Identifiez-vous
alternance_bouton_2019_180
Accueil > Bien choisir son stage dans le journalisme

Bien choisir son stage dans le journalisme

Le stage, un tremplin idéal dans le journalisme
La plupart des jeunes journalistes ont compris qu’il fallait profiter de leurs études supérieures pour mettre un pied dans la sphère fermée du journalisme, par le biais des stages. Une stratégie à court terme qui s’avère payante dans de nombreux cas.


Stages à l’année, remplacements d’été rémunérés : ces premiers contacts professionnels jouent souvent un rôle déterminant. Si les stages ne garantissent en rien un débouché certain, ils permettent d’une part d’amorcer la machine à relations (un journaliste ayant apprécié le travail d’un stagiaire n’hésitera pas à le recommander ou à le solliciter en cas de besoin), d’autre part de garnir un CV de débutant en vue de démarcher d’autres journaux, médias.

Exposer ses motivations

Lors d’une demande de stage, il peut être judicieux de solliciter des publications ayant des besoins réels, plutôt que de viser le prestige d’un grand titre avec une chance très mince d’embauche à la clé. Certains journaux sont connus pour leurs restrictions budgétaires et la réduction de leurs effectifs. Dès lors, il devient inutile d’espérer une embauche après un stage, même s’il s’étale sur plusieurs mois. Certains journaux sont également réputés pour des stages dits « d’observation » où le stagiaire se voit confier des missions éloignées du journalisme (travail de mise à jour de fichier, classement de documentations, photocopies…). N’hésitez pas à vous renseigner auprès des responsables de service afin d’exposer clairement vos motivations et comprendre ce que le journal attend généralement de ses stagiaires.

Tout au long du stage, n’hésitez jamais à faire connaître votre désir d’être engagé si une place se libérait, sans toutefois laisser un CV par jour sur le bureau du rédacteur en chef !

A LIRE AUSSI >> 6 conseils pour transformer son stage en CDI

Une attitude professionnelle tout au long du stage

Le talent du stagiaire consiste à savoir progressivement se faire oublier en tant que tel, et à se mettre dans la peau d’un membre de l’équipe, en professionnel utile et apprécié. A lui de prouver qu’il réagit déjà en journaliste, et non en étudiant, en se montrant disponible, prêt à partir en reportage à la dernière minute, curieux de la vie du journal, impliqué et dynamique. Un stagiaire motivé et présent, efficace et peu avare de son temps, sera toujours mis en valeur à un moment ou à un autre.

Le comportement pendant la période de stage peut se révéler déterminant quelques mois plus tard. Si on ne connaît pas le nombre exact de journalistes ayant débuté de cette façon, la formule a fait ses preuves.

Pour aller plus loin : Les métiers du journalisme, aux éditions Studyrama.

Agenda
du recrutement