Identifiez-vous
stages_180
Accueil
Interview

La banque, toujours en quête de jeunes diplômés

[[image_alt]]Pierre Lamblin, directeur des études et recherche de l'Apec, acteur majeur du marché de l'emploi cadre, nous en dit plus sur les prévisions d'embauche de cadres juniors en 2009.

Un mot sur la situation de l'emploi des cadres en 2009...
En prenant en compte les dernières prévisions de la Commission européenne et le modèle économétrique bâti par l'Apec mettant en relation l'investissement et les recrutements de cadres, nous pouvons affirmer que les entreprises du secteur privé devraient embaucher 164 000 cadres, soit le niveau bas de leurs prévisions, lorsqu'elles ont été interrogées dans l'enquête Apec (vs le haut de la fourchette établi à 180 000 embauches). Au-delà de 2009, nous avons émis des hypothèses - avec prudence - s'appuyant sur les observations du passé et la situation conjoncturelle. Nous ne prévoyons pas de redémarrage soudain, mais plutôt progressif. La reprise vigoureuse devrait être prévue pour 2013.

Les jeunes diplômés doivent-ils s'inquiéter alors ?
Les jeunes diplômés, comme les cadres de 50 ans et plus, font souvent les frais d'une mauvaise conjoncture. Ce n'est pas nouveau ! Toutefois, deux fonctions sont toujours porteuses, la Recherche & Développement et l'Informatique. Elles affichent de bon taux de recrutement, et d'ailleurs ce sont deux fonctions traditionnellement d'accès au premier emploi pour les jeunes diplômés. Au global, toutes fonctions confondues, même si les volumes de recrutements de débutants au statut de cadre (de moins d'un an d'expérience) seront moins élevés cette année, ils demeureront importants. Ils varieront entre 31 100 et 35 000 en 2009. Mais, on constate, chaque année, que le nombre de recrutements réalisés est toujours plus important que le nombre prévu. D'autant plus que les cadres en poste seront moins mobiles à cause de la crise. Les entreprises seront donc obligées de revoir leur exigence à la baisse et d'élargir leur recrutement aux jeunes diplômés. Ce qui est une bonne nouvelle !

Quelle est la situation de l'emploi dans le secteur bancaire ?
En 2008, les établissements bancaires ont réalisé 8 000 recrutements de cadres contre 7 140 en 2007. La majorité des recrutements a été réalisée dans la banque de détail, particulièrement dans le front office (commerciaux, chargés de clientèle...) Des recrutements ont également été enregistrés dans le back office mais à moindre échelle. Parmi les recrutés, on comptabilise 1 080 jeunes diplômés contre 1 410 en 2007. Les jeunes cadres (entre un et cinq ans d'expérience) et les cadres confirmés (plus de cinq années d'expérience) ont été plus courtisés compte tenu du climat ambiant. L'expérience a été privilégiée et ce constat devrait se confirmer en 2009. Toutefois, les départs en retraite constituent un véritable levier des recrutements dans les banques. Un facteur favorable aux jeunes diplômés. Dans la fonction finance, le contrôle devrait être renforcé mais les profils recherchés seront également des expérimentés. Le secteur de la banque devrait continuer à faire partie du trio de tête des principaux débouchés des jeunes diplômés.

Quels conseils donneriez-vous pour rassurer les jeunes diplômés ?
Dans un contexte plus difficile, il est plus que nécessaire de bien préparer sa recherche d'emploi et de se poser les questions clés pour pouvoir briguer les opportunités, séduire les recruteurs et se démarquer des autres candidats. Les expériences professionnelles, la motivation personnelle, les connaissances sur l'entreprise sont autant d'atouts à mettre en avant lors des entretiens d'embauche. Le diplôme est un pré-requis, mais ne doit pas être la seule plus-value du candidat. Il ne faut pas hésiter à se renseigner sur les métiers et les secteurs qui recrutent, et rechercher des conseils pour conduire son entretien ou négocier son salaire par exemple. Le candidat doit d'abord faire la démonstration de ce qu'il peut apporter à l'entreprise avant de négocier son salaire. Enfin, il ne doit pas hésiter à solliciter son réseau dans sa recherche d'emploi : famille, amis, anciens de l'école... Il faut savoir utiliser son réseau de manière intelligente !

Propos recueillis par Rachida Soussi

Crédit photo : Bruno Lévy

Agenda
du recrutement