Identifiez-vous
alternance_bouton_2019_180
Accueil > Aéronautique : plus de 15 000 recrutements par an

Aéronautique : plus de 15 000 recrutements par an

Aéronautique
Après avoir recruté environ 15 000 personnes en 2018, les entreprises adhérentes au GIFAS poursuivent leurs recrutements. Porté par la croissance du transport civil, le secteur devrait recruter 15 000 nouveaux collaborateurs en 2019. Zoom sur un secteur d'avenir.


L’année 2018 a été synonyme de recrutements dans l’aéronautique. Selon le GIFAS, le secteur a embauché 15 000 personnes, soit + 25% par rapport à 2017, dont 70 % en CDI. Les recrutements ont concerné majoritairement les ingénieurs et cadres (37 %), les opérateurs et techniciens d’atelier (38 %) mais aussi les employés, techniciens, agents de Maîtrise (25 %). Parmi eux, 3 000 jeunes diplômés de tous niveaux. En 2019, le GIFAS annonce autant d’embauches (sans inclure l’intérim). De quoi ravir les jeunes diplômés du secteur.

Les entreprises aéronautiques recrutent

La flotte mondiale devrait doubler pour atteindre près de 48 000 avions d’ici 20 ans. Une croissance qui aura un fort impact sur les recrutements. Selon deux études annuelle consacrées aux besoins en pilotes et techniciens aéronautiques menée par Airbus d'un côté et Boeing de l'autre, entre 550 000 et 804 000 pilotes devraient ainsi être recrutés entre 2019 et 2038 (soit le double des effectifs actuels), ainsi qu'entre 640 000 et 769 000 techniciens de maintenance. Le personnel navigant commercial (PNC) n'est pas en reste : Boeing table sur 914 000 recrutements d'ici 2038. Des places sont donc à prendre dès maintenant.

En 2019, la compagnie aérienne easyJet annonce avoir créé plus de 140 postes et prévoit d’atteindre les 18 % de femmes pilotes recrutées cette année (et 20 % d’ici 2020). La compagnie aérienne long courrier low cost French Bee prévoit de recruter également une vingtaine de personnels navigants commerciaux (PNC) en septembre. Corsair recherche 60 pilotes à l'horizon 2021. Vueling Airlines recrute une centaine de co-pilotes en Espagne et à l'international, ainsi que 100 hôtesses et stewards en France. Le groupe ADP (Aéroports de Paris) s'est engagé en faveur de l'intégration des jeunes dans un accord signé jusqu'en 2020. Ainsi, le groupe prévoit d'embaucher 30 % de jeunes collaborateurs en CDI par an.

Du côté des équipementiers, Dassault Aviation propose 1 000 postes, dont 30 % ouverts aux jeunes diplômés. Safran recherche 2 500 collaborateurs en France, dont une grande part de jeunes diplômés mais aussi d’alternants. Le groupe français d’électronique, spécialisé dans l’aérospatial, la défense, la sécurité et le transport, Thales, réalise 2 000 recrutements par an, en France.

La filiale Aéronautique de Derichebourg Multiservices, située pour l’essentiel à Toulouse, recrute tous les ans entre 600 et 700 personnes en moyenne. Spécialisée en ingénierie, qualité et conseil pour la transformation digitale, l’entreprise Expleo recrute près de 800 collaborateurs dans le domaine aéronautique, dont 400 profils juniors.

LIRE AUSSI >> Les entreprises aéronautiques qui recrutent en alternance

Les jeunes ingénieurs très recherchés

Les ingénieurs restent les profils les plus recherchés. Parmi les quelque 200 dirigeants d’entreprises du secteur interrogés par l’IPSA (en collaboration avec IPSOS) pour son deuxième Observatoire des métiers de l’air et de l’espace, 89 % d’entre eux recensent d’importants besoins en ingénieurs. Les entreprises sondées recherchent notamment des ingénieurs méthodes/industrialisation process, des ingénieurs cybersécurité aéronautique, des ingénieurs bureau d’études aéronautique ou spatial, des ingénieurs intelligence artificielle, des ingénieurs production, des ingénieurs qualité. Par exemple, Thales recrute dans la R&D matériel et logiciel, l'ingénierie, la cybersécurité.

Autres profils très recherchés par les entreprises du secteur : les techniciens supérieurs, les opérateurs et mécaniciens.

Sachez que l’alternance représente un véritable tremplin vers le premier emploi dans le secteur. Chez Safran, environ 40 % des alternants sont embauchés à l'issue de leur contrat en alternance. Le groupe accueille entre 2 500 et 3 500 apprentis. Thales forme 1 800 alternants par an. Le Groupe ADP en intègre une centaine.

Rachida Soussi

Francis Pollet, Directeur général de l'IPSA (école d’ingénieurs aéronautique et aérospatiale), revient sur les profils et les compétences les plus recherchés par les entreprises du secteur aéronautique et spatial :

 

 

Agenda
du recrutement