Identifiez-vous
1_emploi_bouton_180
Accueil > La pause-café, source d’intégration pour les jeunes salariés

La pause-café, source d’intégration pour les jeunes salariés

Réussir son intégration grâce à la pause-café
Si vous êtes nouveau venu dans l’entreprise, évitez de rater ce temps fort de la journée : la pause-café vous permettra de vous intégrer plus facilement et rapidement dans votre nouveau milieu professionnel. Découvrez les résultats de l’étude menée par l’IFOP pour Carte Noire, sur les nouveaux codes de la pause-café en entreprise.


Qu’ils soient de la jeune génération ou non, la pause-café (ou thé) demeure un moment privilégié et très répandu en entreprise : près de 9 salariés sur 10 déclarent en faire une au travail selon l’étude IFOP* menée auprès d’un échantillon de 1 003 salariés.

Une pause-café pour mieux s’intégrer

Si les salariés utilisent la pause légale (20 minutes pour 6 heures travaillées) comme bon leur semble, la pause-café semble être le rituel le plus répandu. Et les jeunes collaborateurs en sont également adeptes et inititateurs (47 % des hommes des générations Y et Z). Ainsi, 73 % des millenials sondés la considèrent comme un moment de détente permettant l’intégration en entreprise.

Ce rituel favorise ainsi l’adhésion aux valeurs de l’entreprise et permet de tisser des liens avec ses collègues mais aussi ses supérieurs hiérarchiques. Un phénomène particulièrement répandu chez les jeunes salariés. Ainsi, 63 % des moins de 35 ans prennent leur café avec leur supérieur hiérarchique, une proportion qui monte à 70 % chez les hommes de cette tranche d’âge.

LIRE AUSSI >> 10 conseils pour réussir sa période d'essai

Demander un retour sur son travail

De plus, 53 % des salariés adeptes des pauses-café y voient l’occasion d’obtenir un retour sur leur travail avec leur supérieur, bousculant les codes traditionnels de l’entretien individuel annuel. 43 % profitent de ce moment pour faire avancer un dossier. Tandis que 44 % des moins de 35 ans (contre 33 % de l’ensemble des salariés) profitent des pauses-café pour se renseigner sur leurs collègues et apprendre quelques anecdotes croustillantes. Seuls 14 % des salariés sondés considèrent cette pause comme une perte de temps. C'est sûr, la pause-café a encore de belles années devant elle !

Rachida Soussi

 

* Méthodologie de l'enquête : étude menée auprès d’un échantillon de 1 003 salariés, représentatif de la population salariée française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession, secteur d’activité) après stratification par région. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 23 au 26 février 2018.

30/03/2018

Agenda
du recrutement