7072 postes à pourvoir
 
Identifiez-vous
Stage - Alternance - 1er emploi : Déposez votre CV
Aéronautique

Le recrutement de jeunes diplômés dans le secteur de l'aéronautique civil et militaire

Selon les statistiques du Gifas (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales), près de 15 000 postes ont été pourvus en 2012 dans le secteur de l'aéronautique. Parmi les nouvelles recrues, on recense environ 30 % de jeunes diplômés. Le Gifas prévoit de belles perspectives de développement dans les prochaines années, et considère même l'aéronautique comme une industrie « locomotive » pour la France.





Articles liés

Tout savoir

Aéronautique : les métiers des CAP, Bac Pro

A partir d'un cycle court, il est possible d'intégrer les métiers de l'industrie aéronautique. Les CAP et Bac Pro mènent, selon leur spécialisation, à des postes dans l’un des 5 domaines de l’industrie aéronautique : la fabrication (chaudronnier par exemple), le composite (stratifieur/drapeur), l’assemblage (ajusteur monteur de cellule), la mécanique (mécanicien aéronef), et la logistique (magasinier). « Les compagnons, ceux qui assemblent ou réparent, représentent 24 % des effectifs de l’industrie aéronautique », révèle Laurent Dujaric, conseiller en industrie aéronautique, de l’association Airemploi. Vous avez donc toutes vos chances ! Avec l'expérience, il est envisageable de devenir chef d'équipe ou d'intégrer les bureaux techniques.

Dans les métiers du transport aérien, les postes d'agent de piste, de manutentionnaire, cariste et agent de sûreté sont accessibles au niveau CAP/BEP. Après un Bac et une formation spécialisée, il est possible de devenir agent de trafic, préparateur de vol, steward ou hôtesse de l'air.

 

Aéronautique : les profils CAP, Bac Pro

Il existe de nombreux diplômes orientés vers l’aéronautique, chacun à sa spécialité. Les chaudronniers sont recrutés à partir du CAP chaudronnerie, mais aussi avec un Bac Pro chaudronnerie. Le CAP composite ou le Bac Pro technicien aéronautique mènent aux métiers de stratifieurs ou drapeurs. Pour être mécanicien pour une compagnie aérienne, sachez que l’on demande, après le Bac Pro aéronautique, un an de spécialisation en maintenance aéronautique.

 

Aéronautique : les salaires des CAP et Bac Pro

D’après le Gifas (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales), un jeune diplômé, issu d’un Bac Pro, perçoit 21 100 € brut/an.

 

Aéronautique : les métiers des Bac + 2/3

Les Bac + 2/3 ont accès aux postes de technicien supérieur. Ils peuvent travailler pour les essais (tests et mesures sur prototypes), le secteur de l’industrialisation (préparateur méthode), l’ordonnancement (vérification de l’application des règlements en vigueur), les achats (commercial). Il leur est aussi possible de travailler en atelier (gestion de production, logistique, mécanique) ou dans le bureau d’études pour la conception assistée par ordinateur.

 

Aéronautique : les profils Bac + 2/3 recherchés

De votre formation dépendra votre spécialité. Les DUT génie mécanique ou génie électrique et informatique industrielle (GEII) peuvent mener à des postes de concepteur de pièces mécaniques. Les BTS conception de produit industriel, ou industrialisation des produits mécaniques ou bien encore électronique peuvent mener à un poste dans l’industrie aéronautique. « Pour les essais, le DUT mesure chimique est très apprécié » signale Laurent Dujaric, conseiller en industrie aéronautique, de l’association Airemploi. Il est aussi conseillé de poursuivre ses études jusqu’en licence Pro, puisque ce niveau est reconnu au niveau européen.

 

Aéronautique : les salaires des Bac +2/3

D’après les données du Gifas (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales), un débutant titulaire d’un BTS ou d’un DUT perçoit en moyenne 23 900 € brut/an. Un jeune diplômé d’une licence Pro reçoit, quant à lui, 25 500 € brut/an.

 

Aéronautique : les profils Bac +4/5 recherchés

Parmi les profils les plus courtisés, les recruteurs citent ceux d’ingénieur en construction aéronautique, ingénieur systèmes, ingénieur calcul de structures, ingénieur électronique de puissance et quelques autres spécialités : matériaux, études, méthodes, développement et architecture logiciel. « Les titulaires de ces diplômes n’ont aucun mal à trouver du travail, souligne Philippe Dujaric. Le fort taux d'emploi des ingénieurs en aéronautique, 82 %, confirme que ces diplômés font partie des profils les plus demandés ». SKF Aerospace France déclare s’intéresser entre autres aux ingénieurs mécanique, conception, développement produit, recherche et technologie. Airbus recrute des ingénieurs spécialisés dans la résistance des matériaux, dans les composites ou les profils internationaux. « Mais on embauche d’autres types de profils, des plus généralistes à ceux issus de cursus tels que l’automobile, explique Philippe Dujaric, conseiller industrie aéronautique pour Airemploi. Les passerelles sont nombreuses entre les deux secteurs ». Enfin, comme d’autres entreprises, le groupe Daher repère les candidats possédant la fibre entrepreneuriale, capables de prendre des initiatives et autonomes. Bien sûr, les compétences linguistiques comptent beaucoup, l’anglais en particulier.

 

 

Aéronautique : les salaires des Bac +4/5

32 000 à 40 000 €

D’après le Gifas, le salaire à l’embauche tourne autour de 35 000 €. La fourchette de rémunération se situe entre 32 000 € et 40 000 € bruts annuels selon le type d’emploi et le parcours antérieur.

 

 

 

Aéronautique, les métiers des Bac +4/5

« Le secteur recherche des diplômés pour les postes liés aux logiciels ainsi qu’aux matériaux et procédés, à l’électronique de puissance et à l’électronique embarquée », précise Philippe Dujaric. Le Gifas liste quelques métiers en quête de compétences : responsables des achats, chargés d’affaires, commerciaux. La recherche de professionnels se porte par ailleurs sur les profils rompus aux mécanismes des appels d’offres, en particulier pour travailler au sein des PME. Le développement d’activités à l’étranger crée aussi des besoins. « Airbus dispose par exemple de sites d’assemblage en Europe et en Chine et en ouvrira un nouveau aux USA en 2015 », enchaîne Kerrie-Ann Stein-Goujon, directrice emploi et recrutement chez Airbus. Le groupe Daher indique rechercher des compétences en lien avec les matériaux composites et métalliques et la supply chain. Autre pôle clé de cette industrie : la recherche et développement. Safran recrute nombre d’ingénieurs dans ce domaine. « Le secteur consacre de gros budgets à la R&D – 18 % du chiffre d’affaires en 2012 selon le Gifas –, c’est pourquoi il y a des places à saisir dans les bureaux d’études », explique Laurent Dujaric, conseiller industrie aéronautique pour Airemploi.

Aéronautique, la situation de l'emploi des Bac +4/5

Près de 15 000 postes ont été pourvus en 2012. Parmi les nouvelles recrues, on recense environ 30 % de jeunes diplômés. Safran et Airbus déclarent même en compter 40 %. « Notre fédération ne prévoit pas de fléchissement des embauches en 2013 », note Philippe Dujaric, directeur adjoint du Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales). C’est l’aviation civile, plus que la branche militaire, qui dynamise le secteur. Et la France occupe une place prépondérante. « Les grands groupes tels qu’Airbus ou Safran recrutent, mais les PME du secteur ont aussi d’importants besoins en main d’œuvre », poursuit-il. « Comme le secteur est en pleine croissance et que nous sommes associés aux programmes développés par les avionneurs, nous bénéficions d’une bonne dynamique », se réjouit Emilie Rambaud, responsable du recrutement pour Daher. Ce groupe compte 7 500 collaborateurs et prévoit d’en embaucher 400 en 2013, la moitié pour des fonctions cadres, dont 30 % de jeunes diplômés. Chez Airbus, on indique avoir recruté plus de 4 000 personnes l’an dernier. « Nous avons dépassé nos objectifs, lance Kerrie-Ann Stein-Goujon, directrice emploi et recrutement de l’avionneur européen. En 2013, nous continuons à embaucher pour répondre à la forte croissance de nos activités, à l’augmentation des cadences de production et au développement continu de nos programmes d’avions. »
TOP Recruteurs
13 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement

Guides "carrière"
à télécharger
gratuitement :