Identifiez-vous
stages_180
Accueil
Interview

Fonction publique : « Une spécialisation métier est de plus en plus appréciée »

[[image_alt]]Si la fonction publique d'Etat tend à réduire ses recrutements dans les prochaines années, il n'en reste pas moins que les besoins vont croissant dans la fonction publique territoriale et hospitalière. Arnaud Bioul, directeur du cabinet Michael Page Public/Parapublic répond aux questions de Studyrama-Emploi.com

Quelle est la situation de l'emploi dans la fonction publique ?
D'une manière générale, la fonction publique tend vers une diminution de ses recrutements. En effet, la révision générale de la politique publique préconise le non remplacement d'un départ sur 2 à la retraite dans la fonction publique d'Etat. Il y aura donc moins de postes à pourvoir dans les prochaines années. Pour autant, les besoins sont constants dans les deux autres fonctions publiques : territoriale et hospitalière. Dans la fonction publique territoriale, les besoins sont tournés vers des compétences de plus en plus pointues. On recherche des personnes qui ont des compétences précises dans les directions techniques notamment. Les fonctions Bâtiment, Achat (marchés publics), RH (les spécialistes de la GPEC sont de plus en plus demandés) et Finance (contrôleur de gestion) sont également en quête de profils titulaires ou contractuels. Du côté de la fonction publique hospitalière, les besoins sont toujours marqués dans les fonctions médicales : le secteur médical et paramédical étant en tension.

Y-a-t-il des changements notoires du côté des employeurs ?
Une spécialisation métier est de plus en plus appréciée. Les profils généralistes sont alors moins sollicités au profit des profils spécialisés. La demande en compétences tend à accompagner la conduite de changements. Ainsi, les informaticiens sont, par exemple, très courtisés car les systèmes d'information se doivent d'être toujours plus performants. Autre constat : la montée des métiers liés au développement durable. Il y a des besoins qui émergent tout juste dans le domaine de la responsabilité sociale des entreprises. Des opportunités seront donc à saisir !

Qu'en est-il de la rémunération proposée à l'embauche ?
Les rémunérations sont déterminées par des grilles de salaire. Elles ne font pas l'objet de négociations. Toutefois, elles évoluent avec l'ancienneté. Par ailleurs, on observe, ces derniers temps - avec la crise -, que l'écart se réduit entre les rémunérations proposées dans le secteur public et celles du secteur privé.

Un mot sur les perspectives d'évolution...
La fonction publique offre de réelles opportunités et de belles perspectives d'évolution... Le tout est de savoir mettre à profit sa spécialisation au service d'une collectivité, d'un hôpital, d'un établissement administratif, etc. On ne vient pas par hasard dans la fonction publique mais plutôt dans le but de réaliser un projet qui prend sens au niveau de la collectivité. Bien sûr, la motivation est essentielle dans cette réalisation. De plus, la prise de responsabilité est souvent plus importante et plus intéressante qu'elle ne le serait dans le privé. Il faut donc savoir saisir sa chance et explorer le champ des possibles !

Propos recueillis par Rachida Soussi

 

 

Agenda
du recrutement