Identifiez-vous
1_emploi_bouton_180
Accueil > L'insertion professionnelle des docteurs en hausse

L'insertion professionnelle des docteurs en hausse

Insertion pro des docteurs PhD

Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, en association avec la Conférence des présidents d’université et la Conférence des directeurs des écoles d’ingénieurs, ont réalisé une enquête sur l'insertion des docteurs PhD trois ans après leur soutenance. Menée en 2016 et portant sur les doctorants en 2012, l’étude démontre que l'insertion professionnelle de ces diplômés s'améliore. Mais quelles entreprises recrutent des docteurs ? Combien gagnent-ils ? Eléments de réponse.



Exit les idées reçues ! Les doctorants s’insèrent bien et relativement vite. D'après l’étude du ministère, 90 % des 2 725 docteurs sondés trouvent un emploi 3 ans après l’obtention de leur diplôme. Parmi les docteurs en poste, 93,7 % occupent des postes de cadre. Parmi les grandes disciplines qui embauchent le plus rapidement, figurent les sciences de la société avec un taux d’emploi à 3 ans de 92,7 % (dont 93,1 % dans les sciences économiques et de gestion). Les sciences et leurs interactions arrivent juste après avec un taux d’emploi de 91,1 %, dont 95,1 % en mathématiques. Les sciences humaines affichent un taux d’emploi de 90,3 % (les langues et littératures représentent 93,8 %) tandis que le taux d’emploi des sciences du vivant s’élève à 87,7 %.

Entre 2 100 et 2 300 euros nets par mois

Par ailleurs, les doctorants et principalement ceux issus de disciplines comme les mathématiques ou encore l’ingénierie, connaissent une période de chômage relativement courte, allant de 5 à 7 mois au cours des 3 premières années.

Cette étude met également en lumière les niveaux de salaire des docteurs par discipline. Les docteurs de l’ingénierie, des sciences et TIC et des sciences économiques et de gestion sont les mieux lotis, avec 2 500 euros nets par mois. Les moins chanceux sont ceux évoluant dans l’histoire et la géographie avec environ 1 830 euros nets par mois. Un écart de salaires qui pourrait s’expliquer par une employabilité plus faible dans certaines disciplines.

Des organismes pour favoriser l’insertion des docteurs

Comment trouver un employeur ? Durant votre thèse, vous pouvez faire appel à des professionnels pour vous aider dans vos démarches. L’association Bernard Gregory (ABG) accompagne ainsi les thésards tout au long de leur doctorat mais aussi après l’obtention de leur diplôme. L’association propose notamment des ateliers thématiques et des entretiens conseils pour apprendre à vendre ses compétences, utiliser son réseau ou explorer le marché du travail.

L'ANDès, l'association nationale des docteurs, met à la disposition de ses adhérents un annuaire des anciens élèves, et notamment son réseau des docteurs en entreprise. Pour favoriser la future insertion professionnelle de leurs thésards, les universités organisent, de leur côté, des rencontres avec les entreprises (PME, grands groupes). Ne manquez pas ces rendez-vous, ils vous permettront de développer votre réseau.

Toujours pour faciliter la mise en relation, l’association PhDTalent organise un forum de recrutement PhDTalent Career Fair. L’association s’est également associée avec l’Apec pour développer un programme d’ateliers aidant les doctorants à valoriser leurs compétences et soft skills auprès des entreprises du secteur privé. Car de nombreuses entreprises souhaitent diversifier leur recrutement et puiser dans un vivier de jeunes chercheurs multidisciplinaires.

Pour les convaincre, montrez que vous avez acquis des compétences transférables au monde de l'entreprise : méthode, capacité d'analyse et de synthèse, gestion de projet, rigueur, autonomie, pugnacité... Des compétences qui ne se limitent pas à votre seule expertise scientifique et technique.

Valoriser ses compétences

De son côté, le gouvernement souhaite encourager les entreprises à embaucher des jeunes docteurs avec le dispositif de financement CIFRE. D’autres dispositifs publics sont mis à la disposition des docteurs, comme le Crédit d’Impôt Recherche (CIR) qui peut servir de levier à l’embauche, ou encore Docpro qui valorise les compétences de ses étudiants auprès des entreprises. Comptez également sur les « doctoriales », des journées en Université où les doctorants vont à la rencontre des professionnels.

Enfin, pensez aux concours organisés par les différents organismes. Par exemple le concours d’innovation i-PhD pousse les jeunes doctorants à entreprendre et créer leur startup. C’est l’occasion pour les étudiants de gagner en visibilité et d’être mis en contact avec des professionnels. De quoi aider un peu plus les doctorants à s’insérer dans le monde professionnel.

Rachida Soussi et Guillaume Moutoussamy

 

Agenda
du recrutement