Identifiez-vous
alternance_bouton_2019_180
Accueil > Le CDI intérimaire

Le CDI intérimaire

CDI intérimaire
Depuis fin février 2014, un nouveau contrat peut être proposé par les agences d’intérim : le CDI intérimaire. La profession en a signé plus de 30 000 CDI depuis son entrée en vigueur. En quoi consiste ce contrat ? A qui s’adresse-t-il ?


Issu de l’accord sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires du 10 juillet 2013, ce nouveau dispositif vient en complément du CTT (contrat de travail temporaire). Il donne la possibilité aux entreprises de travail temporaire (ETT) de conclure un contrat à durée indéterminée avec des personnes employables immédiatement, des intérimaires qui en ont font le choix pour l’exercice de leur métier, ou bien encore à des personnes ayant besoin d’une formation, notamment dans les métiers en tension.

« La création du CDI intérimaire constitue une véritable innovation sociale, explique Alain Dehaze d’Adecco France. C’est avant tout pour notre profession une reconnaissance de notre rôle d’intégrateur social et une nouvelle étape dans la sécurisation des parcours professionnels. Il devrait permettre de répondre au besoin de souplesse des entreprises et au besoin de sécurité des salariés intérimaires. »  

Déroulement des missions

Les conditions générales du contrat de travail sont précisées à l’embauche et les modalités de mise en oeuvre des missions dans les entreprises utilisatrices sont définies dans des lettres de mission. Pendant les missions, le salarié intérimaire en CDI bénéficie de l’égalité de traitement avec les salariés de l’entreprise utilisatrice. 

Selon une étude menée par Adecco, 68 % des jeunes diplômés s’intéressent à ce contrat. Il offre, en effet, une régularité, une sécurité et une stabilité grâce au statut de salarié en CDI qu’il confère. En contrepartie, l’intérimaire n’a pas le choix de ses missions et est obligé d’accepter les missions dans un périmètre géographique donné.  

Une rémunération garantie et une formation

Un fonds paritaire de sécurisation des intérimaires (FPSI) a été crée afin de leur garantir une rémunération mensuelle fixe pendant les intermissions (allant jusqu'à 1,25 Smic pour les cadres). Ils seront donc payés par les ETT ; autrement dit, ils ne seront plus pris en charge par le régime d’indemnisation du chômage et ne bénéficieront plus des indemnités dites de fin de mission. Durant les périodes d’intermission, le salarié intérimaire en CDI peut, en outre, bénéficier d’actions de formation en vue de développer ses compétences, d’améliorer son employabilité ou de renforcer sa professionnalisation. 

Les avantages du CDI intérimaire

Ce contrat permet de combiner la souplesse du CTT et la sécurité du CDI. Pour les intérimaires volontaires, les avantages sont donc multiples :

  • Plus de visibilité et de sécurisation de leur avenir
  • L’opportunité de développer leurs compétences grâce à des formations et à la diversité des missions qu’ils vont pouvoir effectuer
  • Un accompagnement renforcé pour enchaîner les missions et gagner en expérience
  • professionnelle
  • Le bénéfice des avantages proposés par l’entreprise (CE, avantages sociaux, etc).
  • Un accès plus facile au crédit bancaire ou logement grâce à leur statut en CDI
  • Une garantie minimale mensuelle de rémunération déterminée par rapport à un temps d’emploi fixé dans le contrat de travail, englobant à la fois les temps de travail effectif des missions et les périodes non travaillées des intermissions

Yasmina Haddou-Essom

En savoir plus sur l'intérim

Agenda
du recrutement