12555 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Offres > Emploi CDD et CDI > Electronique - Electrotechnique
Electronique - Electrotechnique

Le recrutement de jeunes diplômés dans le secteur Electronique - Electrotechnique

Produits intermédiaires (câbles électriques...), équipements lourds (moteurs...) et biens de consommation (téléphones...) composent l'industrie électrique et électronique. L'un des défis du monde actuel concerne la transition énergétique. Outre les contraintes environnementales, de nouvelles aspirations sociétales accélèrent les progrès en matière de domotique, de systèmes de sécurité et de technologies de la communication. L’électronique devient donc incontournable. Pas de crise à l’horizon pour le secteur.



Articles liés

Tout savoir

Electronique Electrotechnique, la situation de l'emploi des Bac +4/5

« Tout au long de 2015, Elsys Design, concepteur de systèmes électroniques du futur, prévoit de recruter 150 ingénieurs électroniciens ou informaticiens, débute Fabien Cerisier, directeur régional Île-de-France. La moitié de ces embauches concerne les jeunes diplômés. Très confiants pour l’avenir, nous embauchons presqu’exclusivement en CDI. » De son côté, le groupe EDF indique que plus de la moitié des recrutements sera composée de jeunes diplômés. « En 2014, nous avons recruté 5 550 personnes, toutes en CDI et nous prévoyons d'en recruter 5 000 en 2015, dont 1 300 à 1 400 cadres. Le renouvellement des compétences est un enjeu majeur car 30 % des effectifs partiront en retraite d'ici 2020. » Avec ses 1,37 milliard de chiffre d’affaires, le groupe français Alten qui a acquis huit sociétés en 2014, compte accélérer son développement, en particulier à l’international. « En 2015, 2 800 embauches sont prévues dont 2 750 en CDI, souligne Stéphane Dahan, directeur du recrutement. 1 300 concernent les jeunes diplômés et 90 % des postes d’ingénieurs. » Toutes ces données illustrent la bonne santé du secteur de l’électronique et des équipements électriques. Cette forte dynamique en matière d’emploi, en particulier pour les jeunes diplômés, est due aux nombreux besoins émanant de la plupart des domaines d’activité : automobile, télécoms, aéronautique, etc.

Electronique Electrotechnique, les métiers accessibles aux Bac +4/5

Le secteur recrute essentiellement des ingénieurs. « Conception ou développement notamment, poursuit Fabien Cerisier, mais aussi architectes électroniques et chefs de projet. Outre l’électronique, leur domaine d’expertise doit tourner autour du logiciel ou des systèmes embarqués. » Chez EDF, les profils les plus recherchés parmi les jeunes diplômés sont les ingénieurs études et exploitation. De son côté, Alten recrute essentiellement pour ses services R&D en traitement du signal, automatisme, intelligence artificielle ou sécurisation des télécommunications. Autres domaines porteurs : logiciels embarqués et conception mécanique. « Nous recrutons principalement des ingénieurs électronique embarquée, développement logiciels applicatifs ou mécanique calculs et conception, liste Stéphane Dahan. Nous cherchons aussi des business managers et des profils pour les activités commerciales ou pour les fonctions support, marketing, contrôle de gestion, communication, RH, etc. » Ce type de profils est d’ailleurs recherché par la plupart des entreprises. « Des offres sont proposées pour les métiers en relation avec la clientèle, les ressources humaines, la communication ou les achats notamment », comme le note le groupe EDF.

 

 

Électronique Electrotechnique : les profils Bac +4/5 recherchés

Si à l’instar du groupe EDF, les entreprises apprécient les profils issus d'écoles d'ingénieurs généralistes tels que Supelec, elles sont également intéressées par les cursus universitaires de spécialités en lien avec le secteur d’activité. « Le recrutement des ingénieurs reste un marché en pénurie, lance Stéphane Dahan. Nous manquons de candidats confirmés et notamment dans les métiers du développement logiciel et informatique. Nous recherchons des profils avec d’excellentes connaissances techniques, mais aussi dotés d’une capacité d’adaptation et d’un esprit de service. » Ici, il est indispensable de conserver une grande curiosité pour les innovations. « Les technologies et le marché évoluent constamment, insiste Fabien Cerisier. Il faut donc rester en veille, faire preuve de réactivité. » Enfin, les femmes sont plus que bienvenues car bien des entreprises ont décidé de féminiser leurs équipes. Illustration : Alten encourage les carrières des femmes ingénieures grâce à des actions d’accompagnement et de formation.

Électronique Electrotechnique : les salaires Bac +4/5

De 28 000 à 43 000 €

Elsys rémunère un ingénieur débutant entre 33 et 35 000 € bruts annuels. En début de carrière, un jeune diplômé peut percevoir entre 28 et 36 000 € bruts annuels chez Alten. De son côté, Whirpool annonce une rémunération moyenne de 35 000 €. Certains ingénieurs peuvent toucher près de 40 000 € comme c’est le cas chez STMicroelectronics. Chez EDF, le salaire d’un jeune diplômé peut atteindre 43 000 €.

 

 

 

 

Electrotechnique : les métiers des CAP, Bac Pro

Les CAP et Bac Pro mènent à des emplois dans l’habitat et le tertiaire (installateur électricien, tableautier, monteur câbleur…) ou dans l’industrie (monteur réseau, électromécanicien d’ascenseur, agent de production…).

 

Electrotechnique : les profils CAP, Bac Pro recherchés

Les CAP/BEP en électricité, électromécanique ou électrotechnique sont courtisés sur des postes dans l’électrotechnique. De votre spécialisation dépendra votre métier. Le monteur câbleur, par exemple, est issu d’un Bac pro systèmes électroniques numériques et/ou d’un CAP préparation et réalisation d'ouvrages électriques.

 

Electrotechnique : les métiers des Bac + 2/3

Selon vos qualifications, vous pouvez travailler dans l’inspection de conformité, l’installation et maintenance d’ascenseurs, d’automatisme ou d’équipements industriels et d’exploitation, la maintenance électrique… L’inspecteur de conformité travaillera dans des secteurs variés : automobile, industrie…

 

Electrotechnique : les profils Bac + 2/3 recherchés

Les profils varient selon les métiers. Les installateurs d’ascenseurs peuvent être titulaires d’un BTS en maintenance. Ils devront avoir des compétences en électricité, électrotechnique, pneumatique, soudure, etc. Pour travailler dans l’installation et la maintenance d’automatisme, il est demandé un Bac +2 en automatisme, en informatique industrielle, en analyse industrielle, en électricité, en électronique ou en électrotechnique.

 

 

Recruteurs à la une
20 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :