8123 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Les écoles d'entreprise : de la formation au premier emploi

Les écoles d'entreprise : de la formation au premier emploi

Intégrer une école d’entreprise vous permettra à la fois de préparer un diplôme tout en cumulant de l’expérience professionnelle. Une formule d’autant plus séduisante qu’elle débouche, très souvent, sur une embauche.


Une formation prise en charge par l’entreprise, une rémunération, un diplôme reconnu par l’Etat et un CDI à la clé : les atouts des écoles d’entreprises semblent faire de ce dispositif un choix avantageux pour l’étudiant.

Les écoles d’entreprises proposent des formations qui couvrent différents secteurs : automobile, environnement, services, grande consommation… et offrent aux jeunes un large panel de compétences à tous niveaux. Les formations proposées débouchent sur un diplôme, allant du CAP au Bac +5, ou bien sur un Certificat de qualification professionnelle (CQP) reconnu par la branche. Entre cours et période au sein de l’entreprise, c’est l’occasion pour les jeunes de mettre en pratique leurs connaissances acquises.

Un investissement pour les entreprises

Ces écoles permettent aux entreprises de former des futurs collaborateurs selon leurs desiderata. Plusieurs options s’offrent aux sociétés, soit elles créent leurs propres écoles, soit elles font un partenariat avec une université, une école ou bien avec des centres de formation qui auront des classes dévolues aux métiers de l’entreprise. La démarche nécessite un investissement important de la part de cette dernière puisque la formation est gratuite pour l’étudiant, c’est pourquoi à l’issue du cursus il est très fréquent que les diplômés soient recrutés. Néanmoins, les jeunes qui ne poursuivent pas en CDI peuvent continuer leur cursus ou bien postuler dans d’autres entreprises, le diplôme étant reconnu par l’Etat et les branches concernées.

Des formations dans de nombreux secteurs

En général l’intégration dans ces formations se fait sur dossier puis sur entretien de motivation. EDF recommande « aux jeunes d’avoir un projet professionnel murement réfléchi ». Selon la formation visée les modalités diffèrent. Pour Veolia et EDF, les candidats doivent être âgés de 16 à 26 ans et certains parcours exigent d’avoir le permis. Les formations touchent tous les corps de métiers. En guise d’exemple, EDF propose le bac pro ARCU (Accueil, relations clients et usagers) et le bac pro ELEEC (électrotechnique, énergie, équipements et communicants). L’école des ventes du groupe automobile Renault dispense quant à elle, deux formations : l’une commerciale et l’autre technique. Ce groupe accueille en outre près de 200 jeunes par an, du CAP au Bac +2. Au sein de Volkswagen Group France, un contrat en alternance de 12 à 14 mois est proposé. Quelles sont les qualités d’une bonne recrue ? L’assiduité, la motivation et le savoir être.

Des écoles dédiées à l’immobilier

Les acteurs de l’immobilier se sont également lancés sur le créneau depuis plusieurs années. Des enseignes comme Century 21 ou Laforêt forment leurs futures recrues. Après avoir créé son école de vente interne en 2005, Foncia a lancé, en 2013, le premier établissement dédié à la location. Il permet chaque année à une centaine d’étudiants Bac +2 de décrocher un contrat de 7 mois, en vue de préparer le métier de consultant immobilier/négociateur location.

D’autres entreprises, d’horizons divers, dispensent aussi leur formation commerciale. Randstad, le groupe Descours & Cabaud… Ce dernier (spécialisé dans la distribution professionnelle) recrute, de juin à septembre, des jeunes au sein de son Campus Tech’up. Près de 60 personnes sont formées chaque année. L’enseigne Bricoman a également créé son école des métiers pour le poste de conseiller de vente. Pour l’entreprise, former ses propres collaborateurs permet de pallier l’absence de formation suffisamment complète à leurs yeux. A raison de 15 semaines à l’école et de 37 semaine en magasin, les candidats recrutés directement en CDI seront bien armés pour affronter le monde du travail.

Entre théorie et pratique

Si Pauline Dutheil, apprentie au CFA d’EDF, a choisi ce cursus c’est « avant tout pour l’opportunité d’allier théorie et pratique ». L’avantage ? « Je peux ainsi mettre en application ce que j’ai appris en cours et assimiler de manière concrète mes connaissances ». Les périodes en entreprise ponctuent les semaines de cours et permettent aux étudiants d’acquérir le savoir-être et le savoir-faire nécessaires dans le monde du travail. Toujours selon Pauline, « une expérience au CFA renforce notre sens de l’organisation et de la rigueur grâce au rythme de l’alternance et nous offre un réseau qui nous est propre. Sans oublier l’autonomie financière qui n’est pas négligeable ! ». L’accompagnement des étudiants est également l’enjeu de ces dispositifs. Des tuteurs ou maîtres d’apprentissage, suivent les jeunes recrues tout au long de leur parcours et transmettent leur savoir-faire.

Marie-Amélie Marchal

 

En savoir plus sur l'alternance (apprentissage et professionnalisation)

 

Recruteurs à la une
16 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :