7997 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Serious game : participer à une session de recrutement ludique

Serious game : participer à une session de recrutement ludique

Cet article est issu des archives de StudyramaEmploi.com et n'est accessible que par un moteur de recherche.
Nous vous invitons donc à rechercher, dans les rubriques en ligne de StudyramaEmploi.com, une information actualisée sur ce sujet.
Social games, business games, événements sportifs… En matière de recrutement, les entreprises ne cessent d’innover. Mais connaissez-vous le serious game ? Traditionnellement conçu pour former en interne les salariés, ce « jeu d’entreprise » est devenu un outil d’aide au recrutement de jeunes diplômés. Quels sont les critères évalués lors d’une session ? Eléments de réponse.

« Reveal » de L’Oréal, « Moonshield » de Thales … Les serious games ont gagné le cœur des recruteurs des grandes entreprises en quête de jeunes talents. Le concept ? Ces « jeux sérieux », utilisant des pratiques proches de celles des jeux vidéo, permettent aux candidats de découvrir une entreprise, ses métiers en s'immergeant dans un environnement (virtuel) proche du sien. Conçus habituellement pour former en interne les salariés d’une entreprise, ils sont désormais également intégrer aux processus de recrutement dans certains groupes. En exemple, le serious game lancé par Accenture France, en septembre 2012, qui plonge le candidat dans l'univers du conseil. « Cet outil, à la fois ludique et pédagogique, permet aux candidats - stagiaires, apprentis ou jeunes diplômés - de se mettre dans la peau d’un consultant junior », explique Anissa Deal, directrice du recrutement France.

Mieux évaluer les candidats

« Le métier de consultant ne parle pas concrètement aux jeunes. Pour Accenture, ce jeu est l’occasion de faire connaître ce métier et ses différentes facettes », assure Anissa Deal. Les objectifs de ce cabinet de conseil : redynamiser les sessions de recrutement (organisées presque toutes les semaines) et obtenir une meilleure évaluation des candidats. « Grâce à cet outil, nous pouvons évaluer les capacités d’analyse, de synthèse, d’écoute et d’adaptation d’un candidat. Des qualités difficilement perceptibles sur un CV ou en entretien de motivation », ajoute la directrice du recrutement d'Accenture. Ce qui permet à l’entreprise d’élargir ses recrutements à des profils plus variés. « Le serious game vient compléter notre processus de recrutement d’étudiants et jeunes diplômés. Il s’inscrit dans une stratégie d’entreprise qui place le digital comme un outil privilégié pour mieux faire connaître nos métiers et sortir des idées préconçues ». Depuis sa mise en marche il y a un an, 1 000 candidats ont participé à ce jeu d'entreprise, dont un tiers recruté. En témoigne Thomas Guyon, diplômé de Télécom ParisTech, recruté en mars 2013. « Sans être un adepte de jeux vidéo, je me suis rapidement pris au jeu. En tant que consultant virtuel, on doit répondre à des problématiques très proches de la réalité, gérer les relations avec le client, choisir et interagir avec les bons interlocuteurs… sans oublier la contrainte de temps ! » Une session dure 1 heure, mais « tous les candidats parviennent à finir le jeu. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, mais plusieurs scénarios possibles », assure la directrice du recrutement d’Accenture France. Charge aux recruteurs et managers de décortiquer, ensuite, les réponses pour dresser un portrait précis du potentiel salarié ou stagiaire.

Rachida Soussi

Crédit photo : droits réservés

 

=> Découvrez comment se faire recruter lors d'un business game

 

 

TOP Recruteurs
24 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :