8616 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Accueil > Conseils aux candidats > Choisir sa carrière > Stages > Réussir à coup sûr sa soutenance

Réussir à coup sûr sa soutenance

Votre rapport de stage terminé, vous devez à présent vous concentrer sur votre soutenance. Que doit-on dire ? Comment s’exprimer ?... Voici quelques conseils pour réussir votre présentation orale.

Nous regroupons ici les travaux réalisés (rapport et mémoire) aussi bien en licence et première année de master professionnel qu’en seconde année de master professionnel, puisque les attentes pour la soutenance sont sensiblement les mêmes. Le jury est, dans les deux cas, composé d’universitaires et de représentants du monde économique (chefs d’entreprise, chefs de service, responsables d’associations ou des collectivités territoriales…). Le tuteur de stage dans l’entreprise est présent, sauf cas de force majeure ; son rôle est important, il participe à la délibération du jury. L’expérience de la soutenance est souvent intimidante, mais, contrairement à un oral commun, l’étudiant a entre les mains quelque chose qu’il doit défendre.

Soutenir son rapport/mémoire de stage

Dans un premier temps, vous présentez votre travail dans les grandes lignes en mettant l’accent sur les principales étapes de sa démonstration. Vous ne devez pas entrer dans les détails au risque de lasser le jury qui non seulement connaît le travail présenté, mais en a suivi la réalisation étape par étape. Quelles étaient les hypothèses de travail ? Que cherche-t-il à démontrer ? À quel résultat a-t-il abouti ? Quels sont les aspects qu’il juge insuffisamment développés ? De quelle manière pense-t-il que le stage lui sera professionnellement utile ? Vous pouvez apporter toutes sortes de pièces pour illustrer votre exposé (documents provenant de la structure d’accueil, coupures de presse, échantillons, etc.). Certains auront recours à des transparents, qui ne doivent pas être trop chargés ; les mieux équipés utiliseront l’ordinateur et présenteront leur exposé à l’aide d’un PowerPoint. Mais, quel que soit le support choisi, il ne faut surtout pas lire ses notes. Le mieux est d’avoir devant soi une feuille qui fera office de pense-bête, sur laquelle vous pourrez jeter un coup d’œil rapide en cas de besoin. Un petit truc : ne pas hésiter à s’entraîner chez soi, comme un comédien qui apprend son rôle.

Une préparation s’impose !

Dans un deuxième temps, le jury intervient, fait ses remarques, ses critiques, pose des questions… Il arrive fréquemment que l’étudiant, plus à l’aise, fasse une présentation de meilleure qualité. Il peut même devancer les critiques du jury. Celui-ci ne manquera pas de souligner cette bonne prestation orale et de la prendre en considération lors de l’attribution de la note ou de la mention finale.

Attention, nombre d’étudiants se présentent à l’oral sans papier ni stylo, partant du principe que l’on n’a pas à écrire lors d’un examen oral. Il faut toujours avoir sur soi de quoi écrire. Rien n’indispose plus le jury que d’être confronté à un étudiant ou une étudiante paniqué(e) qui quémande un stylo et/ou du papier. Il faut noter les questions posées par les différents membres du jury. D’abord parce que cela montre que vous y accordez de l’intérêt, ensuite (et c’est sans doute le plus important) parce qu’en écrivant la question ou les remarques de votre interlocuteur, vous prenez le temps de réfléchir, d’assimiler la question et vous préparez votre réponse, réponse qui vous permet de revenir à votre travail et d’en souligner les points forts. Si les questions sortent de votre domaine d’étude, n’hésitez pas à le dire et expliquer que votre domaine se limitait à tel ou tel point, mais que les aspects soulignés par votre interlocuteur sont importants et pourront être pris en compte dans un travail futur. Il ne faut pas avoir peur des silences et prendre le temps de réfléchir.

Globalement, la durée de la soutenance d’un rapport de licence professionnelle et/ou d’une première année de master professionnel est d’environ une demi-heure. Pour la soutenance d’un mémoire de stage de seconde année de master, elle est d’une heure environ.

Source : Rédiger un mémoire ou un rapport de stage, aux éditions Studyrama.


En savoir plus sur le rapport de stage, le mémoire et la soutenance dans notre dossier.


 

TOP Recruteurs
22 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :