Identifiez-vous
stages_180
Accueil > L’entrepreneuriat attire de plus en plus !

L’entrepreneuriat attire de plus en plus !

Un français sur dix souhaite créer sa propre entreprise.
L'envie de créer sa propre entreprise gagne du terrain. Tel est le constat de l’étude internationale Ipsos Global Advisor, menée en septembre 2018 dans 24 pays, qui dresse un état des lieux de l’esprit entrepreneurial dans le monde et met en avant ses moteurs et ses freins.


A travers cette enquête, Ipsos a mesuré le niveau de diffusion de l’esprit d’entreprise, considéré comme une manière d’être: 6 citoyens sur 10 disposeraient d’un esprit entrepreneurial.

Un fort esprit entrepreneurial en France

A l’échelle des pays les plus entrepreneurs, la France se situe au niveau intermédiaire : 54 % des Français possèdent un esprit entrepreneurial élevé à très élevé. La capacité pour entreprendre se manifeste par la volonté de créer son entreprise. Un quart des citoyens dans le monde déclare avoir déjà créé au moins une entreprise tandis que 30 % affirment ne pas encore avoir sauté le pas mais y avoir sérieusement réfléchi.

A LIRE AUSSI >> Se lancer dans la création d'entreprise 

Les Français inquiets à l’idée de créer leur entreprise

Si créer sa propre entreprise peut s’avérer exaltant (50 % des personnes interrogées dans le monde se disent « déterminées »), il existe toutefois des obstacles émotionnels majeurs à surmonter. Se lancer dans l’activité entrepreneuriale peut être facteur d’angoisses : les Français sont particulièrement anxieux à l’idée de créer leur entreprise : ils ressentent surtout de la nervosité (40 % se disent « inquiets ») et de la peur (31 % sont « effrayés »).

Ces appréhensions peuvent être atténuées grâce à un accompagnement et un soutien actif de l’État. Pourtant, seuls 16 % des Français s’estiment satisfaits de l’accompagnement des entrepreneurs par le gouvernement.

A LIRE AUSSI >> Création d'entreprise: faits appel à l'incubateur de votre école !

Les nouvelles technologies, créatrices d’entrepreneuriat

Pour faciliter leur activité, les entrepreneurs peuvent compter sur la technologie. Pourtant, certains pays affirment que la rapide évolution de celle-ci les perturbe : c’est le cas en l’Inde (48 %) et en Nouvelle-Zélande (47 %). Contrairement aux Français qui figurent parmi ceux ressentant le moins l’impression d’être débordés : 40 % affirment suivre le rythme des changements technologiques sans difficulté.

L’intelligence artificielle divise quant à elle l’opinion. Généralement perçue comme une solution, 62 % des personnes qui envisagent de monter leur entreprise ne lui font pas confiance. Les Français font partie des plus sceptiques : seulement 23 % déclarent faire confiance à l’intelligence artificielle.

Mathilde Reydet

* Étude Ipsos Global Advisor réalisée en ligne du 20 au 28 Septembre 2018 dans 24 pays : Afrique du Sud, Allemagne, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, Espagne, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Hongrie, Inde, Italie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pologne, Russie, Suède et Turquie. Echantillon de 18 000 adultes interrogés âgés de 18 à 64 ans au Canada et aux Etats-Unis et de 16 à 64 ans dans tous les autres pays. Un échantillon d’environ 1000 personnes interrogées par pays à l’exception de l’Afrique du Sud, l’Arabie Saoudite, l’Argentine, la Belgique, la Corée du Sud, la Hongrie, l’Inde, le Mexique, la Pologne, la Russie, la Suède et la Turquie, réalisé sur un échantillon d’environ 500 personnes et plus.

Recruteurs à la une
2 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement