9001 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Conseils aux candidats > BTP - Bâtiment et Travaux Publics
BTP - Bâtiment et Travaux Publics

Le recrutement de jeunes diplômés dans le secteur de la construction/BTP (Bâtiment et Travaux Publics)

Le secteur du BTP est en mal de professionnels dans de nombreux métiers : maçons, électriciens, conducteurs de travaux, chefs de chantier, ingénieurs... En outre, le secteur offre près de 70 000 emplois par an, dont plus de 10 000 postes cadres en 2013 par exemple. D'une manière générale, les profils recherchés par les entreprises du secteur sont variés : ils vont du CAP au Bac +5. 

Focus marché :
- Le BTP en quête de cadres et d’ingénieurs
- Les salaires dans le bâtiment et travaux publics



Articles liés

Tout savoir

La rémunération des architectes

La rémunération du maître d’œuvre varie selon la nature du marché. S’il s’agit d’un marché privé, les honoraires sont librement négociés entre le maître d’ouvrage et l’architecte. Par décision du Conseil de la concurrence, les organisations professionnelles ne peuvent plus diffuser de barèmes d’honoraires. En revanche, rien n’interdit à l’architecte d’établir son propre barème. Le contrat doit préciser son mode de rémunération ainsi que le montant de ses honoraires. La rémunération de l’architecte dépend essentiellement de trois facteurs : du coût de l’opération ; de sa complexité ; de l’étendue et de la difficulté de la mission. Les honoraires comprennent la rémunération des heures de travail effectuées pour la réalisation du projet ainsi que l’ensemble des charges sociales relatives à cette rémunération. Ce montant est par la suite multiplié par 2,5 afin de tenir compte du bénéfice et des frais de l’architecte. Il est important de souligner que l’abandon du projet, pour des raisons extérieures à la volonté de l’architecte, ne le prive aucunement de son droit à être rémunéré.

En présence d’un marché public, les honoraires du maître d’œuvre sont régis et calculés selon le décret du 29 novembre 1993. La rémunération forfaitaire de l’architecte est donc décidée au moment de la conclusion du contrat ainsi que le coût prévisionnel des travaux et le seuil de tolérance. Cela signifie que si le coût prévisionnel est dépassé lors de la consultation des entrepreneurs avant toute construction, l’architecte peut être tenu d’adapter ses études et son projet sans aucune rémunération complémentaire. De la même façon, si le seuil de tolérance est dépassé au cours de l’accomplissement des travaux de construction, sa rémunération peut être réduite, dans une limite de 15 %.

Source : Les métiers de l’architecture et de l’urbanisme, aux éditions Studyrama

BTP : les profils Bac +4/5 recherchés

Une bonne part des profils recrutés est issue d’écoles d’ingénieurs. Le reste provient des écoles de commerce ou de cursus universitaires. En vogue : les économies d’énergie et la construction durable. Les RH des grands groupes indiquent une volonté de recruter hors de la sphère BTP en se tournant de plus en plus vers les formations généralistes, le commerce, le management et la gestion. « Mais le diplôme ne suffit pas, remarque Cédric Mendès de Colas. Les aspects comportementaux comptent beaucoup. On recherche des candidats qui apprécient le terrain, aptes à coordonner une équipe, donc à manager, à communiquer et à convaincre. » Autres critères clés : posséder l’esprit d’entreprise, être créatif, innovant et autonome. « Nous cherchons à identifier les candidats qui ont envie de s’investir, mais aussi de se réaliser. »

 

 

BTP : les salaires offerts aux Bac +4/5

30 000 à 41 000 €

Chez Spie, le salaire d’embauche brut moyen d’un ingénieur s’élève à 34 600 €. Bouygues construction a réévalué le niveau de ses rémunérations d’environ 3 % en 2012. Sa fourchette de salaire atteint à présent 32 à 36 000 €. Un jeune cadre diplômé Bac +5 qui a suivi une école d’ingénieur hyperspécialisée peut percevoir du groupe Colas une rémunération allant de 34 000 à 41 000 €. Enfin, le salaire annuel d’un conducteur de travaux tourne autour de 30 000 €, alors que celui d’un ingénieur peut atteindre 32 à 34 000 € en moyenne, en début de carrière.

 

 

 

 

Les acteurs du BTP

Deux grandes familles se partagent le marché du BTP en France : les grandes entreprises et les petits entrepreneurs qui relèvent souvent de l’artisanat. Même si lorsqu’on évoque le BTP, on pense immédiatement aux grands groupes, tels que Bouygues ou Vinci, il faut savoir que les petits artisans constituent une part essentielle des emplois et des travaux réalisés.

BTP : zoom sur les entrepreneurs industriels

A côté des artisans et des petits entrepreneurs, la France a vu se constituer quelques gros groupes de construction, réalisant des milliards d’euros de chiffre d’affaires et employant chacun plusieurs dizaines de milliers de personnes. Appartenant à des géants présents dans de nombreuses activités (services aux collectivités locales, communication, finances), ces groupes présentent le grand avantage d’être moins dépendant de l’état du marché français grâce à de solides positions acquises à l’étranger.

Si vous rejoignez l’un de ces groupes, votre horizon ne sera pas limité à la France. Bien au contraire, vous aurez de solides chances de rejoindre, un jour, un chantier (étalé généralement sur plusieurs années) à l’autre bout de la planète.

BTP : la situation de l'emploi des Bac +4/5

Toutes les entreprises du secteur le soulignent : cadres et ingénieurs sont difficiles à attirer vers le BTP. Pourtant, la plupart des grands groupes évoquent une politique de recrutement soutenue. 15 000 postes seraient à pourvoir d’ici la fin 2013. Illustration chez Spie, leader européen des services en génie électrique, mécanique et climatique, où on embauche environ 1 000 personnes par an en CDI, dont un quart d’ingénieurs. « La part de jeunes diplômés recrutés s’élève à près de 15 % de ce volume, précise Eric Yonnet responsable du développement RH de l’entreprise. En 2013, les projections laissent penser qu’on sera sur la même tendance ». Quant au groupe Colas, il précise qu’il a embauché 400 cadres en 2012, parmi eux, 250 jeunes diplômés. De son côté, Vinci annonce 5 000 recrutements en CDI cette année, dont 10 % de cadres et environ 750 jeunes diplômés. Autre exemple : Bouygues Construction. « Nous avons recruté plus de 2 800 personnes en 2012, les trois-quarts en CDI alors que la moyenne nationale est d’un quart seulement, lance Amélie Quidor, directrice du développement RH du groupe. 50 % des cadres recrutés sont des jeunes diplômés ». Il semble qu’à l’avenir, la règle restera la même chez Bouygues Construction : continuer à embaucher, car d’après eux, un gel des recrutements se révélerait préjudiciable à long terme pour l’entreprise. « En 2013, nous prévoyons d’embaucher autour de 2 000 personnes », poursuit-elle. Enfin, l’Apave, spécialiste de la maîtrise des risques, indique que 3 000 CDI devraient être recrutés d’ici 2016, parmi eux, 15 % de jeunes diplômés de Bac à Bac +5.

BTP : les métiers proposés aux Bac +4/5

Les métiers diffèrent en fonction du type d’activités des entreprises. Chez Colas, les postes à pourvoir concernent surtout les métiers de l’exploitation dans les domaines tels que les travaux routiers, le ferroviaire, la sécurité et signalisation routière, l’étanchéité, le génie civil, le bâtiment et la déconstruction. Le groupe recrute ainsi des ingénieurs études, carrière ou matériel pour ses filières études et méthodes et R&D. De son côté, Spie fait appel à des responsables de site et responsables contrat, des conducteurs de travaux, des assistants responsables d’affaires et des chefs de projets. Le groupe Bouygues propose de plus en plus d’offres pour quatre branches : conception, commercial, développement immobilier et technique. Quant à l’Apave, l’organisme embauche dans l’inspection, le bâtiment, la formation, les essais et mesures et le conseil. 40 % des recrues sont des ingénieurs. Enfin, Vinci est en quête de candidats pour ses métiers d’opérateur, de chef de chantier, de conducteur et ingénieur travaux, de chargé d’affaires, d’ingénieurs études et d’ingénieur matériel.
TOP Recruteurs
24 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :