Identifiez-vous

Accueil
Interview

Mazars : « Les jeunes diplômés Bac+5 sont notre cœur de cible »

[[image_alt]]
Le groupe d’audit et de conseil d’origine française, qui emploie près de 4 000 collaborateurs en France, prévoit 750 recrutements d’ici septembre 2021. Parmi ces embauches, environ 85 % de stagiaires, alternants et jeunes diplômés. Charlotte Gouiard, Responsable RH Tech & Expérience candidats chez Mazars, revient sur les postes à pourvoir, les compétences les plus recherchées et les actions menées pour attirer les jeunes diplômés.


Quelles sont les perspectives d’embauche pour 2021 ?

Nous prévoyons de recruter 750 nouveaux collaborateurs, dont 250 jeunes diplômés et 250 stagiaires et alternants. Les postes sont à pourvoir partout en France. Mazars dispose de 37 bureaux sur l’ensemble du territoire : Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille, Lille…

Nous recrutons sur l’ensemble de nos métiers : audit, fiscalité, conseil, juridique, comptabilité. L’audit financier concentre le gros de nos recrutements de jeunes. Les besoins y sont importants chaque année et la crise a peu impacté ce domaine d’activité. En effet, les entreprises dépassant un certain seuil de chiffre d’affaires et un certain nombre de collaborateurs doivent obligatoirement se faire auditer. La branche expertise-comptable a également été très dynamique pendant la crise sanitaire : les PME avaient besoin d’être accompagnées dans la mise en place des nouvelles mesures gouvernementales prises pour faire face à la crise économique. Les jeunes seront recherchés également dans nos métiers du conseil, du juridique et de la fiscalité.

LIRE AUSSI >> Audit-conseil : des milliers d'emplois à pourvoir

Quels sont les profils les plus recherchés ? Quelles compétences sont attendues ?

Les jeunes diplômés Bac+5 sont notre cœur de cible. La diversité des profils et la richesse des parcours nous tiennent à cœur : ainsi, nous recrutons 45 % de jeunes diplômés d’écoles de commerce, 30 % d’ingénieurs et 25 % d’universitaires.

Outre les diplômes, nous sommes très attentifs aux soft kills des candidats. Nous recherchons des qualités comme l’esprit d’équipe, la curiosité, la capacité d’analyse, le sens de l’organisation, la rigueur, la capacité d’adaptation, l’agilité, l’autonomie (notamment avec la généralisation du télétravail). Nous formons nos nouveaux collaborateurs à nos différents outils, nos méthodes. Cependant, nos métiers se transforment avec les nouvelles technologies et le big data. Il faut également avoir une appétence pour l’IT et être à l’aise avec les outils digitaux. Ils feront de plus en plus partie intégrante de leur métier dans les années à venir.

Quelles sont les actions menées par Mazars pour attirer les jeunes profils ? Les contacts se poursuivent malgré la crise ?

Les partenariats avec les écoles et universités restent la porte principale pour approcher les étudiants et leur parler de nos métiers et opportunités. Avec les écoles et universités, nous proposons de nouveaux formats de rencontres, plus ou moins informels, comme des conférences et des retours d’expériences à distance. Nous proposons aux écoles des études de cas concrètes sur lesquelles leurs étudiants peuvent plancher durant quelques heures et se mettre dans la peau d’un Mazarien. C’est l’occasion pour eux de découvrir autrement l’entreprise, ses métiers.

Par ailleurs, nous mettons en place des challenges digitaux d’open innovation sur des thématiques RH, business, technique. Mazars organise ainsi son premier challenge étudiant d’open innovation sur le thème du travail en 2050. Les étudiants ont jusqu’au 28 mars 2021 pour s’inscrire et constituer une équipe de 2 à 5 personnes, et présenter brièvement une solution qui réponde aux enjeux de la problématique.

Les 14 meilleurs projets passeront à l’étape d’approfondissement à l’issue de laquelle ils devront avoir étoffés leur réflexion selon les critères d’évaluation suivants : innovation, pertinence, impact et faisabilité. Au cours de cette étape, ils seront accompagnés par des mentors experts de chez Mazars qui les aideront à approfondir leur réflexion.

Nous allons prochainement proposer un escape game virtuel aux élèves ingénieurs pour leur faire découvrir l’ensemble de nos métiers Tech (cybersécurité, IT…) et entretenir avec eux des liens forts avant leur diplomation.

Quel est l’objectif de ces challenges digitaux ? Est-ce aussi une façon de détecter des jeunes talents ?

Ce challenge d’open innovation est un moyen pour Mazars de se faire connaître auprès des étudiants en école de commerce et d’ingénieurs qui ne savent pas forcément que le groupe a des opportunités à leur proposer dans le conseil et la Tech. Pour les étudiants, c’est un moyen de se faire repérer par le groupe, de montrer tout leur savoir-faire et leurs compétences, et pourquoi pas de rejoindre le groupe, dans le cadre d’un stage notamment.

Comment rejoindre le groupe ?

Le site carrière est le point d’entrée principal : www.mazarsrecrute.fr. Toutes nos offres d’emploi et de stage y sont publiées. Ils peuvent également accéder à nos offres d’emploi via nos différents réseaux sociaux. Nous participons à des forums de recrutement virtuels. Les candidats peuvent poser des questions à notre chatbot, accessible sur notre site carrière également ou sur Messenger.

Les candidats peuvent utiliser  ces différents canaux pour glaner de l’information sur nos métiers, l’ambiance au travail, la culture d’entreprise.

LIRE AUSSI >> Les salaires dans l'audit-conseil

Comment se démarquer quand on est jeune diplômé en temps de crise ?

Pour faire mouche auprès des recruteurs, il faut bien travailler son projet professionnel en se posant les bonnes questions : pourquoi l’audit et pas le conseil, pourquoi l’audit externe et pas l’audit interne, pourquoi cette entreprise plutôt qu’une autre… Le projet professionnel doit être bien réfléchi pour convaincre par la suite un recruteur. Bien se connaître et savoir ce qui nous anime est important pour montrer sa motivation à rejoindre une entreprise.

Avant un  entretien de recrutement, le candidat doit se renseigner sur l’entreprise et identifier ce qui la différencie de ses concurrents. Il faut aller plus loin que les chiffres clés du site carrière ! N’hésitez pas également à consulter nos conseils via les vidéos « Coach me if you can », accessibles sur Youtube, pour bien préparer votre candidature et vos entretiens.

Propos recueillis par Rachida Soussi

Agenda
du recrutement