Identifiez-vous
stages_180
Accueil > 1er emploi : Comment se démarquer pour se faire recruter ?

1er emploi : Comment se démarquer pour se faire recruter ?

Se démarquer pour se faire recruter

CV et lettres de motivation seraient – ils dépassés ? Aujourd’hui, les entreprises innovent pour rencontrer leurs potentielles recrues sans passer par les formalités classiques. Zoom sur ces occasions originales de se faire remarquer par des employeurs.  



Le job dating, une occasion en or pour rencontrer un maximum de recruteurs

A l’instar des rencontres pour trouver son âme sœur en quelques minutes, le jobdating permet aux entreprises à la quête des meilleures recrues de rencontrer de nombreux candidats en un temps limité. Durant ces manifestations, les candidats échangent directement avec les recruteurs. Le but de la démarche ? Rencontrer un maximum de potentiels employeurs en un minimum de temps. Parmi les candidats, figurent des individus qui de prime abord n’auraient pas forcément attiré l’œil des recruteurs. L’importance de cet exercice est de se préparer à ces entretiens-minutes et de parvenir à donner une image professionnelle de soi-même dans un cadre plus décontracté. L’objectif final pour les participants étant de se distinguer parmi les autres candidats pour obtenir un deuxième rendez-vous plus conventionnel.

Nos conseils pour réussir un job dating 

Le business game : place aux jeux !

Aujourd’hui utilisés comme un outil de recrutement, les business game permettent de se faire remarquer lors d’événements organisés par les entreprises. Parmi les plus connus : Brandstorm de L’Oréal qui, depuis 1992, permet aux jeunes diplômés d’endosser la carrure d’un gestionnaire de marque internationale. Chaque année, entre 150 et 200 recrutements ont lieu par le biais de cet événement. L’intérêt du business game pour les candidats est d’être confrontés aux missions de l’entreprise et d’en découvrir les métiers. En guise d’exemple, ils peuvent être amenés à développer des projets. Près de 300 étudiants s’affrontent au nom d’une association de leur choix durant durant « Les Coéquipiers », le business game de l'enseigne Decathlon, autour de la relation client de demain.

Via ces challenges inter-étudiants intellectuels et/ou sportifs, les entreprises comptent dégoter de nouveaux talents et les finales sont toujours l’occasion pour les marques de développer leur image auprès des étudiants ou des jeunes diplômés.

Les business game : un processus gagnant-gagnant 

Codingame, battle dev... : coder pour se faire recruter

Lors de ces rendez-vous organisés par des cabinets de recrutement, directement par les entreprises ou sur les plateformes de jeu en réseau, les codeurs confirmés ou apprentis doivent plancher sur un exercice de programmation en ligne. Sur un laps de temps donné et dans un langage informatique de leur choix ou imposé, ils doivent programmer le plus rapidement possible pour se démarquer. Ces défis ludiques permettent de mettre en lumière les compétences réelles des candidats et ne plus simplement se fier aux diplômes.

Le Codingame, concours de programmation en ligne, revendique cette émulation qui confond aussi bien les codeurs expérimentés que les étudiants. Une plateforme permet aux codeurs de postuler au sein des entreprises participantes aux Codingames. Des espaces rencontres sont organisés en même temps pour faciliter la mise en relation avec les entreprises qui recrutent. En général, se sont des éditeurs de logiciels, des sociétés de services, des pures players web ou bien des grands groupes qui sont présents lors de ces événements.  BNP Paribas participe par exemple à la compétition internationale #HrACKATHON dédiée aux ressources humaines, organisée par le cabinet de conseil Talentys. Durant 48 heures de développement, des équipes pluridisciplinaires (IT & RH), multi-générationnelles (collaborateurs et étudiants), multi-culturelles (plus de 10 pays), multi-sectorielles et multi-formations se défient pour présenter des modules et/ou applications mobiles dédiées au recrutement, à la formation ou à l’évaluation des performances. « BNP Paribas travaillent depuis plusieurs années avec des nouvelles méthodes (co-design, co-création, design thinking, hackathon, jam…), explique Stéphanie Foache, Head of HR Policies and Innovations chez BNP Paribas. Ce HrAckathon vient s’inscrire dans un dispositif d’innovation plus global. C’est cette approche et ces nouvelles façons de travailler qui peuvent avoir un impact sur le recrutement. Le groupe travaille à renforcer son agilité et son ouverture et c’est en effet un point important dans l’attractivité en tant qu’employeur : cela correspond aux aspirations des candidats mais aussi de nos collaborateurs. » Lors de ces compétitions Stéphanie Foache recommande d’« être soi-même, ouvert, penser "out of the box ", être très centré sur l’expérience utilisateur, donner le meilleur et prendre du plaisir à l’expérience. »

Marie-Amélie Marchal et Rachida Soussi

 

Agenda
du recrutement