce lieu, assis face au recruteur, ajoute le professeur agrégé d’anglais. Cela peut également vous aider à surmonter votre timidité. »

Par ailleurs, travaillez votre respiration. « Faites de profondes inspirations et expirations plusieurs fois avant d’entrer dans la salle, conseille la coach. Prenez le temps de respirer également durant l’entretien. Cela apporte de l’oxygène à votre cerveau, vous redonne confiance et démontre aussi votre calme. » Tout comme la posture. « Privilégiez une position qui montre que vous êtes à l’aise : les pieds bien à plat sur le sol, les bras décroisés, le dos pas totalement appuyé sur la chaise, les épaules relâchées, développe Laurent Trèves. Regardez vos interlocuteurs dans les yeux ou entre les deux yeux si vous n’arrivez pas à tenir le regard. Cela fera le même effet. »

Et répétez-vous ce « mantra » plusieurs fois : « il est normal que je sois là ». Vous avez obtenu cet entretien car votre profil correspond potentiellement au besoin de l’entreprise. « Vous méritez donc votre place », explique Laurent Trèves. Et Rebecca Sfedj de conclure : « Soyez-vous-même et faites-vous plaisir ! »

Rachida Soussi

 

10_etapes_-_prendre_parole_public_602 Pour vous entraîner et vaincre vos peurs : 10 étapes pour… prendre la parole en public, aux éditions Studyrama

Dans ce guide reposant sur des exercices ludiques et des méthodes concrètes, le candidat pourra renforcer son leadership, son charisme et gagner en confiance et compétence. Chacune des 10 étapes abordées est structurée en 3 temps : faire le point, améliorer ses performances et un bilan d’étape.

>> Acheter le livre

 

Agenda
du recrutement