Identifiez-vous
1er_emploi
Accueil
Interview

« L’ambition et l’humilité, des qualités indispensables pour devenir commercial »

Cet article est issu des archives de StudyramaEmploi.com et n'est accessible que par un moteur de recherche.
Nous vous invitons donc à rechercher, dans les rubriques en ligne de StudyramaEmploi.com, une information actualisée sur ce sujet.
[[image_alt]]
Les jeunes commerciaux sont très courtisés par les entreprises issues de secteurs très variés. Pour se démarquer de la concurrence, il faut à la fois être à l'écoute, anticiper les besoins des clients et faire preuve d'ambition et d'humilité. Un entretien avec Stéphane Vincent, Directeur des Relations entreprises de Novancia Business School.


Qu’attendent les entreprises des étudiants ?

A la sortie de l’école, les étudiants doivent connaître les basics de la fonction commerciale, c'est-à-dire, travailler les étapes de la négociation, avoir une écoute active, être apte à reformuler un besoin, rédiger des propositions commerciales sans faute d’orthographe, savoir négocier, convaincre, avoir en amont fait des recherches sur le client et son secteur, faire un benchmark sur la concurrence... Il faut aussi savoir écouter, suivre le client dans ses idées, développer les nouvelles opportunités à exploiter au-delà du besoin formulé, se demander si la demande correspond aux besoins du client.

Comment se démarquer face aux autres candidats ?

L’intelligence situationnelle et une adaptatibilité rapide sont essentielles. Il faut prendre la peine de repérer les moments les plus appropriés pour aller à la rencontre du client. L’ambition et l’humilité sont également deux qualités indispensables pour devenir commercial. L’ambition poussera le commercial à réussir et à atteindre ses objectifs. L’humilité le rendra sympathique, on se tournera plus aisément vers lui.

Combien gagne un jeune commercial fraîchement diplômé ?

80 % des jeunes diplômés de Novancia trouvent un emploi dans les 3 mois qui suivent l’obtention de leur diplôme. Une fois en poste, 60 % des jeunes diplômés de l’école gagnent en global 38 000 € bruts par an.

Quelles sont les possibilités d’évolution ?

De multiples opportunités s’offrent au commercial pour évoluer. Il peut prétendre à un poste d’encadrement mais aussi se voir confier des négociations de plus en plus complexes, sur un territoire plus grand. Pour les meilleurs, des missions à l’étranger sont aussi envisageables. Par ailleurs, un phénomène émerge et devient de plus en plus courant : les directeurs commerciaux peuvent aujourd’hui devenir directeurs généraux. On peut également leur confier des postes stratégiques, des postes de responsable local et de responsable commercial.

L’évolution dépend de la taille de l’entreprise et des opportunités qui s’y créent. Mais l’essentiel est de faire ses armes sur le terrain, accomplir parfaitement les tâches de sa fonction pour ensuite penser à une évolution.

Quel est le taux de jeunes diplômés dans le secteur du marketing ?

Parmi les anciens de Novancia, 18,9 % d’entre eux travaillent dans le secteur du marketing. Mais avec le digital, les domaines s’interpénètrent. L’opposition marketing / vente n’est pas aussi facile que cela. Le secteur de la vente fait partie de ceux qui recrutent le plus et c’est l’un des plus vieux métiers du monde. On aura toujours besoin de vendre quelque chose, que ce soit des produits, des services, des idées, etc.

Propos recueillis par Marie-Amélie Marchal

 

 

Recruteurs à la une
5 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement