L’image de l’armée de Terre est positive : 90 % des jeunes estiment l’armée et 27 % d’entre eux voient l’armée sous un jour extrêmement favorable. Cette vision de l’armée semble se développer avec les années : de 21 % chez les 16-17 ans, elle passe à 31 % chez les 21-24 ans en France. Le profil du jeune n’a pas d’influence sur son vote, les catégories sociales supérieures et les catégories populaires obtenant respectivement 26 et 27 % d’opinions très positives envers l’armée de Terre. Les parents apprécient également l’armée de Terre avec 94 % d’avis favorables dont 40 % émanant de parents ayant un niveau de diplôme inférieur au Bac et 37 % de la part des parents ayant suivi des études supérieures. Les professeurs de lycée restent en retrait mais présentent néanmoins 83 % d’opinions positives dont 18 % très favorables.

L’armée de Terre, une roue de secours pour les jeunes ?

L’armée reste aux yeux des jeunes un employeur potentiel à raison de 51 % des votes. Mais cet employeur ne semble être qu’un dernier recours pour 49 % des jeunes qui envisagent l’armée comme une solution de secours. Des idées reçues subsistent. L’armée est ainsi perçue comme une solution pour les jeunes au chômage (53 %) et les jeunes ayant un niveau inférieur au Bac (53 %). Les professeurs (42 %), mais aussi les parents (43 %) partagent ce point de vue. Seuls les conseillers d’orientation (85 %) conçoivent une entrée dans l’armée comme un engagement choisi.

Par ailleurs, le métier de soldat est encore pour 29 % des jeunes une vocation s’adressant en priorité aux non-diplômés. 23 % des parents partagent cet avis contre 19 % des professeurs de lycée et 6 % des conseillers d’orientation. Cette opinion ne reflète pas la réalité de l’armée qui recrute actuellement jusqu’à Bac+5. Le métier de soldat est d’ailleurs perçu par 27 % des jeunes comme une profession relativement pauvre en évolution de carrière et en perspectives professionnelles. Mais les conseillers d’orientation, les professeurs et les parents ne sont pas d’accord avec la nouvelle génération à raison de 93 %, 81 % et 78 % respectivement.

A LIRE AUSSI >> Faire carrière dans l'armée de Terre

L’armée de Terre, un tremplin pour des jeunes de tous horizons

L’armée de Terre cherche à rassurer les plus jeunes et les parents : l’armée regorge de spécialités. Certaines spécialités vont à l’encontre des idées reçues, notamment avec le recrutement d’informaticiens, cuisiniers, contrôleurs aérien ou encore météorologues. L’armée offre un panel de postes proposés également dans la vie civile.

Quant à la perspective d’évolution, elle est réellement possible. 70 % des officiers sont d'anciens sous-officiers et 70 % des sous-officiers étaient des militaires de rang. Les militaires en reconversion ou cherchant à quitter l’armée ont également de nombreuses perspectives devant eux. D'ailleurs, 70 % d'entre eux retrouvent un emploi dans l’année du retour à la vie civile.

A LIRE AUSSI >> Les armées recrutent plus de 20 000 jeunes

Sarah Makdad