Identifiez-vous
stages_180
Accueil > Coronavirus : quels sont les secteurs qui recrutent pendant le confinement ?

Coronavirus : quels sont les secteurs qui recrutent pendant le confinement ?

secteurs qui recrutent pendant le confinement

L'épidémie qui frappe le pays affecte de nombreux secteurs d’activité. Pour autant, certains sont en manque de personnels et recrutent pour permettre aux citoyens de se ravitailler, de travailler et surtout de soigner les malades. Petit zoom sur ces secteurs qui recrutent en nombre.



Plusieurs secteurs doivent faire face à un important flux de demandes. C’est notamment le cas de la grande distribution, l’e-commerce, les transports, la logistique qui assurent au mieux leur service pour ravitailler les stocks de produits alimentaires et d’hygiène et assurer les livraisons sur tout le territoire. « On recherche notamment des employés Libre Service (mise en rayon), des préparateurs de commandes, des ouvriers agroalimentaires et des chauffeurs routiers », observe Thomas Hartier, de la plateforme en ligne dossierinterimaire.com qui centralise les démarches administratives pour les agences d'intérim et les candidats à l’emploi. 

Des secteurs en manque de bras

Les agriculteurs ont également besoin de bras pour poursuivre la cueillette de fruits et de légumes : 200 000 emplois directs seraient accessibles à des personnes sans activité et résidant à proximité des champs concernés afin de renforcer la force de travail de la chaîne agricole et agroalimentaire

Autre secteur qui recrute activement pour lutter contre le Covid-19 et faire face à l'urgence sanitaire : le médical qui manque cruellement de personnels soignants. « La demande la plus forte porte sur les postes d’infirmiers et d’aides-soignants dans les services de réanimation », indique-t-on chez Fed Santé (recrutement temporaire et permanent spécialisé). D'ailleurs, le gouvernement a débloqué un budget de 18 millions d'euros pour rémunérer les élèves-infirmiers appelés en renfort dans les hôpitaux publics et privés franciliens (indemnisation d'environ 1 400 euros par mois). 

Le secteur de la propreté recherche également des employés de ménage. Enfin, l’énergie et les télécommunications sont également en quête de collaborateurs pour assurer leurs divers services. 

Pôle emploi a d'ailleurs recensé, au 7 avril 2020, plus de 10 600 offres d'emploi dans ces différents secteurs. Les postes sont à pourvoir dans toute la France et accessibles depuis une plateforme dédiée à cette période de confinement : www.mobilisationemploi.gouv.fr.

LIRE AUSSI >> 15 métiers qui recrutent pendant l'épidémie de Covid-19

Comment postuler pendant le confinement ?

Mais comment postuler quand on ne peut pas sortir de chez soi ? Les agences d’intérim sont mobilisées pour pourvoir ces postes de première nécessité. Mais difficile de passer toutes les étapes du recrutement dans ce contexte inédit. Les voies classiques peuvent donc être mises de côté pour privilégier de nouvelles formes de recrutement plus « digitales » ou simplifiées. « Les agences d’intérim téléchargent les dossiers des candidats puis s'en suit un entretien téléphonique avant la mise en poste », explique Thomas Hartier de la plateforme dossierinterimaire.com. Même son de cloche chez le Groupe Fed (recrutement temporaire et permanent) : « Toutes nos équipes étant en télétravail, les entretiens d’embauche comme les rendez-vous avec nos clients se déroulent en visioconférence » explique Alexandre Tamagnaud, président du Groupe.

Si vous passez un entretien téléphonique, par Skype ou par Visioconférence, vous devrez vous mettre dans les mêmes conditions qu’en entretien physique pour le réussir. Habillez-vous de manière professionnelle et isolez-vous dans une pièce pour ne pas être dérangé(e) durant votre entretien.

Si vous passez un entretien en face à face, prenez vos précautions et respectez les gestes barrières.

Une recherche d’emploi organisée dans le temps

D'après une étude réalisée par le réseau professionnel Wizbii, 89 % des jeunes à la recherche d'un emploi sondés craignent que l'épidémie retarde leurs projets professionnels et 65 % ont peur de ne pas trouver de travail suite à l'épidémie. Bien que des incertitudes planent sur le marché du travail, profitez de cette période de confinement pour faire le point sur votre projet professionnel et être prêt(e) lorsque la reprise sera là. 

Faites votre propre bilan de compétences : quels sont vos points forts, vos faiblesses, vos expériences, vos projets futurs, vos secteurs de prédilection… 

Peaufinez votre CV, votre lettre de motivation en ciblant les métiers, les entreprises qui vous intéressent plus particulièrement. Apprenez à vous connaître pour mieux vous « vendre » lors de vos futurs entretiens d’embauche. 

N’oubliez pas que les organismes institutionnels comme Pôle emploi ou l’Apec (pour les cadres) poursuivent leur service à distance. « Les clients peuvent, comme habituellement, prendre rendez-vous directement sur apec.fr ou nous contacter en composant le 0 809 361 812 (prix d’un appel local) , rappelle l’Association pour l’emploi des cadres. Les candidats ont à leur disposition des outils en ligne pour faciliter la mise en relation. »

Bonne recherche et portez-vous bien. 

Rachida Soussi

 

 

Agenda
du recrutement