Identifiez-vous
stages_180
Accueil
Interview

Industrie : « 100 000 personnes recherchées par an »

[[image_alt]]
Les industries technologiques recherchent entre 80 000 et 100 000 personnes par an d’ici à 2020. Les opportunités sont donc nombreuses ! Françoise Diard, Responsable Pôle Emploi & Gestion des compétences de l’UIMM, revient sur les grandes tendances qui régissent le secteur.


Comment se porte le secteur industriel en France ?

Le secteur industriel est en proie à une profonde mutation due au développement durable, à la mondialisation, à la démographie croissante ainsi qu’aux rapports avec les nouvelles technologies. Les métiers évoluent et il est encore question de nouvelles compétences à acquérir pour s’adapter à tous ces changements. Des connaissances en robotique et en électronique embarquée sont fondamentales.

100 000 personnes sont recherchées chaque année pour travailler au sein du secteur industriel.

Quels sont les secteurs industriels qui recrutent le plus en 2015 ?

Parmi les secteurs industriels qui recrutent le plus, l’aéronautique spatiale se place en tête avec plus de 18 000 postes à pourvoir. Airbus Group, aussi bien dans le civil que dans la défense, continue de grossir ses rangs de techniciens et d’ingénieurs dans les domaines de la production. Les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Ile-de-France font partie des bassins au sein desquels on recrute le plus. L’automobile, contrairement aux idées reçues, est aussi un pourvoyeur d’emplois important. Preuve en est avec l’annonce faite de Renault qui recherche actuellement 1 000 collaborateurs. L’industrie automobile est parvenue à faire basculer la tendance avec la mise en route des nouveaux modèles de véhicules plus propres et plus légers. Quant au secteur de l’énergie et du nucléaire, le recrutement dépendra des mesures prises par le gouvernement.

Quel secteur a le plus de mal à trouver des collaborateurs ?

Il n’y a pas un secteur qui a plus de mal à recruter qu’un autre, c’est plutôt l’ensemble des secteurs qui peinent à trouver des profils qui leur correspondent, très spécialisés. A l’instar de ce qu’il se passe en Basse-Normandie. Là-bas un projet d’éoliennes sur mer se met en place progressivement. Même si pour le moment la demande n’est pas encore pressante, dans les années à venir, on aura besoin d’opérateurs qualifiés, d’ingénieurs, de chefs de projets spécialisés dans le milieu marin. Les compétences exigées sont pointues et il va falloir former les nouvelles recrues le plus rapidement possible. Un écart va très certainement se creuser entre la demande et les profils disponibles.

Quels sont les profils recherchés ?

Les jeunes diplômés ayant suivi un cursus de niveau Bac +2/+3 sont très recherchés, notamment les titulaires d’un BTS et d’une licence pro. Désormais la maîtrise de l’anglais est obligatoire pour évoluer dans le secteur de l’industrie. Des qualités comme l’envie, la curiosité et l’ouverture d’esprit sont importantes pour s’adapter au monde professionnel et plus particulièrement dans l’industrie. Les profils de techniciens et d’agents de maîtrise sont très nettement demandés au détriment des ouvriers moins qualifiés. La tendance est à la modification des statuts CSP. De nouvelles compétences sont recherchées chez les candidats qui doivent désormais avoir une vision aussi bien technique que commerciale.

Une fois recrutés, à quel salaire les jeunes diplômés peuvent-ils prétendre?

Les salaires sont supérieurs au SMIC. Un ingénieur qui débute peut prétendre à 35 000 € bruts annuels et un technicien jeune diplômé peut toucher environ 25 000 € bruts annuels.

Quoiqu’il en soit, les métiers de techniciens de maintenance existeront toujours. Les salariés peuvent changer d’entreprise mais garderont un poste sûr toute leur carrière.

Propos recueillis par Marie-Amélie Marchal

Crédit photo: Arnaud Février

=> Tout savoir sur l'emploi dans ce secteur dans notre dossier Industries

 

Agenda
du recrutement