Identifiez-vous
stages_180
Accueil > Entretien d'embauche en anglais : les 5 erreurs à éviter

Entretien d'embauche en anglais : les 5 erreurs à éviter

 réussir un entretien en anglais
L’anglais est une langue qu’il faut savoir parler au travail et cela commence dès l’entretien d’embauche. Quelles sont les erreurs à ne pas commettre avant et pendant les entretiens en anglais ? Les conseils de Mathias Degoute, professeur agrégé d’anglais, docteur en linguistique et auteur de « 10 étapes pour préparer et réussir ses entretiens d’embauche en anglais », aux éditions Studyrama.


1. Croire que tout repose sur l’accent

L’accent ne fait pas tout. Pour parler un anglais précis, parfaitement intelligible et fluide, il est plus aisé et satisfaisant de cultiver une prononciation aussi authentique que possible. Cela passe en priorité par l’intonation : elle est le plus souvent descendante en anglais, quand en français elle est montante. En fonction des régions où l’anglais est parlé, la mélodie de la langue, et ses sons (voyelles, en particulier), vont varier sensiblement. Car il y a des dizaines d’accents anglais, qu’on se place en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zelande, et dans les autres pays du Commonwealth.

Mieux vaut se concentrer sur l’essentiel et lâcher prise sur le jugement qu’on a de son accent pour réellement progresser ! Parler un bon anglais, c’est avant tout arriver à se faire comprendre sans difficulté.

2. Ne pas être en mesure de bien parler de soi-même

Etape incontournable d’un entretien en anglais, la présentation de son parcours académique et de ses réalisations doit être soigneusement anticipée. Il faut être prêt à parler de ce qu’on a appris, tant dans ses études qu’au travail. Et bien sûr, il faut savoir discuter de son expérience, en particulier être prêt à détailler à l’oral ce qu’on a communiqué dans son CV. La plus grande difficulté ici est de se préparer en résistant à la tentation d’apprendre un discours par cœur. Il faut savoir rester spontané et être en mesure de réagir précisément à toutes les questions posées.

Quand on vous demandera le classique « Tell me about yourself », rien ne vous empêchera de rappeler votre nom, cela se fait en anglais plus qu’en français, mais les recruteurs sont normalement en possession de votre CV et ont vos coordonnées. Il serait donc artificiel de rappeler votre identité. Inutile de préciser votre âge, lieu de résidence ou situation maritale : cela n’est pas censé regarder l’entreprise qui vous auditionne. Sauf cas très particuliers, il est peu recommandé de parler de vos hobbies ou de tout sujet lié à votre vie personnelle.

Une manière pertinente de se présenter est donc de commencer par parler de ses compétences, de son expérience ou de son projet professionnel.

A LIRE AUSSI >> 5 erreurs à éviter pour un CV en anglais efficace

3. Ne pas savoir comment se déroulent les entretiens

Dans la plupart des cas, les entretiens en anglais comportent des questions types posées dans un ordre plus ou moins connu à l’avance. Il faut les connaître pour s’y préparer au mieux. Il peut cependant y avoir des questions inattendues ou imprévues : c’est pourquoi il faut s’attendre à tout et aussi cultiver la confiance en soi le moment venu.

On vous demandera d’abord de vous présenter, puis de parler de votre parcours, avant de discuter avec vous du poste pour lequel vous postulez. Naturellement, on s’assurera ensuite de votre adéquation aux responsabilités concernées, et on vous donnera en dernier lieu la parole, au cas où vous ayez des questions à poser.

On peut également vous poser des questions gênantes ou embarrassantes, voire indiscrètes. Pour commencer, gardez votre calme en toutes circonstances. C’est le moins qu’on puisse attendre d’un futur collaborateur : qu’il ne se démonte pas et sache affronter les situations délicates. Toutes les questions dites « gênantes » ont pour objectif commun de tester votre force de caractère. Prenez-les comme un jeu ! C’est votre manière de les aborder qui compte davantage que la réponse elle-même. Surveillez votre langage corporel : gardez un visage impassible, ne vous mordez pas les lèvres, restez immobile sur votre siège, abstenez-vous de tousser, entre autres. Regardez votre interlocuteur en face et souriez. Choisissez le type de réponse appropriée : directe ou déviée, voire humoristique. Vous pouvez aussi simplement refuser poliment de répondre.

A LIRE AUSSI >> Entretien d'embauche : les gestes qui peuvent vous trahir

4. Négliger de se renseigner sur l’entreprise avant l’entretien

Connaître l’entreprise et ses produits ou services est un élément-clé pour réussir son entretien d’embauche. Pour comprendre la nature des responsabilités qui vous seront confiées, il faut cerner l’identité des marques, entreprises et produits que vous servirez. Savoir parler de cela vous permettra aussi de projeter une plus grande légitimité auprès des recruteurs et de laisser paraître un plus grand enthousiasme encore pour le poste convoité.

5. Ne pas poser de questions aux recruteurs

Une partie de l’entretien d’embauche est souvent laissée aux questions des candidats. C’est un moment qui peut être très enrichissant et c’est aussi une occasion de se projeter dans le poste et de démontrer sa motivation. Saurez-vous distinguer parmi les questions suivantes lesquelles sont appropriées et lesquelles vous feraient éliminer ?

1) What's your annual leave and sickness policy?

2) What types of training opportunities do you offer?

3) What are the pension arrangements ?

4) What is the salary range for someone in this position ?

5) Could you explain your organizational structure ?

6) What growth opportunities can the company provide me ?

7) What other perks are there ?

S’il n’est pas tabou de poser des questions sur la politique salariale, il serait maladroit de ne poser que des questions relatives aux avantages offerts par un poste. En revanche, toute question concernant la vie de l’entreprise, son organisation, les personnes qui y travaillent, sont bienvenues et sont susceptibles de montrer votre investissement personnel. (Réponses : les questions 2, 4, 5 et 6 sont appropriées, pas les autres.)

10-etapes-preparer-et-reuss_210  A DECOUVRIR

Tout ce que vous devez savoir pour préparer et réussir vos entretiens d’embauche en anglais se trouve dans « 10 étapes pour préparer et réussir ses entretiens d’embauche en anglais », aux éditions Studyrama.

À travers une démarche proactive reposant sur la résolution de 10 objectifs intermédiaires concrets et opérationnels, vous construisez vous-même votre réussite progressive pour atteindre votre but.

Des tests et exercices, accompagnés de bilans et analyses, pour vous auto-évaluer et devenir acteur de votre réussite !

>> Acheter le livre

 

05/09/2018
Recruteurs à la une
2 entreprises vous présentent leurs métiers et vous proposent de découvrir leurs opportunités de recrutement.
 
Vidéo à la une
 

Agenda
du recrutement