Identifiez-vous
1_emploi_bouton_180
Accueil > La finance crée des emplois

La finance crée des emplois

Secteur financier

Bonne nouvelle pour le secteur de la finance. Selon le cabinet de recrutement Fed Finance, la création d'emplois a fortement augmenté en 2018 : +9 points par rapport à l’année précédente. Tous les résultats de l'enquête. 



« Le marché de l’emploi des métiers comptables et financiers en 2018 a retrouvé son niveau d’avant crise, confie Amaury de Vorges, associé chez Fed Finance. Avec cette reprise, observée depuis plus d’un an, notre baromètre confirme la bonne santé du secteur. ». Le cabinet spécialisé dans le recrutement des métiers comptables et financiers dans les secteurs de l’entreprise, banque, assurance de marché et en cabinets d’expertise comptable, a publié son baromètre emploi annuel qui recense l’ensemble des missions confiées aux treize bureaux Fed Finance en France pendant l’année 2018.

Une hausse des créations de postes

L’année 2018 marque un véritable tournant dans la création de postes par rapport aux trois années précédentes durant lesquelles elle se maintenait à un niveau stable. En 2018, la création de postes représente 28 % des motifs d’embauche, c’est 9 points de plus qu’en 2017. Cependant, le premier motif d’embauche reste le remplacement pour 43,5 % des motifs d’embauche. Ces remplacements ont été, en majorité, pourvus en CDI dans 26,57 % des cas. Quant à l’intérim, les recruteurs le réserve toujours pour faire face à un surcroît d’activité : il représente 23 % des embauches.

LIRE AUSSI >> Les salaires dans la finance-comptabilité

Le CDI continue sur sa lancée

Durant les deux dernières années, le CDI a été le contrat préféré des employeurs du secteur financier. Le contrat à durée indéterminé poursuit sa progression en 2018 et représente désormais plus d’un recrutement sur deux : près de 55 % des emplois de 2018 ont été des CDI. Le secteur de la finance a donc remporté 6 points de plus par rapport à l’année 2017.

Néanmoins, cette hausse s’est faite au détriment de l’intérim qui perd, quant à lui, plus de 5 points : ce contrat ne représente plus que 35 % des motifs d’embauche contre 40,5 % en 2017. Pour sa part, le CDD s’est maintenu en 2018 : avec 10, 25 % contre 11 % en 2017.

Mathilde Reydet

30/01/2019

Agenda
du recrutement