9081 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV

Sapeurs-Pompiers de Paris

La Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris recrute de nombreux profils et métiers.
Forte de 8 300 hommes et femmes, cette unité militaire assure la protection de plus de 6 millions d'habitants sur Paris et les trois départements de la petite couronne.
Elle réalise plus de 450 000 interventions chaque année.


Articles liés

Tout savoir

Les métiers de l’automobile chez les sapeurs-pompiers de Paris

Etre sapeur-pompier ne se résume pas aux interventions d’urgence. D’autres missions sont exercées au sein de la brigade.
Ces métiers, dont on ne soupçonne pas l’existence, gagnent pourtant à être connus du grand public, mais aussi des jeunes en quête d’un emploi. Zoom sur le poste de peintre-carrossier au sein de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).

Derrière les métiers d’intervention, il existe donc de nombreux métiers au sein de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. C’est le cas notamment des métiers de l’automobile : mécanicien, responsable de parc, carrossier, électricien auto, peintre… Des hommes de l’ombre qui exécutent pourtant des missions essentielles au bon fonctionnement de la caserne en général. Le sergent Thierry Menounga-Ambassada est un de ces hommes. Depuis 2004, il travaille au sein de l’atelier de mécanique automobile de la BSPP. Il est devenu chef d’atelier peinture en juin 2011 et gère une équipe de dix sapeurs, peintres et carrossiers.

Devenir sapeur-pompier : un rêve accessible

« C’est en regardant un défilé du 14 juillet que j’ai eu envie d’intégrer la brigade ». Comme beaucoup, devenir pompier était un rêve. « J’ai toujours eu envie de monter dans les fameux camions rouges », confie le sergent. Depuis, le rêve est devenu réalité puisqu’il a tous les jours la chance d’en voir passer par son atelier. Et il est loin de regretter son intégration à la BSPP. Les avantages sont en effet nombreux : plan de carrière, garantie d’un emploi, possibilité d’avoir des responsabilités, de se former…

Des véhicules « aux couleurs » de la brigade

Le sergent Menounga-Ambassada intervient sur un parc de véhicules très varié : cela va du fourgon à l’ambulance, en passant par la grande échelle et les matériels de levage. Tous doivent être aux couleurs de la BSPP. Le rôle du sergent et de son équipe est donc de réaliser l’habillage de ces véhicules, de les peindre, d’assurer leur marquage et leur signalisation via des sigles, des logos, des autocollants ou encore des bandes réfléchissantes. « Nous travaillons sur des détails qui comptent, remarque le sergent Menounga-Ambassada. La signalisation est très importante parce que les véhicules de la BSPP doivent être vus et être rapidement identifiables».

Des missions d’encadrement et de contrôle

Le job du sergent ne s’arrête pas là. Il doit bien sûr contrôler la qualité du travail effectué par son équipe. Tout cela, « dans le respect des normes européennes en matière de signalisation, mais aussi dans le respect des conditions d’hygiène et de sécurité, en veillant à ce que les peintres portent toujours leur combinaison et leur masque notamment ». Il doit par ailleurs contrôler et gérer les stocks ; s’assurer que tout le matériel nécessaire à l’exécution du travail est à disposition ; réaliser les commandes à l’imprimerie le cas échéant.

Profil d’un bon technicien automobile

Outre le sens pratique et la polyvalence, on demande aux sapeurs de l’atelier automobile d’avoir une formation de base dans la mécanique. « Je suis entré à la BSPP avec seulement un CAP mécanique en poche », explique le sergent. Il faut également être en bonne santé car on peut être amené à manipuler des produits nocifs ou allergènes. Enfin, comme tout sapeur-pompier, une bonne condition physique est exigée. « Nous devons être capables de porter secours si nécessaire. Lors de notre intégration, nous suivons donc tous une formation militaire réservée aux pompiers d’intervention pendant 2 mois et demi, avant de suivre une formation de 2 mois réservée aux pompiers dits « spécialistes ».

Y.H-E

 

Etre informaticien chez les sapeurs-pompiers de Paris

Unité du génie de l’armée de terre, la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) recrute. Mais elle ne recherche pas toujours des soldats du feu. Elle a aussi besoin d’hommes et de femmes capables de mettre leurs compétences professionnelles au service des unités logistiques et de soutien. C’est le cas des informaticiens qui jouent, eux aussi, un rôle indispensable.

Comment pourrait fonctionner la brigade des sapeurs-pompiers de Paris sans son Service Télécommunications et Informatique (STI) ? Ce serait aujourd’hui impossible. En effet, les équipes informatiques interviennent à différents niveaux, afin d’accomplir les missions opérationnelles de la brigade. « Le STI conçoit et élabore les systèmes de communication et d’alertes, les systèmes de traitement automatique de l’informatique, et conseille techniquement le commandement, explique l’adjudant Laurent Barantin, sapeur-pompier occupant le poste d’adjoint groupe Exploitation depuis plus de 4 ans au sein de la cellule Réseaux et Systèmes. Mais ce service œuvre également afin d’optimiser le travail de groupe (outils collaboratifs et communications) : « notre rôle consiste aussi à améliorer l’efficacité dans le travail et à alléger les charges », détaille l’adjudant.

Le quotidien du « pompier-informaticien »

Mettre en place et assurer la maintenance des matériels actifs de réseau ; définir, installer et administrer l’infrastructure système sur l’ensemble des sites (soit environ 3000 machines et 200 serveurs) : telles sont les missions de l’adjudant Barantin et de son équipe de 4 personnes (techniciens et administrateurs). Ils s’y consacrent de 8h à 17h, comme dans n’importe quelle entreprise privée… Toutefois, le métier exige une plus grande disponibilité. Chaque membre est en effet tenu d’assurer 7 à 10 astreintes par mois, ainsi que des gardes de 24h à 72h selon son grade. Le rythme de travail du « pompier-informaticien » peut donc être aussi soutenu que celui du « pompier secouriste »…

Un recrutement sous conditions ?

Pour travailler au sein du STI, les conditions de recrutement sont les mêmes pour tous : être de nationalité française, avoir entre 18 et 25 ans, avoir effectué la Journée d’Appel de Préparation à la Défense… Il faut également posséder un diplôme Bac+2. « Bien que des formations techniques soient possibles en interne (même si on n’a qu’un CAP), la recrue doit avoir un minimum de connaissances informatiques », note l’adjudant. Comme n’importe quel sapeur pompier, il convient aussi d’avoir le sens du service : « notre job est de faire en sorte que les opérationnels assurent leurs missions avec efficacité et dans les meilleurs conditions possibles ». Mais tout cela ne suffit pas. Selon l’adjudant Barantin, « il faut également avoir une grande motivation et accepter le concept militaire ». Une bonne condition physique est enfin indispensable, même pour les informaticiens ! « Nous pratiquons 4 heures de sport chaque semaine. Nous passons un examen physique une fois par an ainsi qu’un test sportif. Et nous nous soumettons, nous aussi, à l’exercice de la planche régulièrement . »

Des possibilités d’évolution

Dans la cellule Réseaux et Systèmes, un administrateur réseau peut débuter à 1 600 € nets. A tout moment de sa carrière, il aura l’opportunité de prendre du galon. L’avancement est donc une réalité au sein de la BSPP. « Le régime militaire permet d’évoluer en fonction de sa motivation et du travail fourni. On commence au bas de l’échelle en tant que sapeur de 2ème classe puis on peut, par l’intermédiaire de formation ou d’examen, évoluer dans la hiérarchie sans avoir nécessairement de pré-requis. Ce système offre d’immenses possibilités d’évolution », souligne l’adjudant Barantin qui a, lui-même, l’ambition de devenir prochainement adjudant-chef.

Y.H-E

 

 

 

Les filières, les métiers

Sapeur-Pompier

Filière traditionnelle offrant l'accès à l'ensemble des emplois opérationnels et permettant un parcours professionnel de militaire du rang à officier.

Sapeur-Pompier Secours à Victime

Cette voie est destinée aux candidats porteurs de lunettes ou de lentilles et offre la possibilité d'effectuer un parcours professionnel de militaire du rang. 

Sapeur-Pompier Spécialiste

Spécialiste mais avant tout sapeur-pompier de Paris, le candidat recruté dans cette voie est destiné à servir dans les unités logistiques et de soutien. Détenteur d'un diplôme scolaire professionnel, le spécialiste sera évalué durant un mois avant d'effectuer une formation de sapeur-pompier secouriste.

La Brigade offre des postes dans les domaines de spécialités suivantes : 

 

  • métiers de l'automobile
  • métiers du bâtiment, 
  • informatique et télécommunications, 
  • restauration loisir, 
  • comptabilité.

 

Conditions d'admission

À chacun sa chance... Pas de concours académique pour intégrer la Brigade, la sélection s’effectue sur la base d’une évaluation de candidature.

Conditions générales

  • Être de nationalité française ;
  • Avoir entre 18 et 25 ans ;
  • Avoir effectué la Journée d’Appel de Préparation à la Défense (J.A.P.D) ;
  • Posséder un diplôme scolaire (BEPC à BAC +2 );
  • Avoir une bonne moralité et ne pas avoir été condamné.

Aptitude physique minimum

  • Mesurer entre 1,60 m et 1,96 m ;
  • Avoir un poids en rapport avec la taille ;
  • Détenir une bonne condition physique ;
  • Être médicalement apte ;
  • Avoir une bonne vue sans correction (pas de lunettes, de lentilles de contact ni de correction chirurgicale) sauf pour la filière SAV et la filière spécialiste.

 

Conseils

Contacts recrutement (Paris)

Email : recrutement@pompiersparis.fr

Téléphone (N° vert) : 0 800 112 018

Coordonnées postales :

BRIGADE DE SAPEURS-POMPIERS DE PARIS
Bureau Organisation Ressources Humaines
Section Recrutement
1 Place Jules Renard
75017 PARIS

Métro : Porte de Champerret

Heures d’ouverture au public (jours ouvrables) :

  • 10 h 00 - 12 h 00
  • 13 h 30 - 16 h 00

 

Recruteurs à la une
26 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :