Chaque parcours a ses propres conditions de recrutement. Si vous êtes plutôt une personne de terrain, vous pouvez devenir militaire de rang. Si vous souhaitez un peu plus de responsabilités, faites le nécessaire pour obtenir un contrat de sous-officier. Plutôt de nature à commander et théoriser ? Devenez officier.

Sachez que l’escalier social (maillage) est une réalité au sein de l’armée de Terre : il existe des passerelles entre chaque catégories de militaires. Par exemple, vous pouvez commencer par un engagement de deux ans en tant que réserviste opérationnel, statut qui offre une formation régulière et rémunérée ainsi qu’un premier pas dans le milieu.

Devenir militaire de rang, une chance pour tous

À tout niveau de formation, un jeune entre 17 et 29 ans peut devenir militaire de rang : un combattant, exécutant ou gradé, prêt à intervenir en France comme à l’étranger. Ce statut et accessible par contrat en tant qu’Engagé Volontaire de l’Armée De Terre (EVAT), ou après un parcours court de Volontaire De l’Armée de Terre (VDAT).

Au préalable, un certain nombre d’épreuves doivent être passées avec succès : entretiens, tests d’aptitudes physiques et mentales. Une fois engagé, une formation à la fois militaire et spécialisée donne le statut de militaire et technicien. Il est possible de se spécialiser en tant qu’agent administratif, technicien en électronique, maître de chien, pilote d’engins blindés ou même cuisinier.

A LIRE AUSSI >> Les armées recrutent plus de 20 000 jeunes

Niveau CAP et BAC : devenir sous-officier

Pour s’engager en tant que sous-officier, il faut avoir entre 17 ans et demi et 29 ans le jour de la signature du contrat. Suite au passage d’évaluations et soumission du dossier à une commission, l’intégration à l’École de Formation des Sous-officiers d’Active (ENSOA) se fait par sessions.

Au terme de sa formation générale à l’ENSOA et en fonction de son classement, le soldat peut choisir sa fonction opérationnelle, sa garnison, son régiment et sa spécialité. La formation aboutit à un stage de perfectionnement de deux semaines.

Bac+2/3 : les parcours d’officiers

Au niveau Bac +2 et jusqu’à 29 ans, il est possible d’être recruté comme Officier Sous Contrat Encadrement, après le passage d’entretiens et tests d’aptitude. Ces derniers assurent le commandement opérationnel, ils gèrent une trentaine d’hommes sous contrats de huit à quinze ans.

Entre 18 et 32 ans, les titulaires d’un niveau Bac+3 ont accès au poste d’Officier Sous Contrat Spécialiste (OSCS). Le recrutement se fait également après entretien et évaluations sportives et psychotechniques. Les contrats durent entre cinq et vingt ans, dans diverses spécialités : aéromobilité, génie, sécurité, maintenance, télécommunications, renseignement, infanterie, défense nucléaire, biologique et chimique.

Issus d’une classe préparatoire aux grandes écoles, d’une licence ou d’IEP, les candidats peuvent prétendre au concours d’entrée de l’Ecole spéciale militaire Saint-Cyr (ESM), à Coëtquidan. Les épreuves sont communes avec celles des grandes écoles : « sciences » « lettres » et « sciences économiques et sociales ». Une fois diplômés de l’ESM, les officiers de carrière commandent une section, puis une unité.

A LIRE AUSSI >> Faire carrière dans l'armée de Terre

Bac+4/5 : passer le concours sur titre

Le concours d’officier sur titre est accessible pour les moins de 25 ans de niveau Bac +5. Les officiers sur titre de l’Ecole spéciale militaire Saint-Cyr se spécialisent en commandement ou en expertise au sein de l’administration militaire (relations internationales, états-majors multinationaux).

Quels que soient leur statut, leur spécialité, leurs missions, les nouvelles recrues doivent toutes afficher certains points communs. En plus des qualités à déployer comme dans toute entreprise, il faut adhérer aux valeurs de l’armée telles que la solidarité, le volontariat, ou encore la prédominance de l’intérêt collectif sur l’intérêt individuel. Alors, quelle voie vous ouvrira la porte de l’Armée de Terre ?

Sophie Allemand

=> Pour en savoir plus les armées, rendez-vous au Salon Studyrama Défense et sécurité. Invitations et programme